Au quotidien

sushis time

Ce soir, j’ai mangé des sushis avec mon Troll du jour et UnBlog. Une histoire de Twitter et d’Hippopotamus, il ne manquait plus que Woumpah, mais il était déjà occupé ailleurs (je ne sais pas où, UnBlog ne nous a malheureusement rien dit).

Certains dirons sûrement que c’est bizarre, de manger avec le Troll qui m’a agressée si violemment il y quelques heures à peine, et UnBlog qui, il va sans dire, est aussi un con. Mais c’est peut être là toute la complexité de l’être humain (ou du moins de moi), tenter de comprendre certains mystères de la vie tels que « mais pourquoi Malau vient il me troller ? » ou encore « UnBlog est il vraiment ce qu’il reflète dans ses posts ?« .

Je vais tout d’abord faire une petite parenthèse à l’attention de mes lecteurs non geeks. Un Troll, c’est Malau, ou ce Fab’ passé sur mon post sur Victorinox il y a quelques temps. Le Troll est un emmerdeur, un empêcheur de tourner en rond, un fouteur de merde, un déclencheur de polémiques, un mec qui vient donner un coup de pied dans la fourmilière et aime à observer le résultat, envenimer les choses, asséner des vérités gratuites et relancer des vieux débats plus ou moins oubliés. Le Troll aime particulièrement les billets sponsos, car bien souvent le Troll, loin d’être étranger à ce monde, porte un regard acerbe sur ces pratiques, et là où d’autres observent et se taisent, il aime à s’exprimer, en n’ayant pas toujours toutes les cartes en main.

Ma rencontre avec UnBlog avait déjà eu lieu il y a quelques semaines, et ne m’avait pas laissé sur un bon sentiment.  Pourtant, je ne suis pas rancunière, ou susceptible, et je suis très curieuse. C’est pourquoi j’ai ré-accepté cette proposition (un peu à l’arrache) de manger ensemble ce soir, et parce que c’était juste à côté (aussi) (et syrtout) (j’avais la flemme de cuisiner).

Que retirer de cette soirée… Je crois que ce resto de sushis est le lieu des  conversations. J’y vais manger parfois avec le BCBG, pour écouter ses monologues éclairés (qu’il croit). Ce soir encore, le pauvre chinois/japonais a subit nos discussions véhémentes.

Le Troll, t-shirt rebelle, s’avère un défenseur de la créativité et de l’innovation dans la publicité. Un puriste, un parallèle à faire avec Woumpah peut être (Gobelins oblige), ou d’autres anti publi rédactionnel qui se reconnaitront. Des idées que je rejoins, mais une certaine blase en moi qui se permet d’accepter. Quant à UnBlog, toujours force d’idées, extrême, radical, des discours pas inintéressants et des théories pas infondées, mais l’absence de démagogie dans la façon de dire qui rend chaque mot dérangeant.

De débats d’idées en échanges de points de vue, je ne sais pas vraiment si tout ceci a mené quelque part. Je soutiens toujours ma cause. Le Troll continuera de troller. UnBlog, malgré toute l’intelligence dont il est capable, restera un con, de part ses difficultés à communiquer, et ses idées toutes prêtes sur le monde et les gens (oui j’assume, je lui ai dit en face). Et il mange ses sushis avec les doigts, tandis que Malau mélange le wasabi à la sauce soja. Il n’empêche, ce fût agréable. Même si décidémment, la bière japonaise est dégueulasse.

Et, chers Troll et UnBlog, voilà, je ne fais pour une fois pas dans le conciliant.

Tagged: , , , , ,

10 Comments

  1. C’est trop d’honneur.

    Je serais bien tenté d’apporter quelques précisions, tenté de pinailler en faisant un signe avec mes petits doigts boudineux, à la maître capello. Mais non. J’aime assez m’entourer d’inexactitudes.

    Allez, si, je cède à une petite correction : il manque un F à « foutre ».

    Cordialement.

  2. @Malau tes doigts ne sont pas boudinés (ou boudineux), mais cette image va bien à ton rôle de redresseur de tord 😉
    j’ai corrigé et mis un mot un peu plus… correct. mon post était vraiment pas lisible par des jeunes enfants, c’est plein de vilains mots vulgaires.

  3. Je regrette de n’avoir pu être présent. J’espère qu’il y aura d’autres occasions et j’espère que ça sera à l’Hippopotamus (tellement c’est chouette la viande, surtout le jambon, surtout le jambon mexicain).

    Je félicite malau qui mélange son wasabi et sa sauce soja (comme les VRAIS, j’ai envie de dire).

  4. … mais ça se sodomise avec un crayon …

    Toujours Fondateur de l’association « Toi aussi laisse des commentaires inutiles, hors sujet, ou sans intérêt sur les blogs »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *