Intime & Réflexions

c’est beau une ville la nuit

Concert de Rokia Traoré ce soir. Une chanteuse Malienne, magnifique sur scène, que j’ai quasiment découvert aujourd’hui. Tansportée en Afrique le temps de trois heures de musique, danse, voix chaudes. Des invités célèbres de l’autre côté de la Méditerrannée, des instruments aux formes étranges. Elle se donne sur scène, à fond, lance sa voix profonde jusqu’au fond de nos ventres. Elle ne veut pas nous quitter, et le bis dure plus d’une demie heure. Je sors de là complètement shootée, un long voyage pas vraiment paisible, mais dans cette salle de l’Olympia, nous sommes partis très loin de Paris.

Dehors, il fait doux, il fait tard. J’ai mal aux pieds, je décide de rentrer à pieds. Quelques kilomètres, des rues grises à remonter. Havre Caumartin, sous les arcades des Grands Magasins il y a des SDF qui dorment. Ceux qu’on ne voit pas le jour, installés là, seuls ou en couple, avec ou sans chien. Du linge sèche sur des grilles. Alors qu’à côté des hommes en bleu travaillent, je me demande ce que peut bien être la vie de ces gens la journée. e quoi ils vivent. Ce qui les a fait arriver là.

Rue de Budapest, il y a des sex shops et des hommes qui me regardent. Je m’étonne de ne recevoir aucune remarque. Ah si, place suivante, un homme sur un banc « de loin je savais que vous étiez belle« . Je ne réponds rien, c’est toujours la même chose, une fille qui marche seule la nuit. On s’y attend. A un bar, il y a des jeunes qui se disent au revoir, bonne nuit. Cheveux longs, mèche, polo, mocassins.

Je remonte la rue d’Amsterdam. Un petit vent, mais l’air est doux. Quelqu’un disait il y a peu, à Paris on étouffe, il y a trop de monde. C’est vrai. Mais il suffit de se promener la nuit pour se sentir à nouveau libre.

La nuit nous appartient.

Tagged: , ,

7 Comments

  1. Moi je dirais plutot que je trouve ça acidulé et doux comme un bonbon… arlequin…

    (avoue que mes blagues pourries te manquent !!!)

    (j’aime quand tu ne donnes que l’impression d’aligner des mots, comme on aligne les sentiments)

  2. Ayant passé toute ma vie a la campagne/au bord de la mer, les peu de fois ou je suis allée a Paris, j’en ai gardé que des mauvais souvenirs. C’est une ville qui me fait peur. Mais comme je vais y être très bientôt et pour un bout de temps, j’espère que je changerai d’avis en la voyant aussi de nuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *