Au quotidien

c’est la looze

loose, lose ou louse [luz] nom féminin. De l’anglais to lose (perdre). Malchance : « La loose qui me poursuit, j’ai flingué mon disque dur et j’ai mon rapport à finir pour ce soir ! »

Chez moi on dit pas loose, lose, ou louse, mais looze. Et puis tant pis si ça dérange quelqu’un. De toutes façons, on s’en fout, de l’orthographe du mot, ce qui compte, c’est le pourquoi du comment qu’on en est arrivé à l’écrire. Et là, j’ai envie de prendre l’expression de ma future ex copine stagiaire (oui, parce que figurez vous qu’elle s’en va à la fin du mois, la nouvelle brune !! elle me quitte elle m’abandonne !! et je pleure d’avance toutes les larmes de mon corps !!), et de dire

« tu vois mon p’tit, la looze, c’est quand t’as pas écrit sur ton blog depuis presque une semaine, et que… bah tu sais pas quoi y raconter »

(Jeu: trouvez l’expression favorite d’Emilie cachée dans cette phrase)

Alors bon, faut pas croire que ma vie n’est pas suffisamment palpitante pour que je vous la conte ici. Non, loin de là. Même que si je vous racontais mon (super top méga coule) week end vous seriez jaloux. Et oué. Parce que c’était mon anniversaire (vendredi) (cf ce post superbement rédigé dans une prose parfaite à l’occasion d’une déprime pré anniversaire), que ma coupine Fée Lait était là, et qu’avec plein de gens super top méga sympas et coules (TitlapRudy, Garko, L-Tz, Thomas, ma coupine Stelyst et bien sûr ma copine stagiaire) on a fait la fête, on a bu* mangé, et que les choses soient dites: on a pas beaucoup dormi. Au milieu de toutes ces festivités, et comme il faisait super moche à Paris ville de merde l’été, on n’a pas fait grand chose d’autre (en fait).

(je tiens aussi à préciser que j’ai des amis IRL, sisi, mais que ces derniers n’ont pas daigné venir me rejoindre pour festoyer dignement. Oui j’en veux énormément à Ju, qui a préféré rester au Panama, au bord de la mer et des cocotiers, j’en veux à la banquière de Lau, qui n’a pas voulu lui filer les 200€ A/R de TGV, j’en veux à Silvère, qui avait prévu ses vacances en Espagne juste à ce moment, j’en veux enfin à Nico, perdu à Montréal et qui a trouvé que le billet d’avion était trop cher – bouh le méchant, et Gus au Pérou, etc etc etc)

Euhm, sinon à la base ce post est un appel à l’aide. Help me please. Hilfe, bitte ! Et d’autres langages non maitrisés. Je recherche actuellement des sujets de posts. Voilà. Sauvez mon blog. Sauvez ma vie. Sauvez moi.

hihi

(pardon pour le pétage de plomb du jour, ie ce post)

*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération. Pas plus d’une bouteille par soir. Et vive le Martini.
Tagged: , , , , , , ,

7 Comments

  1. « tu sais pas quoi y raconter” hihihi ça fait très bourguignons
    Bon, et pour les détails, moi, j’ai passé une suuuuuper soirée en votre compagnie, mais pas que…

  2. ah… le martini… et ce week end…

    Tu pourrais raconter comme c’est trop dur de boire des bières les pieds dans l’eau (au sens propre) et en regardant coucher le soleil se coucher sur les iles du Frioul..
    Ah non, merde. J’ai sauté le moment où tu dis que tu vis à Paris…

  3. @Pot_de_Nutella: Winner ! Et pour l’égocentrisme, je crois que je fais ça à chaque fois que j’écris sur ce blog, non ?

    @Stelyst: hm d’ailleurs j’attends la suite 😉

    @Fée lait: pfff t’es qu’une vendue toi. mais on arrive, méfie toi on va retourner ton appart !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *