Au quotidien

twenty three years (and nine months) ago

Il y a vingt trois ans, et quelque chose comme neuf mois (oui, neuf mois tout pile, je suis née pile le jour prévu – c’te classe), se passait un évènement dont je ne parlerai pas par pudeur pour mes chers parents. Le 17 juillet 1986, donc, naissait une chose un peu gluante et visqueuse, avec des yeux et des bras, que leurs parents prénommèrent d’un prénom bien trop porté aujourd’hui.

87, 88, là y a un deuxième truc visqueux et gluant qui s’installe à côté, et vient brailler dans les oreilles de sa soeur. Plus tard, il continuera avec la batterie, puis des platines de DJ. Oui, le Frère est bruyant. Mais bon.

89, 90, tiens maternelle, dans une pure banlieue Aixoise. 91, 92, 93, 94, 95, Mitterrand est mort, la mère pleure devant la télé, 96, dix ans, hop hop, ça lit Roald Dahl et la bibliothèque verte, 97 Diana est morte, jamais entendu parler d’elle avant, 98, les Bleus sont champions du monde !! maquillage et fête de rigueur en camp scout au pied de la montagne de Lure, 99 premier baiser avec appareil dentaire et pop corn de cinéma, tempête de neige dans le Sud de la France, mais 2000 pas de bug au programme. Les Bleus sont champions d’Europe. Petite larme un soir d’été sur un canapé bleu. 2001, adolescence et cheveux coupés. Courts. Très courts. Le 11 septembre, les Twins Towers s’effondrent, et la petite fille rentre au lycée…

2002. Chirac est réelu au second tour devant Le Pen, manifs dans les rues, séchage de cours, nage dans la fontaine de la Rotonde. Irreversible au cinéma, cartes lycéens falsifiées car pas encore 16 ans. 16 ans. Amoureuse, première fois, et le reste. 2003, 2004, c’est le Bac pour atterrir en prépa, la guerre en Irak continue et Bush est réélu président. A Barcelone, une rencontre. Le 26 décembre, tsunami. 2005 Katrina et les attentas londoniens, un regard vide devant un écran de télévision à Malte. L’été sera long. Berlin, et un appartement.

2006. Création du Monténégro. Nothing to declare but…

2007, Sarkozy président, des débats, une coupe du monde de rugby vécue sur le Vieux Port. 2008 dans un grand appartement, Dortmund, 2009, welcome in Paris, twenty three…

Il est 2h15, le 17 juillet… Happy Birthday to me.

11 Comments

  1. J’adore la manière avec laquelle cet article est écrit.
    Si tu te retrouvais (un jour, comme ça, par hasard) au chômage, tu pourrais écrire un livre ! (ou au moins 2-3 nouvelles) … En tout cas j’aime beaucoup ton blog et je prend beaucoup de plaisir à te lire.
    Bonne continuation !

  2. Je te souhaite un joyeux anniversaire. J’espère que le fêteras dignement pour avoir à l’ajouter l’année prochaine à la liste des grands évènements marquants de ta vie 😉

  3. C’est quoi l’image ?? Une part de gâteau d’anniversaire pourrite ??

    Sinon, t’as juste oublié de relatter notre rencontre, quand le BCBG m’a amenée dans le grand appartement. Mais je sais que tu as fait ça uniquement par pudeur (tu étais en pyjama).

    Tout ça pour dire que j’ai fait une plus-value d’amitié.
    Appibeursdé.

  4. @Ulunyth: écrivain malheureusement je crois que je gagnerai plus en étant chômeuse, mais bon 😉 merci pour le compliment 🙂

    @Enzy: Mercii 🙂

    @Pot_de_Nutella: oui et j’assume.

    @Fée lait: une part de gâteau moisi. berk pour le BCBG, mais mon pyjama était top, avoue. t’es tombée amoureuse au 1er regard (I know it)

    @Laure: merkiiii

  5. Wow… ce déroulé qu’on prend dans la gueule, un erésumé vitresse TGV qui nous rappelle que les choses passent vite, trop vite, mais les souvenirs ne nous épargnent pas et n’hésitent pas à remonter lors des moindres discussions autour d’une bonne bouteille 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *