10 Comments

  1. Mais c’est pas … basque ?!

    Parce qu’il y a aussi des macarons (100% amandes) basques, enfin à Saint Jean de Luz. Mais ceux là sont tout « plats »… (et ils coutent presque aussi cher que chez Ladurée…).

    Mais bon, ça reste quand même moins bon que les macarons « parisien ». J’dois être trop « marie-antoinette » sur les bords, mais vraiment, c’est mieux quand ils sont tout colorés, tout mous à l’intérieur, et tout et tout…

  2. Mais c’est pas … basque ?!

    Parce qu’il y a aussi des macarons (100% amandes) basques, enfin à Saint Jean de Luz. Mais ceux là sont tout « plats »… (et ils coutent presque aussi cher que chez Ladurée…).

    Mais bon, ça reste quand même moins bon que les macarons « parisien ». J’dois être trop « marie-antoinette » sur les bords, mais vraiment, c’est mieux quand ils sont tout colorés, tout mous à l’intérieur, et tout et tout…

  3. Charline

    La vérité c’est la vérité : les macarons ca vient de Nancy ! Il y a même une rue des soeurs Macaron me semble t il !

    PS : ceux de Paul quand on a rien d’autre ben ils passent très bien… 🙂

  4. @Muze je sais pas… c’est multirégional !!
    :p

    @Michel ah oué ? des macarons au vin ?

    @L-Tz mais tu n’es pas impartial 😉

    @Charline oui sont très bons ceux de Paul. mais bon. ça vaudra pas un vrai macaron marseillais 😉

  5. pastachoux

    Bonjour,m’a recette de macarons que j’ai apprit dans une patisserie des allées Paul Riquet à Béziers dans les années 1968,était que autant de sucre que d’amande
    ramolli avec des blancs d’oeufs ,éventuellement parfumé a la vanille.
    Il fallait les cuire ,ensuite a la sortie du four l’on mettait un peu d’eau sous le papier pour pouvoir les décoller .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *