go Jayz, go ! ou: le jour où j’ai regardé du sport à la télé

Ce post a deux titres. Celui qui assume, et celui qui n’assume pas. C’est que la vie à deux, parfois, c’est dur.

Je vous explique.

Deux raisons à ce post.

Raison numéro 1: vous le savez sûrement, en ce moment, c’est les JO à Vancouver. Jeux Olympiques d’hiver, avec du sport dedans, et du froid. Du ski. De la neige. De la luge. Du patinage artistique. Des trucs comme ça, quoi.

Raison numéro 2: je vis avec un sportif. Oui, il faut que je l’assume enfin sur ce blog, le Garçon est un dérivé de STAPS agrémenté Marketing Sportif. Ya de quoi faire, là dedans, avec un lourd passif de (non je le dirai pas…) mec qui court derrière un ballon rond sur un terrain avec 11 autres Gusses en maillot et crampons. Ca va qu’il a l’air normal, quand on le croise dans la rue, comme ça. Bon.

(et puis il est pas chiant avec son sport, et puis j’ai connu TELLEMENT pire)

Face à un milieu hostile des centres d’intérêts différents de mes centres d’intérêt, j’ai donc dû m’adapter. Trouver un attrait à Infosports (le présentateur est plutôt bogoss). Au foot (vous ai je parlé de Yoann Gourcuff ? Non ?), qui est aussi le centre des discussions de certains collègues (waaa t’as vu le but de Machin face à Truc ? géant !! – j’ai un collègue Bordelais). Et récemment, aux JO.

Aller, j’avoue. Les JO d’hiver, c’est chouette. Mis de côté le curling et la luge, ya de quoi regarder. Version Bobsleigh, en souvenir de Rasta Rocket. Ou Ski Acrobatique de Bosses (enfin ils appellent ça « Freestyle Ski« , mais des freestyleurs qui skient old school, je connais pas…). Ou encore le patinage artistique, quand c’est le programme libre et que Candeloro/Monfort se la ferment un peu.

Et puis hier, j’ai découvert une nouvelle facette des JO. Le ski nordique, ou plus communément ski de fond.

Tada.

Oué je sais, ça donne pas envie, à première vue, quarante mecs qui courent sur des skis bizarres en combi moulante, bon, pas so sexy. Mais pour ceux qui ont regardé les 10 km hommes hier soir, vous pouvez comprendre de quoi je parle.

Parce que bon, j’aime pas (trop) le sport à la télé, mais il faut le dire, la finale de l’Euro 2000 (quoi ça date ?), j’ai versé ma petite larme, toute seule devant ma télé. Et la Coupe du Monde de Rugby, j’étais devant l’écran géant du Vieux Port à Marseille à trembler et hurler avec la foule à chaque action.

Alors hier soir, comment vous dire, malgré mon semi coma post week end malade, et les commentaires de merde des reporters de France 2/3, j’étais scotchée devant mon écran. En mode vas y que je crie quand l’autre Japonais qu’on avait pas vu arriver passe devant. Et que ce p*tain d’Italien coupait la route à notre petit Français. Et enfin, ce superbe -que dis je, magnifique- sprint de fin, où Jason Lamy Chappuis a défoncé l’américain.

Waow.

Oui, parfois, je sors de mon corps de fille qui ne s’intéresse pas – vraiment – au sport dans la télé, et je reste bouche bée et pleine d’émoi devant les performances de certains sportifs.

Et les commentaires du ski acrobatique/de bosses/fresstyle old school ont eu beau être nazes derrière, ça n’a rien gâché du spectacle.

Voué.

Je n’ai qu’une chose à dire, ou plutôt deux :

Bravo Jason.

Et virez moi ces commentateurs de merde, qu’on puisse enfin apprécier.

8 Comments

  1. Je me permets juste une toute petite précision. Hier, c’était du ski de fond mais pas que. En fait, c’est la deuxième partie de ce qu’on appelle le combiné nordique, du saut à ski puis du ski de fond 😉

  2. @L-Tz ah oué. jme disais. bon, en tout cas j’ai encore du boulot avant d’être une vraie fan de sport… :/

    (heureusement ya mon coach à dispo ;)) :*

  3. @ElodieVeryPetit bah, quand on aime, on s’y fait 😉 c’est pas le premier sportif que je supporte et c’est lion d’être le plus envahissant ! ouf !

    @Jenny grumphy oui et la France a gagné une médaille hier en curling… et j’ai loupé ce GRAND moment !

    @Milie oui… :p

  4. LN

    Je connais ça… J’ai rencontré un pro des arts martiaux il y a deux ans. Avant pour moi le sport c’était niet, même pas un footing… Alors être avec qqn qui a fait les championnats du monde, c’était un parfait mismatch. Bref, je me suis adaptée. Je n’arrive toujours pas à regarder le sport à la télé, mais je me défends (c’est le cas de le dire) plutôt bien maintenant question pratique 😉

  5. Zoé

    Au moins avec un sportif, il y a moins de chance qu’il coule dans le canapé à 40 ans… de voir les poignées d’amour et la bedaine s’installer à notre place dans le lit conjugale… moi je dis que c’est déjà un bon point pour l’avenir d’un couple… et puis coté énergie et galipettes ils sont peut être aussi plus doué…(se n’est qu’une supposition)
    Pour ce qui est des centres d’intérêts probablement non partagés, c’est à chacun de s’ouvrir un peu et de savoir présenter et intéresser l’autre sans forcer les choses …
    Bon forcément il y a bon nombre de lourdeaux dans cette catégories qui n’y arriveront jamais, mais ça !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *