de la page blanche (à carreaux)

Salut petit lecteur,petite lectrice, et autres pommiers du japon

Au moment où tu me liras, je serai sûrement en train de terminer de fondre. Définitivement noyée dans la chaleur d’un après midi de Juin qui s’est (enfin) cru en mode « presque l’été ».

C’est qu’on s’est tapé un temps de merde à Paris ces derniers temps vois tu. Et que je dépose désormais mes fesses sur un siège de bureau situé sous une verrière.

(Et derrière un mur orange, mais ça, on s’en fout)

Ca fait donc quelques heures que je tente d’éloigner la monotonie de cette journée de presque week end en rattrapant mon retard sur mes flux RSS et en matant des vidéos ridicules. J’essaye de m’instruire, du moins c’est ce que je tente de me faire croire. En réalité, je cherche l’inspiration.

Tu as pu remarquer, cher lecteur fidèle, que je n’ai pas partagé ma vie palpitante depuis au moins… pfiou… lundi. Avec une histoire de coup de vieux. Puis cet adieu à Louise, dont personne n’a rien eu à foutre (vous êtes qu’une bande d’incultes). Suite à quoi mon clavier a refusé de se soumettre à ma volonté d’écrire. Page Blanche attitude.

Pour combler ce vide immense, je pourrais la jouer Vendredi Fourre tout, et te raconter que l’iPad est sorti, mais on s’en fout. Je pourrais te raconter mes idylliques aventures de housewive pas si desperate qui s’achète un robot multi fonction (hacheur-mixeur-batteur-blendeur-presseur de fruits), mais non, vraiment ça va pas te faire rire (et moi non plus). J’assume désormais de manière plus intime mon statut de presque femme au foyer. Côté ciné j’ai vu Gladiator 2 Robin des bois qui était pas si pourri, et j’ai écouté le dernier album de Bonobo.

Fascinant, n’est ce pas ?

Donc non, vraiment, j’ai beau triturer mes méninges et avaler de grandes gorgées d’eau pour compenser la chaleur, rien ne vient. Mon esprit reste aussi sec qu’une feuille de DS pour lequel on n’aurait pas révisé.

Je vais donc cesser ici ce monologue auto centré et acheminer mon esprit vers la fin de journée.

Petit lecteur fidèle, ne fuis pas tout de suite, je reviens lundi. D’ici là, bonne nuit

3 Comments

  1. (lau) (ri) (ane)

    « Dont personne n’a rien eu à foutre »!!!!! LOL! Je ris parce que je c’est ce que j’ai pensé quand j’ai vu qu’il n’y avait pas de bla-bla sur l’article de la vieille :p

    Mais bon c’est pas grave hein. La prochaine fois fais croire que c’est Louise Bourgoin qui est effectivement décédée, je pense que t’auras plus de succès, hi hi hi!

    PS: Non nous ne sommes pas incultes car je suis sûre que la majorité d’entre nous sait que Louise Bourgoin a pris ce pseudo à cause de Louise la vieille (en vrai elle s’appelle Ariane et ça ben c’est pas beau!) et CA c’est de la grosse culture! 🙂

  2. Dans le genre sècheresse d’inspiration je me pose la aussi je crois. Mon dernier post remonte à …..10 jours… oui oui … honte sur moi? ..oui oui oui…
    Courage! Ce petit Rosé ensoleillé m’a revigoré! Bon weekend ! 🙂

  3. @(lau)(ri)(ane) toi tu es culturée ! et encore plus quand tu étales ta culture de Louise Bourgoin (merci pour l’éclaircissement j’en ai parlé dans mon post sur Louise Bourgeois mais pas cherché les détails du VRAI prénom :p)

    @Tiptoes rha faut que tu te motives ! parle de ton rapport de stage 😉
    bon courage à ce propos (et il fait moche aujourd’hui, pas de scrupules à rester rédiger !!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *