Chroniques · Syndromes

du syndrome du ménage et de l’aspirateur en particulier

(considérons que ce titre est un hommage à Kandinski,  que j’essaye de placer de puis loooooongtemps)

Petite lectrice, c’est à toi que je m’adresse aujourd’hui, pour te parler d’une injustice flagrante qui sévit dans les relations interpersonnelles et copulaires (de couple, pas de copulation… bande d’insectes), et si tu lis bien mon titre tu comprendras de quoi je parle: du rapport particulier que les femmes vouent à cette activité passionnante qu’est le ménage.

Alors disons le tout de suite (et toi petit lecteur qui t’es égaré sur ce blog, reste là, ça te concerne aussi): non, nous les femmes n’aimons pas (non plus) faire le ménage. Halte aux idées reçues et autres habits qui feraient le moine, ce n’est pas parce que la tenue de soubrette vous excite que c’est un plaisir pour nous de tremper nos ongles manucurés dans l’eau sale de la serpillière.

soubrette

C’est plutôt l’inverse, vois tu, le ménage, ça défonce les ongles.

Non, si nous faisons le ménage, c’est parce qu’on aime que ce soit propre. Ou plutôt: parce qu’on voit la saleté. La poussière sur l’étagère. Les cheveux dans la baignoire. Le calcaire qui se dépose sur le robinet. Les poils dans les toilettes. Les miettes qui collent aux pieds. Le drap qui commence à sentir le mort.

etc

Et bizarrement, notre résistance à cet environnement hostile est plus limité que vous autres humains à la pilosité excessive. Bizarrement, l’idée de nous laver dans une baignoire crasseuse et de nous maquiller face à un miroir plein de tâches nous dérange plus que vous. Comme si les trucs qui trainent par terre ne restaient pas collés sous vos pieds, et que votre vision s’arrêtait au 180° degré, juste là où trainent les chaussettes sales depuis trois jours dans le salon.

La chance, moi je dis

Alors je n’explique pas le pourquoi du comment cette différence de ressenti du monde qui nous entoure est arrivée pour nous pourrir la vie. Sûrement que Dieu vous a trouvé crades, et a créé des maniaques de la poussière pour contrecarrer. Cependant,  afin de préserver l’équilibre au sein d’un couple et de réussir à vivre en harmonie malgré ces différences de culture, voici une petite typologie des profils ménagers, et la marche à suivre au cas où.

– Le Crade

Fils de hippies ou de fermier, le crade a grandit dans la saleté, et ne la voit donc pas. Les acariens sont ses amis, les poils sur la cuvette font partie de la déco, et il adore dormir à même le matelas. Le crade ne se lave généralement pas tous les jours, et justifie ça par une tendance écolo bio. Le crade aime les animaux,  les plantes, est parfois geek, et laisse trainer ses assiettes vides et tasses de café un peu partout dans l’appartement.

Solution de repli: FUYEZ !!


– Le Macho

Le macho est un fils à maman. Chez lui, sa mère faisait tout, et Papa rapportait l’argent. Le macho n’a jamais tenu une éponge de sa vie, ou peut être pour nettoyer sa voiture (que vous n’aurez pas le droit de conduire bien sûr). Le macho ne sait pas non plus faire la cuisine, ou le repassage, mais le macho aime les choses clean et les chemises repassées. Le macho est en fait un peu maniaque, mais comme l’idée même de se mettre à faire des ‘trucs de filles’ l’angoisse, il trouvera toujours un moyen d’avoir une fille (ou sa mère) à la maison pour le faire à sa place.

Solution de repli: Si vous êtes avec un macho, c’est que ça vous plait. Démerdez vous avec belle maman pour alterner les tâches ménagères


– Le Feignant

Le feignant est peut être le pire. Car le feignant est propre, et a reçu une éducation complète sur  la gestion des tâches ménagères et l’égalité homme femme. Seulement, ce qui retient le feignant de faire le ménage, c’est qu’il déteste ça. C’est chiant, dit il. Le feignant a donc développé une technique de survie: il ne voit plus la saleté. Ceci lui permet de pouvoir vivre dans un environnement semi propre, semi rangé, qu’il nettoie et range deux fois de l’an, lorsque ses parents lui rendent visite en laissant glisser leur doigt sur la poussière de la télé avec une moue dubitative, que le feignant ignore évidemment. Le feignant mettra toute la mauvaise volonté du monde à accomplir les tâches ménagères, et lorsqu’un jour il aura un accès de motivation et prendra l’aspirateur, il vous regardera pendant trois mois avec un air de fierté « regarde, j’ai fait le ménage !« . Vous ne pouvez décemment que soutenir l’effort oh combien immense déployé.

Solution de repli: le feignant est quand même supportable, car il fait la cuisine et le bricolage (parfois). Idéalement, trouver un feignant riche, qui sera ravi d’échanger sa part de tâches ménagères contre une femme de ménage, payée (qui fera aussi le repassage)

Toute ressemblance avec des personnes ou des situations ayant existés ne serait que fortuite. De plus, ces caractères peuvent bien évidemment être inversés. Oui, il existe des feignantes et des féministes avérrées.

Tagged: , ,

10 Comments

  1. Marrant 🙂 Chez nous, c’est l’inverse… pas que je ne vois pas la poussière, mais je fais comme si… Du coup, c’est l’homme qui passe l’aspi et fait la poussière, prétextant que je ne sais pas faire le ménage et que j’oublie de soulever les choses (héhé)

    Mais maintenant qu’on a un joli Dyson, j’ai presque envie de passer l’aspirateur (dingue!)… je sens que ça ne vas pas tenir longtemps, mais bon.

  2. Marrant 🙂 Chez nous, c’est l’inverse… pas que je ne vois pas la poussière, mais je fais comme si… Du coup, c’est l’homme qui passe l’aspi et fait la poussière, prétextant que je ne sais pas faire le ménage et que j’oublie de soulever les choses (héhé)

    Mais maintenant qu’on a un joli Dyson, j’ai presque envie de passer l’aspirateur (dingue!)… je sens que ça ne vas pas tenir longtemps, mais bon.

  3. Ca doit être mon expertise pour le vernis qui fait que j’aime bien faire le ménage … enfin non, que cela soit propre :p

    En tout cas, j’adore tes solutions de repli ^^

  4. J’ai de la chance… En général, c’est l’Homme qui trouve qu’on vit « dans un gros bordel » je cite… Du coup, c’est lui qui se sent le plus concerné !
    Tout ce que je fait, c’est repousser l’échéance le plus loiiiiin possible !
    Vivement que j’ai de l’argent pour une femme de ménage !!!

  5. @Bao le Dyson ça change tout ! et encore l’aspirateur c’est le moins chiant (comparé à gratter la baignoire ou les WC)

    @Gaëtan tu es un homme à marier ! (ou alors tu pèteras un câble si ta copine est oins « manique » que toi !)

    @Miss Choco on finira toutes riches avec une femme de ménage ! ouf !! :p

    @Muze hueuuuu… un comme toi ? comme ça vous vous taperez pas dessus niveau ménage !

  6. Moi j’ai la solution à ton problème!! Tu vis en amérique latine, et comme ça tu as une employée de maison qui est là tous les jours (sauf le dimanche, quand même!!), et qui fait le ménage, les lessives, le repassage, le lit, quand tu te lève ton petit déj est sur la table, ect….
    Il faut absolument que je me trouve un job ici!!!!

  7. J’sais pas en fait, ça existe la catégorie Macho/fainéant?
    Parce que moi à la maison, j’ai la version Hyper maniaque, même qu’à part sa maman.. et moi quand j’ai le temps..pas une femme de ménage ne convient…jamais content, pas assez « Nickel » Trop cher..Bref, et comme on n’est jamais si bien servi que par sois même..et en grande féministe un peu quand même on se laisse pas toujours faire..non mais!..il a bien fallu qu’il s’y mette! Du coup j’ai droit à chaque fois à la grande fanfare du fameux: Tu as vu..hein..c’est Nickel!
    Par contre, quand les autres font, c’est moins Nickel, ou on ne voit rien..ah non en fait c’est juste normal..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *