Au quotidien

phoque my day

(aucun rapport avec l’animal du même nom)

Attention petit lecteur, si tu es de bonne humeur, ou de mauvaise humeur, ne lis pas ce post. En gros, je vais me plaindre, râler un peu, faire état de considérations personnelles de trucs qui me soulent grave en ce moment.

(oui j’ai besoin de m’exprimer, tant pis si je floode ma timeline Twitter, Facebook, ET mon blog, au moins ici t’es pas obligé de lire!)

Ok, tu es prévenu ?

On y va !

J’en ai marre de me lever aussi fatiguée que le soir, avec les yeux qui pèsent trois tonnes et l’impression qu’un  rouleau compresseur m’est passé sur le corps. Marre de tourner deux heures avant de m’endormir. Alors que j’en ai besoin putain de merde. Marre de me geler les pied le soir (c’est important d’avoir chaud aux pieds pour bien dormir, il parait).

J’en ai marre de la ligne 13, qui chaque matin est encore plus blindée que le jour précédent. J’en, ai marre de me lever plus tôt pour partir plus tôt pour arriver plus tôt à MonJob, et de devoir en fait attendre 10 minutes avant de pouvoir monter dans une rame (parce qu’il ne y pas de rame – mardi, parce que la rame ne démarre pas – mercredi, parce que les rames sont trop  blindées pour pouvoir monter dedans – jeudi). J’en ai marre des gens qui montent et qui poussent alors qu’on est déjà à bloc. Marre qu’en plus le métro tombe en panne en milieu de voie – entre deux stations, donc, alors qu’on est tous compressés, et que je mette limite à chialer parce que là, vraiment, j’en peux plus et que ma claustrophobie repointe le bout de son nez.

J’en ai marre d’avoir mal partout à cause de Paul, mal au dos parce que je suis tordue, et d’avoir une énorme courbature/contracture à la cuisse qui me fait marcher comme une petite vieille et descendre les escaliers en boitant.

J’en ai marre de mes journées hyper chargées, motivantes mais crevantes (mais ce point est peut être le plus positif, j’aime MonJob, et après une semaine de loque inutile, je suis TELLEMENT contente de revenir bosser !), qui me font rentrer dans un état de fatigue critique.

J’en ai marre que ce soit déjà l’hiver, qu’il fasse froid le matin, et nuit le soir quand je sors du boulot.

Et surtout SURTOUT je veux une femme de ménage/repassage/étendage de linge/vaisselle.

Voilà, ça fait du bien, merci si vous avez lu, si ça vous fait chier et que vous trouvez que: j’ai qu’à aller bosser en vélo/pas vivre à Paris/je me plains alors que j’ai un lave vaisselle et un lave linge qui fait aussi sèche linge/j’ai un job et que d’autres crèvent de faim dans la rue/que mes quatre stations de métro, comparé à l’enfer vécu par les mineurs chiliens, c’est rien, et bien VOUS AVEZ PARFAITEMENT RAISON.

Si vous êtes arrivés jusqu’ici, pour vous remercier d’avoir joué les psys, voici

une petite photo so cute

et un pur morceau à écouter chez Jules pour se motiver.

Sur ce, je vous souhaite une excellente journée.

10 Comments

  1. Tu as tout juste. C’est comme ça la vie de nos jours il parrait. Mais malgré la morosité, je reste convaincue que ce n’est qu’une question d’angle de vue. Quand ça ne va pas, quand on ne vois que les bouchons, les angoisses, la vaisselle et les gens désagréables, il faut vraiment se ressaisir et penser aux BONNES choses. Et surtout, si tu es débordée question ménage, songes à te trouver une femme de ménage. Ca change une existance. Bon courage et merci d’avoir partagé ce morceau d’humeur en entier.

  2. C’est rigolo, j’étais dans le même état cette semaine … Ca doit être de saison. Mais tu sais ce qu’il te faut pour te remettre en forme : une bonne patate de Quéménès, avec plein d’air du large dedans pour te revigorer de l’intérieur. Avec une saucisse de Molène et de la tomme fondue dessus, t’es repartie pour un tour ! Bises

  3. Vous êtes tous super sympas à me remonter le moral 🙂 heureusement ma journée s’est bien finie 😉

    @Mymy 🙂

    @Abytape « phoque » sur Google image et entre ddes photos de bébés phoque assassinés tu trouveras ça 😉

    @Floo (bienvenue ici, premier comm je crois :))
    et oui les joies et l’enfer parisien… arrivant d’une ville au métro quasi existant (Marseille) c’est toujours « mieux » que rien c’est sûr !

    @Fashiongeekette heureusement que chaque jour n’est pas comme ça ! j’ai accumulé les merdes de métro cette semaine, mais en général je le vis plutôt « bien ». donc heureusement ça va mieux ! je me suis lâchée dans ce post, 😉
    (pour la femme de ménage… c’est en cours ! :)))))

    @Soizix Ohhhh oui ! surtout que le soir même j’ai fait une raclette, les petites patates de Quéménès auraient été PARFAITES !!
    et c’est « rassurant » de voir que même avec des modes et lieux de vie hyper différents on a aussi des journées de merde
    profite de ton air iodé 🙂 et merci pour le soutien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *