Voyages

gwada #3: Basse Terre et la Soufrière

Après notre petit road trip autour de Grande Terre, nous avons donc rejoint notre logement, à Deshaies. Cette deuxième nuit en Guadeloupe nous a permis d’absorber un peu plus le décalage horaire, nous nous sommes donc levés… tard. Et sans rien de prévu ! Vers 10 heures le dimanche matin, nous avons donc décidé d’aller à la Soufrière.

Nous prenons la route vers le Sud, et découvrons toute la côte Ouest de la Guadeloupe. Pointe Noire, puis la plage de Malendure (où se trouve la réserve Cousteau), Bouillante, Vieux Habitants, et enfin Saint Claude, la ville la plus haute de l’île. Après quoi nous voilà engagés sur une route telle qu’on en trouve beaucoup en Guadeloupe, en pleine jungle, avec des lacets sans aucune visibilité, et qui donne l’impression qu’elle va s’effondrer à chaque accélération. Très vite, nous arrivons à une zone où sont garées des dizaines de voitures en bord de route (sans accotement, NDLR): nous y sommes !

La Soufrière, c’est donc le volcan et point culminant (à 1467m) de l’île. J’avais un souvenir, petite (oui je suis déjà venue en Guadeloupe quand j’avais quelque chose comme 7 ans et demi…), des fumeroles, et de ne pas être montée jusqu’au cratère. Ce n’aura pas non plus été le cas cette fois, car en bons touristes, nous n’avions pris aucune protection contre la pluie. Après une heure de marche trempés, nous avons fini par rebrousser chemin.

ne sommes nous pas magnifiques ?

Après quoi nous sommes descendus vers Trois Rivières, puis remontés par l’Est de la Basse Terre vers la Route de la Traversée. La Route de la Traversée est une route (ah oui ?) qui traverse (c’est fou non ?) Basse Terre d’Est en Ouest. Ou d’Ouest en Est, c’est selon. C’est une très belle route, bordée de jungle et de terre ocre, dont partent de nombreuses randonnées.

Sur la route, nous avons fait un petit pit stop à la Cascade de l’Ecrevisse. Oui pit stop est le mot, pour accéder à cette cascade – très jolie cela dit- on emprunte un chemin pavé et accessible aux handicapés. Aller retour: moins de 5 minutes, plus le temps que les quelques baigneurs s’écartent de la cascade pour faire la photo.

Le soir, nous avons testé un très bon restaurant à Deshaies: la Savane. Cuisine mixte créole et française. Au menu, daurade  au pesto à la plancha. Un vrai délice.

le port de Trois Rivières
Cascade de l’Ecrevisse

En fin de semaine, nous avons découvert une autre cascade: le Saut de la Lézarde. Cette fois ci, nous sommes loin du chemin praticable, c’est plutôt une gadoue innommable qui nous accompagne sur les 20 minutes de descente à coup de spouitch spouitch (et donc de remontée) vers cette cascade. Encore une fois, le lieu est très fréquenté et nous n’y restons pas longtemps, mais c’est très beau: un bassin d’une vingtaine de mètres de large, dans lequel se jette une cascade. Tout autour, de l’eau suinte et coule. On ne sait pas bien d’où vient toute cette eau, mais c’est superbe.

j’ai dit boue ?

To be continued…

Toujours l’album photo sur Flickr

5 Comments

  1. @Val ouéééééééééééé

    @Ginie sans soucis (si notre budget voyage nous le permet ;))

    @Malicia 🙂 tu serais heureuse là bas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *