Voyages

gwada #5: Petite Terre

Dans la série « j’ai des idées de merde que j’assume jusqu’au bout et le Garçon a bien du courage pour me supporter« , j’ai nommé: ma super idée de lui offrir une journée idyllique pour son anniversaire (oui l’anniversaire du Garçon tombait pendant nos vacances). A la base l’idée était partie d’une chose tout à fait innocente: je voulais lui offrir la possibilité de nager avec les dauphins.

(rien que ça) (c’est parce qu’il n’y a pas de tigres en Guadeloupe)

En Guadeloupe, pas de Sea World et autres parcs écolo-touristiques. Mais oui, il y a des dauphins (parait-il). Après quelques recherches, je tombe invariablement sir le forum du Routard qui parle du Black Diamond et de son skipper, Benoit. Sauf que le Benoit en question semble ne plus exercer et le Black Diamond repris par d’autres skippers. Je vous épargne mes heures de recherches et contacts par ci et par là, toujours est il qu’il reste une constante: on peut voir des dauphines vers la passe de Petite Terre, endroit idyllique par ailleurs.

Je réserve donc (toujours sur les conseils des forumeux du Routard) une journée en bateau via Patou Excursion. Départ de Sainte Anne à 8h15 lundi matin, retour 17h30, trajet jusqu’à Petite Terre, barbecue sur le bateau, et snorkelling. Les dauphins, on devrait les croiser avec un peu de chance.

Jusqu’ici c’était sympa. Nous sommes logés à Deshaies, certes, mais il n’y a qu’une soixantaine de kilomètres jusqu’à Sainte Anne. Facile. Sauf qu’après quelques prises de renseignement, nous apprenons qu‘il existe en Guadeloupe un fléaux digne de notre chère Région Parisienne: les embouteillages. Car tout le monde travaille à Pointe à Pitre (au centre de l’île), il n’y a qu’une route nationale, et quasiment pas de transport en commun.

Bon, nous prévoyons de nous lever à … cinq heures du matin, pour partir à 5h30. On voit large.

lever de soleil sur la route

Pas tant que ça. Car après 2h30 de route, trois passages de Mickaël Miro sur Radio Transat et de multiples détours pour éviter l’agglomération, nous arrivons à Sainte Anne avec (seulement) quinze minutes d’avance.

Je vous évite le retour, car bien évidemment les gens rentrent chez eux. Deux heures de route à nouveau. Et c’est le Garçon qui conduit (je n’ai pas mon permis, of course).

notre bateau

Remis de nos émotions, nous embarquons sur le Flibustier, un catamaran à moteur avec une quinzaine de personnes à bord. Bien installés sur le matelas à l’avant, nous nous préparons à prendre la mer. David, notre skipper nous invite à faire attention à nos appareils photos, ça mouille. Ah bon ? Pas de le temps de se mettre de la crème que nous recevons une première vague dans la figure. Vingt minutes plus tard, complètement trempés, nous déclarons forfait et rejoignons la cabine de pilotage.

Je vous passe le trajet, durant lequel nous avons vu deux baleines à une trentaine de mètres du bateau (impressionnant), et pris de sacrées vagues. Dernière petite touche de bonheur pour l’anniversaire du Garçon: il a eu le mal de mer (malgré des médicaments contre ça).

Après une heure et quelques, nous arrivons en vue de Petite Terre: deux îles sans aucun autre habitants que les iguanes et les tortues de mer. Dans le lagon, quelques bateaux de touristes sont amarrés, mais il n’y a pas non plus foule. L’eau est bleue turquoise, le sable blanc, et l’eau plein de poissons… Le paradis j’ai dit ?

Nous partons découvrir l’île, avant de nous reposer un peu sur la plage. Puis il est l’heure de l’apéro, ti punch et planteur maison, et des grillades de daurade et poulet préparés par notre skipper (une tuerie). Après quoi nous enfilons masque, palmes et tubas pour découvrir la faune du lagon.

Milieu d’après midi, nous reprenons le chemin du retour, avec au passage un coucou aux tortues, et une tentative pour trouver les dauphins… que nous ne croiserons pas. Tant pis. Le retour sur Sainte Anne sera moins chaotique, heureusement.

Je dirai en conclusion que malgré les heures de trajet, et le mal de mer cette journée aura été magnifique. Les îles de Petite Terre sont vraiment belles, et passer une journée là bas vaut vraiment le coup.

Toujours l’album Flickr…

Tagged: , , , , , , ,

7 Comments

  1. J’y étais….c’était juste paradisiaque. .et le capitaine mickael était super…et le blog retrace bien cette merveille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *