Archives

goo !!

Il y a, quoi, pas si longtemps que ça, j’évoquais ici ma nouvelle passion pour Angry Birds. Depuis ce week end du 20 février (qui restera marqué dans les esprits pour avoir aussi été l’anniversaire de mon père, en plus de ma découverte des cochons grognons), les oiseaux ont volé, défoncé des cochons verts, des cochons casqués, des morceaux de bois, des pierres et autres glaçons géants. J’ai joué de l’index et du pouce pour sauver les oeufs d’or, et pourfendre l’ennemi roi cochon.

Et terminé tous les niveaux.

Après quoi il fallut s’occuper. Je me suis donc attaquée à Angry Birds Rio, opus sorti pour la promo du film du même nom, plus simple que Angry Birds « classique » mais aux graphismes plus travaillés et dans lequel on ne shoote plus des cochons, mais des cages d’oiseaux exotiques et des singes. Opus que j’ai terminé à son tour, jusqu’à récupérer toutes les bananes et ananas cachés, et compléter tous les niveaux avec trois étoiles.

(bon j’ai pas trop de mérite il est plus simple que le classique et il n’y a que 4 niveaux)

J’ai donc réattaqué Angry Birds pour obtenir là aussi les trois étoiles et tous les oeufs d’or. Mais… comment dire, la fatigue s’est fait sentir. La lassitude, aussi. J’aurais pu télécharger l’opus Seasons, mais la folie Angry Birds m’avait peu à peu quittée.

C’est là que j’ai découvert ma nouvelle addiction: World of Goo.

(merci @Erebuss et @LaFilleLàBas)

Les Goo, ce sont de petites boules qui ont la faculté de s’accrocher les uns aux autres, formant ainsi des chaînes, tours, et j’en passe. Le principe du jeu est de déplacer les Goo d’un bout à l’autre d’une ‘carte’, ou un monde, en évitant les pièges et en trouvant la meilleure solution pour en faire passer le plus possible.

Bon dit comme ça, ça fait pas rêver.

Mais c’est top. Et tricky. Pas seulement une question d’adresse, comme Angry Birds (même si il y a certains niveaux où il faut user de sa tête pour passer). Dès les premiers niveaux, une fois le fonctionnement des Goos adopté, on se retrouve devant quelques mondes plutôt retords, à trouver l’astuce qui permettra aux Goos de s’échapper. Chaque niveau est différent, il existe aussi plusieurs sortes de Goo qui ne réagissent pas de la même manière, des environnements variables…

Comme ça ça a l’air d’être un pur jeu d’aventure, mais pas vraiment en fait

Au delà du principe du « puzzle game », les mondes sont esthétiquement très beaux, les graphismes travaillés, et on trouve même un peu d’humour via des panneaux indicateurs qui donnent quelques indices. La musique est aussi très sympa (avouez que ça change des cris d’oiseaux et grognements de cochons). Le souci du détail est poussé jusqu’aux écrans de chargement entre les niveaux et aux « mondes » intermédiaires. Enfin, l’ergonomie est très agréable, on « étale » les Goos au doigt sur son écran.

Bref, un énorme coup de coeur pour un jeu qui a déjà reçu de nombreux prix, et fait l’unanimité (ou presque) sur l’AppStore (oui il est sorti en 2008…). Lassé des Oiseaux en Colère ? Vous voulez vous occuper autrement dans les salles d’attente ? Le monde des Goos vous attend…

Et si tu n’as pas d’iPhone, pas de problème: World of Goo est disponible sur PC, Mac, iPad, Wii, etc etc etc (voilà pas de raison de s’en priver !)

Le seul problème ? le Garçon ne l’a pas (encore) téléchargé, et tente de me voler Mauricette… ça ne va pas se passer comme ça !

Tagged: , , , ,

5 Comments

  1. Et voila… Va aussi falloir que je le telecharge !!!! Sinon je rentre jeudi soir pour 11 jours, on se fait une bouffe ac le garcon ?

    Pleins de trucs a raconter 🙂 tom @ mindshare uk 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *