5 Comments

  1. pour moi c’est pareil, le train c’est plein de belles histoires, de tranches de quotidien, de super, de moins bon, du plus euphorique au plus triste… la magie des transports en commun 🙂

  2. Waouh, en lisant ton article j’avais l’impression que c’était moi! Pareil, moi depuis l’âge d’environ 18 ans (j’en ai 25) je voyage à peu près toutes les semaines en train, ce sont des centaines d’heures, des milliers d’euros (et encore aucun geste commercial pour reconnaitre ma fidélité), des boulots et un chéri à retrouver, des weekends chez les parents et les beaux-parents. Et comme toi, je ne sais combien de nuits à mal dormir par peur de rater le train tôt le matin, des demi-sommeils dans le train avec des voisins qui te regardent (et je ne parle pas des bébés qui pleurent, des hommes d’affaire qui conduisent leurs réunions en 2e classe et des pimbêches qui racontent d’une voix stridente leur life dans leur Iphone. Ah la la, TGV quand tu nous tiens. Et le pire, c’est de sursauter chaque fois que tu entends le dum dum daaaaaaa da de la SNCF.

  3. Et les pannes, ceux qui se jettent sous la rame le jour où t’as un entretien crucial, le vieux qui a pris ta place mais ne veut pas en bouger car il n’y en a pas d’autre.

    Joli billet, le voyage est souvent aussi important que la destination et le TGV est un moyen de transport bien sympa.

    Sinon, la nuque blonde sur la première photo, rassure-moi, c’est pas ton premier amour ?
    (Jean Pierre François, c’est toi ?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *