Au quotidien · Intime & Réflexions

dimanche 17 juillet

Petit lecteur, petite lectrice et autres bottes de pluie, je vous délaisse. J’en suis toute contrite. Mais voilà, la météo persistante en version automne me déprime un peu, et si j’écris ici ce serait pour te raconter des trucs tristes… pas très adapté au blog rose girly. Mais tu remarqueras que là bas non plus il ne se passe rien, comme quoi même avec du sujet tout prêt la motivation ne règne pas.

Sinon pour les news, dimanche dernier j’ai eu 25 ans. L’occasion de me dire que bizarrement je me fous de vieillir (c’est bien ça faisait des années que je voulais pas grandir, et puis là depuis que je bosse et que j’ai une vie « d’adulte » j’aspire à plus de légitimité… et donc d’années). L’occasion de voir la famille, les amis, réunir des gens que j’aime. Dimanche sous la pluie, hier soir pour une soirée d’appartement. Avec bougies.

(merci @Celine pour la photo)

Je suis encore une grande enfant. Une gamine qui porte des talons de 12 et des robes des 60’s, et collectionne les crèmes Avène et Caudalie et les gels douche. C’est un peu con, je crois, mais j’ai la sensation que 25 années c’est trop court. Le temps de dire ‘ouf’, et ça y est, on passe dans le clan des grands.

25 ans, c’est l’age adulte. La fin des études, du tarif Jeune Air France et bien la carte 12-25 SNCF. 25 ans c’est un quart de siècle, une vie, un rien. Un soupir, trois pas de danse, quelques étés à la plage, des coupes de cheveux bizarres. Des années sur les chaises trop dures des écoles, collèges, lycées, prépa, écoles; pour atterrir dans un open space coloré, 10 heures par jour devant un ordi à n’être capable de taper que d’une main. Trois doigts, très exactement (heureusement que j’ai pas appris le piano). 25 ans, c’est l’âge où commencent les rides, la cellulite, ces quelques années après la vingtaine qui embellissent les garçons et en font des hommes, tandis que les filles deviennent femmes, perdant l’innocence de leurs peaux lisses, hanches fines, petits seins.

25 ans, pour moi ce sera la première année des impôts, mariage des amis, le copain qui devient papa. Le boulot je l’ai, mais 25 ans comme l’âge des responsabilités, des décisions à prendre, de celles qui peuvent orienter une vie. 25 ans comme une prise de recul après avoir attrapé la vie à pleines mains, les opportunités, sans crainte de tomber.

Et puis je te parlerai pas du 11 Septembre, de la Victoire des Bleus en 98, de Titanic et d’autres faits tels que la naissance de la téléréalité, les pogs, la fin de Lost  ou Mikael Jackson encore vivant. Ca c’était il y a (déjà ?!) 2 ans, et tu sais quoi ? l’an dernier sur ce blog j’ai même pas cité mon anniversaire…

NB: sinon la photo tout en haut là, c’est mon chat. Voilà.

Tagged: , , , ,

5 Comments

  1. Le hasard a fait qu’en lisant ton article, j’étais en train d’écouter « Slipping to my fingers » (http://youtu.be/ib-AZ3Sf3kg) et je trouve que ça rend ton post encore plus nostalgique !

    Heureuse d’avoir été là hier soir (suis une trop bonne photographe :p) pour ce « passage ». Bienvenue dans le monde des grands, et t’inquiète, on est quelques rebelles à ne pas vraiment grandir (on est mené par un mec en collant qui s’appelle Peter) et on t’accueille dans notre groupe si tu veux 🙂

    Bizzzz
    celine –

  2. Le hasard a fait qu’en lisant ton article, j’étais en train d’écouter « Slipping to my fingers » (http://youtu.be/ib-AZ3Sf3kg) et je trouve que ça rend ton post encore plus nostalgique !

    Heureuse d’avoir été là hier soir (suis une trop bonne photographe :p) pour ce « passage ». Bienvenue dans le monde des grands, et t’inquiète, on est quelques rebelles à ne pas vraiment grandir (on est mené par un mec en collant qui s’appelle Peter) et on t’accueille dans notre groupe si tu veux 🙂

    Bizzzz
    celine –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *