Au quotidien

le fric c’est chic

« Si on paye beaucoup d’impôts, ça veut dire qu’on est riches »

Ca, je crois que c’est ma mère qui me l’a bien souvent répété. Pendant que mon père grommelait sur ses déclarations, à jongler entre les taxes d’habitation, les redevances télé, les déclarations de travaux et autres stock options.

Je ne sais pas si je suis « riche ». Je me qualifierai comme une classe moyenne, un genre de CSP+ comme on dit (pas ma faute, c’est écrit cadre sur ma fiche de paye, et j’ai des RTT), mais vivant à Paris avec le prix des loyers, le rapport salaire/niveau de vie peut changer du tout au tout. Et puis hier soir, j’ai reçu ma première feuille d’impôts.

La première, je veux dire, la vraie. L’an dernier, forte de 8 mois de stage (hin hin) j’avais eu le bonheur de bénéficier de cette fameuse prime à l’emploi. 800 et quelques euros qui tombent « cadeau » sans rien demander, ça compense pas les mois de stage sponsorisés par les parents, mais ça fait quand même plaisir.

Cette année, en remplissant ma télédéclaration, je savais que j’allais raquer. Salaire par ci. Billets sponsos par là. Encore heureux j’ai pas de PEL, PERCO et autres PEE, et je suis même pas propriétaire de la télé. Et puis c’est tombé. Hier soir, fidèle à l’estimation d’impôts.gouv, un joli nombre à quatre chiffres. Presque un mois net de salaire, à payer sous moins d’un mois.

Aieuh.

Là je t’assure que j’étais contente d’avoir renvoyé ces 5 paires de chaussures Asos le mois dernier, et d’être partie en vacances cheap en camping. Enfin, si tant est que ça paye le quart du truc. J’ai pensé très fort à ce joli blog qui me permet d’arrondir les fins de mois, et à ma prime trimestrielle. A la CAF qui s’est réveillée pour me « rembourser » 1000€ d’APL de 2009. A mes 35 feuilles de soin qui attendent sagement que je pense à les envoyer.

Oué. Comment vous dire, j’ai beau avoir un salaire correct, lorsque j’ai vu la somme à payer sous 3 semaines, j’ai tiqué. Et puis j’ai relativisé. Parce qu’au final, un mois de salaire qui part, c’est beaucoup, et c’est pas grand chose. A peine plus qu’un mois de loyer (Parisien). Le prix d’un beau Macbook. Un an et demi d’abonnement au Club Med Gym. Un aller-retour à l’autre bout du monde. 10 jours de vacances à New York. Presqu’un an de report de diplôme dans une « grande école » (et je m’y connais). Et sûrement moins que tout ce que je dépense en shopping chaque année.

peut être que ça va m’aider à calmer mes ardeurs sur les chaussures…

Oui, j’avoue, et peut être que l’année prochaine ce sera pas pareil, peut être que j’ai de la chance d’avoir des sous de côté pour sortir 1XXX€ d’un coup (aehm), mais oué, je suis (presque) contente de payer pour la première fois mes impôts. Pas par patriotisme ou soutient indéfectible à l’Etat français (même si j’espère que ça servira à autre chose qu’à payer une nuit dans un palace à notre Président), mais parce que oui, finalement je suis assez d’accord avec ma mère: j’ai de la chance. La chance de gagner ma vie correctement, de pouvoir mettre de l’argent de côté, de ne pas compter mes dépenses pour finir chaque mois… la chance de pouvoir payer mes impôts.

ok on en reparle quand je serai proprio

Et vous, la déclaration, c’est plutôt l’angoisse ou une formalité ?

Tagged: , , , , , ,

7 Comments

  1. une pure formalité, ça fait 12 ans que j’en paie donc le montant est compris dans mes dépenses « ordinaires » … et n’oublie pas que tu as les impôts locaux juste après 😉

  2. Ahh vive le prélèvement à la source… tu n’entends parler des impôts que lorsqu’il te donne de l’argent et pas besoin de provisionner !! 🙂

  3. Je comprends la première fois c’est toujours émouvant mais 5 ans après c’est plus drôle et lorsqu’on passe à 3 mois de salaires là cela ne fait plus du tout rire :/

    Si cela calme les folies shoes c’est un mal pour un bien hihi

  4. Idem pour moi cette année : 11 ans que je bosse, et c’est la première fois que je paie des impôts.. J’ai bien gagné dans mon précédent job, du coup l’année 2010, et j’aurais dû payer un nombre à 4 chiffres moi aussi, mais j’ai acheté, et juste à temps apparemment car je bénéficie du crédit d’impots sur les intérêts d’emprunt. Donc ça allège largement l’addition. Mais je suis contente de payer des impots. En plus.. je me dis que j’en paierai moins l’année prochaine puisque je gagne moins now.. 😉

  5. Voilà 6 ans maintenant que je n’en paye plus et je comprend ma mère qui disait « quand tu n’en payes pas tu envies ceux qui en payent et quand tu en payes tu te dis que c’était quand même bien quand tu n’en payais pas !!!! ».
    Mais moi, je me dis que je suis quand même bien contente de ne pas en payer !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *