Syndromes

le syndrome de bradley cooper

Ce titre est une dédicace à une copine qui se reconnaitra. Parce que Bradley Cooper, quoi.

Et puis je précise au passage que toute ressemblance avec des personnes et des faits existants bla bla bla n’a rien à voir avec la réalité. Parce que c’est mon blog et que j’ai le droit d’y parler de couples et de bogoss sans pour autant que ce soit directement lié à ma vraie vie à moi. Je vous prie d’agréer votre compréhension et de vous marrer sans arrières pensées, toussa toussa.

Parfois, lors d’une soirée plus ou moins arrosée, au détour d’une conversation bénigne, j’oublie (un peu) que mon cher et tendre, l’amour de ma vie et futur père de mes enfants (quoi j’en fais un peu trop ?) est dans la pièce, et je lâche le genre de phrases qui ne devrait normalement être lâchée qu’en présence d’un auditoire 100% féminin (ou gay, aller):

ce mec ? mais il est TROP CANON !

you see what I mean
(en vrai je dis pas « CANON » ça c’est une expression du Garçon, même s’il ne l’utilise pas – ou pas en ma présence – pour parler d’une fille ou même d’un mec mais bref)

Oui, tu sais, ce genre de discussion où tu parles d’un tel ou d’une telle, de truc ou bidule, généralement des acteurs / chanteurs / mecs connus; et où tu commentes avec tes copines la douce courbe de leurs fesses ou la tendre suggestion de pectoraux sous une chemise entrouverte lors d’une scène d’action. Je veux dire, un moment naturel entre filles, un échange plutôt  habituel entre nous, où chacune se met à fantasmer sur tel ou telle célébrité, en finissant par la phrase type « je le mettrais bien dans mon lit / croquerais bien / j’en ferais bien mon petit déj / je lui ferais plein de bébés / graou / prends moi tout nu dans l’ascenseur » (rayez la mention inutile).

il faut dire que ce genre de scène n’aide pas non plus

Oui, bon, on est parfois débiles nous les filles, mais qu’un mec qui n’a jamais maté les courbes parfaites de Jessica Alba ou eu envie d’embrasser tendrement la bouche de Zoey Deschanel me jette la première pierre.

(encore une fois, si tu es un garçon qui préfère Ryan Gosling, tu n’es pas concerné)

Soyons bien sûr réalistes: il est évident que la probabilité de croiser Georges ou Bradley en mode guy next door est aussi faible que celle de gagner à l’Euromillions (c’est à dire supérieure à zéro mais pas de beaucoup, parce que oui il y a quand même des gens qui ont vécu next door de ces mecs là) (avant qu’ils ne soient beaux, riches et célèbres) (comme quoi). Tout comme il est (presque) évident que si l’une d’entre nous croisait Justin (Timberlake) ou Romain (Duris) dans la rue, on ne se jetterait pas à leurs cous en hurlant qu’on veut vivre avec eux toute notre vie jusqu’à devenir une petite mémé sénile et gâteuse. Enfin,  il est plus probable qu‘on ne les trouve même plus si beaux une fois croisés IRL (ce qui est d’ailleurs le cas pour un de mes anciens fantasmes sur pattes), la propriété magique du caméraman/photographe étant de rendre les gens beaux (enfin sauf dans Confessions Intimes).

genre lui, il est presque moche en vrai

Ce sont donc des small talks totalement inoffensifs et tout à faits innocents.

Sauf quand, à l’exemple de ce que je citais en début d’article, notre amoureux du moment (homme de notre vie et futur père de nos enfants, NDLR) attrape au vol l’une de ces phrases aux envolées quelques peu lyriques. Se peint alors sur son visage une sorte de grimace étrange, suivie d’une remarque toute à fait impromptue qui vient nous ramener brutalement à la dure réalité : « ah oui ?« . Et nous de réaliser que le mec sur lequel on bave depuis 20 minutes est grand, blond et baraqué, tandis que le mec assit juste à côté de nous est un petit brun loin de fréquenter les salles de muscu.

Parce que oui, il faut avouer que c’est un peu dur pour ce dernier de nous entendre couiner sur l’effet que nous fait le filet de sueur du héros en plein action chevaleresque, ou sur sa façon soooooo romantique d’embrasser; alors que lorsqu’il rentre du footing, ruisselant de transpiration, on se contente d’un « file à la douche, tu pues », ou bien lorsqu’il tente sans trop de résultat de nous faire défaillir à chaque baiser  (enfin du moins passé 2 ans de relation, ça ne marche plus très bien).

imaginons un instant notre mec courir en costume…hm… non

On se retrouve donc à devoir justifier de ces mots quelques peu exagérés: non, mais en vrai ce mec il est moins beau, et puis tu sais mon chéri c’est toi que j’aime, même si oui bon peut être que si Maxim Nucci se pointait dans mon quartier avec sa guitare je ne dirais pas… mais non c’est toi l’amour de ma vie et tu es bien plus beau que le plus beau des … acteurs… français… enfin ceux de Plus Belle la Vie… et puis le mec d’AaRON il sait pas danser et toi… tu vois quoi.

(ils ramaient, ils ramaient)

Bref. J’aimerais passer un message à tous les mecs qui lisent ce post, de la part de toutes les filles qui lâchent leurs hormones et mouillent leurs culottes devant leur télé: laissez nous en paix. Comprenez que oui, on peut fantasmer sur Chuck et son côté mauvais garçon sans pour autant vous trouver moins attirant (même si on se sent nous aussi très mal foutues à côté de Serena, son ventre plat et ses seins refaits). Non, on ne compte pas vraiment vous quitter pour le premier acteur super hot venu. Relativisez un coup en vous disant que le mec en sueur dans la télé, on sent pas son odeur d’aisselles (ni de pieds), il ronfle peut être, et puis si ça se trouve il en a une toute petite. Est ce qu’il sait cuisiner ? Faire des câlins ? Sécher nos larmes ? Nous a-t-il une seule fois offert des fleurs ou invité au restaurant ?

et puis notre mec, il laisse pas des traces de sang partout et il change de t shirt quand il est sale

Non. Les mecs, nos mecs, ceux qui partagent notre (vraie) vie, avez un avantage qui vous place directement hors compétition: vous êtes bien réels, avec vos qualités et vos défauts, vos manies et vos imperfections, et c’est pour ça qu’on a (aussi) le droit de fantasmer sur l’inaccessible et inexistant « mec parfait ».

Tagged: , , , , , , , , , , , ,

5 Comments

  1. Le mec parfait, je bave dessus, peut être même qu’il m’est arrivé de fantasmer dessus.
    Mais je n’échangerai pas cet homme parfait + tout l’or du monde contre mon Moitié avachi dans la canapé.

    Et puis soyons réaliste, nos mecs trouvent trèèèès charmantes plein d’actrices. Fantasment peut être même sur elle quand on est pas là.
    Mais je suis pas sûre qu’ils veuillent nous échanger pour autant. Si ?

  2. @Fee Lait ah non c’est sur qu’on bave mais ça s’arrêtera là ! mais eux… hum

    @Garko ah oui ? 🙂 je suis curieuse de lire ça ! (et on TOUCHE PAS à Chuck Bass)

    @PBMV héhé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *