Voyages

septime, le goût

Septime, contrairement à ce que laisse entendre ce nom un peu… étrange… (inspiré d’un film de Louis de Funès) est un restaurant qui a ouvert il y a un peu plus de 6 mois rue de Charonne, dans le 11e. Je ne sais plus comment j’en ai entendu parler, peut être via un des quelques blogs cuisine que je lis, mais j’avais été piquée par la curiosité: un restaurant qui propose une cuisine moderne, dans un cadre sympathique, avec un côté très accessible et « comme à la maison ». Encensé par les critiques, c’était l’été dernier ‘the place to eat‘ d’après les palais de la blogo culinaire.

Bon bon bon. Quelques mois plus tard, j’ai enfin sauté le pas et emmené le Garçon découvrir ce lieu. Il y a d’abord eu quelques difficultés pour réserver une table, à croire que le sort s’acharnait sur moi, je n’arrivais pas à joindre quelqu’un, et lorsque le resto me rappelait, c’était à mon tour de ne pas être disponible. Mais on y est arrivés, avec au passage un contact charmant avec la personne que j’ai enfin fini par avoir.

Le soir S, nous arrivons rue de Charonne. Evidemment j’ai oublié de noter le numéro, nous cherchons donc un peu à tâtons… et c’est là que nous tombons sur Septime. Pas de nom, mais une grande fenêtre qui donne sur la salle du restaurant. Je reconnais les quelques photos vues sur les différents articles: du bois, de l’acier, une déco relativement sobre et en même temps très originale, dans un esprit un peu atelier.

photo Figaro

On nous installe rapidement sur une petite table à côté d’un bel escalier en ferronnerie.  Le serveur vient nous apporter les « cartes », et c’est un peu la surprise: il y a le choix entre un menu « carte blanche », et deux entrées, deux plats, deux desserts. Nous demandons plus d’explications au serveur, qui nous explique que le menu « carte blanche » est un menu « selon l’inspiration du chef », qui nous propose alors deux entrées, deux plats et un dessert en fonction des ingrédients de sa cuisine.

On est curieux et on est venus pour découvrir cette cuisine particulière, et même si j’aime à peu près 50% (oui je suis difficile) de ce qui est proposé sur la carte, on se lance. Avec une bouteille de vin en « blind », choisie par notre hôte, on est des fous !
photo Panem et Circenses

Les entrées arrivent, et c’est une tuerie. On nous présente les assiettes, tartare de veau, écume d’huître, puis du poisson, une viande (du canard), toujours servis avec des mousses ou espuma, mélange de sucré salé qui passent tout seuls, et surtout des assiettes magnifiques. Ce n’est pas juste le goût qui entre en jeu pour apprécier les plats du Septime, c’est la vue (j’ai appris plus tard que le chef est un ancien graphiste, ça explique le design des assiettes !), le toucher avec des jeux de textures très intéressants, et même l’ouie, car le lieu est relativement calme pour un « bistro » sans nappes blanches et moquette au sol.

On se régale, le vin choisi par le serveur (dont nous ne savons toujours pas d’où il vient) est excellent et s’accorde très bien à tous les plats (poisson et viandes,bien joué !), même le pain est divin (et ça c’est gage d’un bon restaurant). A noter que malgré tous les trucs que je ne toucherai pas en temps normal (fruits de mer par exemple) et bien… j’ai tout mangé. Jusqu’à la dernière miette/goutte.

(oui maman, si tu me lis, j’ai mangé des carottes cuites, de la betterave, et des fruits de mer !!)
photo Cookcooning

Une autre particularité de ce resto est que la cuisine est ouverte sur la salle, on peut donc aller faire un coucou au chef et jouer les curieux… ce que nous avons fait avec des grands yeux de gamins. Nouvelle surprise: le chef, plutôt jeune, nous présente sa brigade (en plein coup de feu, mais tout le monde dit bonjour avec le sourire), nous explique comment est organisé le service – là on note les plats, ce qui a été envoyé, pour préparer le plat suivant. Nous avons vraiment apprécié cette partie, car c’est très rare de pouvoir voir ce qui se passe en cuisine, et on ne s’attend pas à un tel accueil !

Les desserts arrivent, c’est déjà fini… ou presque, car nous aimons prendre le temps de digérer (et décuver, hein, le Garçon prend le scooter pour rentrer!). Alors qu’on traine un peu et que les clients du deuxième service arrivent, on nous demande très gentiment de changer de table pour libérer la notre. Et on nous offre les digestifs (enfin, une infusion pour moi, je suis complètement full !) pour s’excuser.

Au moment de l’addition c’est encore une fois une belle surprise, « à peine » 140€ à deux: 55€ pour le menu « carte blanche », et 30€ pour la bouteille de vin (tarif très correct pour ce type de resto, qui se lâchent un peu sur le vin en général). Que dire, sinon que le rapport qualité prix est vraiment top, surtout au vu du style de cuisine proposé (généralement hors de prix).

Nous y retournerons, c’est sûr. Le menu change chaque saison, et si on aime la cuisine audacieuse et les ambiances pas trop pompeuses, c’est vraiment le lieu idéal. Et le midi, Septime propose aussi des menus à moins de 30€ !

photo LesRestos

Et le vin… ? Et bien (grosse surprise encore) il s’agissait d’un vin de Sicile. Dont j’ai bien sûr oublié le nom…

Septime – 80 rue de Charonne – Paris 11e – 01 43 67 38 29
Réserver 10 à 15 jours à l’avance car c’est très souvent plein ! 
Cet article a été rédigé dans le cadre d’une opération proposée par Caprice des Dieux pour la sortie de leur site « http://www.caprice-paris-a-2.fr/ » qui répertorie des bons plans et lieux romantiques à découvrir à deux ! N’hésitez pas à vous rendre sur le site pour découvrir les bons plans des autres blogueurs,. Il y aussi une appli 🙂
Tagged: , , , , , ,

3 Comments

  1. @Jules les plats sont entre 15 et 30€, de mémoire… je t’avoue que j’ai pas vraiment regardé :/ c’est un peu plus cher que le menu mais ça reste correct

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *