Voyages

Corse #3: Calvi et la réserve de Scandola

Calvi est peut être l’une des villes les plus « connues » de Corse, après Bastia et Ajaccio. En effet, Calvi est un peu le Saint Tropez de l’Ile de Beauté, avec un festival de musique très prisé (Calvi on the Rocks, en juillet), un port où s’installent des yachts dignes de jeter l’ancre à Cannes, et des hôtels et restaurants étoilés (coucou la Villa).

Avant d’être une ville à touristes et célébrités friquées, Calvi est un très joli port surplombé par… une citadelle (oui c’est à la mode dans les villes Corses ;)). Niché au creux d’une très belle baie, Calvi offre un panorama superbe sur les montagnes et la région de la Balagne.  Côté port, on trouve quelques jolies rues et places remplies de restos et de boutiques de souvenirs. Quant à la Citadelle, c’est un enchevêtrement de petites ruelles pavées cernées par des remparts desquels on peut apprécier la vue sur la baie à sa juste valeur…

On comprend très bien ce qui a attiré les people ici, et ce qui attire chaque été une foultitude de monde – que nous avons vraiment été heureux d’éviter ! A nous les dîners en terrasses (vides) et les promenades dans les rues peuplées… de chats endormis.

Nous avons finalement passé pas mal de temps à Calvi, la première fois pour prendre le bateau pour visiter la réserve de Scandola (j’y reviens), puis pour y dîner. Nous avions aussi prévu un concert de chants Corses (des vrais), qui a été malheureusement annulé suite à un accident d’un des chanteurs… tant pis !

A Calvi, nous avons aussi découvert les prix Corses. J’en ai parlé dans mon premier post, mais j’ai été affreusement étonnée par les tarifs pratiqués dans les restaurants et activités touristiques. Pour tout dire en venant de Paris on ne s’attend pas à être choqués par les prix des menus, et pourtant… Malgré ce point nous avons très bien mangé (même TROP bien !), et nous nous sommes vraiment fait plaisir. Le premier jour dans une brasserie sur le port, une salade très correcte; puis le soir dans un italien – encore une fois en terrasse. Enfin le fameux soir des chants Corses, nous avions réservé dans l’annexe de La Villa (hôtel 5 étoiles et restaurant étoilé), sur le port (oui on aime le port). Nous y avons mangé une très bonne entrée (gaspachos de tomates et melon), du poisson (pêché du jour), daurade pour le Garçon et filet de Saint Pierre pour moi, le tout servi sur un lit d’écrasé de pommes de terre: tout simple, mais délicieux. Le tout accompagné d’un vin blanc Corse qui passait tout seul… (adresses en fin de post)

Le deuxième jour, donc, nous nous sommes rendus à Calvi dans le but de visiter la ville, mais aussi de nous rendre à la réserve de Scandola, une réserve naturelle inscrite au patrimoine mondial l’Unesco (déjà ça envoie du lourd). Il s’agit d’une zone d’une 20aine de kilomètres carrés entre Calvi et Porto, formée par un amas de rochers et concrétions volcaniques. Ces roches ont des couleurs et des formes très particulières, qui font de ce lieu un endroit étrange, aux airs lunaires. C’est aussi une réserve ornithologique, où les oiseaux ont élu domicile, et où on trouve de nombreuses espèces (faune et flore) tant dans l’eau qu’au dessus de l’eau.

On ne peut donc qu’y accéder par la mer, et les compagnies de bateaux de font un vrai plaisir sur les prix (en l’absence de concurrence, ça aide). Nous avons donc craché 48€ chacun* (non vous ne rêvez pas) pour 3 heures de bateau (le genre de gros bateau à 200 touristes). 1 heure aller, 1 heure sur place, 1 heure retour. Oui c’est de la grosse arnaque. Mais le lieu est vraiment magnifique, alors…

(veuillez par avance excuser la qualité de certaines photos – avec le soleil de face, c’était galère et je vous épargne certaines !)

A ce prix là, on a vu des dauphins (hiiiiiiii) qui sont venus faire un coucou et jouer dans les remous du bateau (j’ai filmé mais vous risquez de lâcher votre déjeuner si je vous montre). A ce prix là aussi, le Garçon a pu profiter des toilettes à cause de moi et mes bonnes idées de faire du bateau alors qu’il a le mal de mer… (souvenir de Guadeloupe). Mais c’était malgré tout un très bel endroit qui mérite d’être vu. Si possible avec un petit bateau, hors des sentiers battus – voire en plongée.

 (oui et puis j’ai pris 12 000 photos et je vous en mets plein parce que vraiment, faut rentabiliser le voyage c’est beau)

*petit calcul rapide: 48€ x 200 personnes = 9600€ x 2 bateaux x 2 A/R par jour x 6 mois dans l’année =… ?

Restaurants Calvi:
Café L’Ile de Beauté – sur le port 
Via Marine – Restaurant italien – spécialités de pâtes fraiches mais aussi burgers et spécialités Corses – rue Clémenceau – petite terrasse vue sur la baie (réserver) – Prix entre 15 et 20€ / plat
U Calellu by La Villa – Spécialités poissons pêchés du jour – sur le port – Entrée 12€ – Plat 30€ 

Résumé des épisodes précédents…
Corse #1 – Des souvenirs
Corse#2 – Bastia et le Cap Corse
Tagged: , , , , , ,

7 Comments

  1. Putain c’est beau cette réserve, puis je reconnais plein d’images…. *** pincement au coeur ***.

    48 euros, mais OMG! (Le papier des WC est parfumé au moins à ce prix là non?

    (et pour le resto pour le précédent article, bin je comprends pas Oo).

  2. Hum pour les bateaux je pense qu’ils ont énormément de frais dus à leur localisation dans l’île justement : le port, le prix de l’essence (et pour ce genre de bateaux, c’est pas donné, vu les moteurs…), l’entretien des bateaux (la carénage c’est pas donné non plus), et peut-être également une taxe à payer concernant l’exploitation du site.
    Mais tout ça mis à part, c’est affreusement cher oui. Tout ça pour s’entasser, en haute saison, avec 200 péquins braillards (enfin, au moins 50% d’entre eux, soyons généreux).
    Mais beau à voir sinon… Hors saison : )

  3. @MadameZaza il FAUT !

    @Gazelle je demanderais au Garçon si le PQ sentait la rose 😉

    @L0usia je veux bien qu’ils aient des frais mais quand même… ça reste une grosse usine à touristes/fric à mon goût, c’est dommage…
    A voir, ça oui 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *