Au quotidien

goodbye Bordeaux

Ces derniers mois, je vous ai beaucoup parlé de mes envies d’ailleurs, de mes voyages, et mon changement de vie. Je me rends compte que je n’ai pas beaucoup parlé de Bordeaux… il y a sûrement un peu d’acte manqué là dedans, du fait que nous avions choisi cette ville pour y vivre à deux, s’y installer, y construire une nouvelle vie et qu’elle n’aura finalement été pour moi qu’une ville de transition.

Depuis quelques jours, je suis en effet rentrée à Aix, chez mes parents. L’histoire est un peu longue, mais la chambre que je (sous) louais n’était plus disponible, je devais donc quitter l’appartement aux murs gris. Ce retour chez les parents me donne l’occasion d’économiser un peu plus aussi, et de préparer mon départ au Canada – même si je vais continuer à vadrouiller un peu d’ici là 🙂

Ce que je n’ai pas vraiment raconté ici, c’est que j’ai beaucoup aimé Bordeaux. C’est une ville magnifique, très agréable à vivre. On y respire, les bords de la Garonne sont très sympas, l’architecture est belle, et la région autour, que ce soir côté terre avec le Périgord ou côté Océan est pleine d’endroits superbes. Sur le plan humain, Bordeaux m’a rappelé ce que c’est que vivre loin de Paris, un endroit où les gens disent encore bonjour dans les boutiques, où les commerçants sympathisent, et les voisins prennent le temps d’échanger quelques mots; où on respecte la vie après le travail, et où on peut prendre l’air le week end. J’ai passé de très bonnes soirées (les rares week ends où j’étais là), et rencontré des gens géniaux, pour le peu de contacts que je m’y suis fait. Parmi ces personnes, il y a deux blogueuses qui sont aujourd’hui un peu plus que ça et que je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de voir plus souvent, et ma coloc, avec qui j’ai passé des soirées à discuter, cuisiner, faire la fête… Quelques personnes qui ont permis à ces quelques mois de passer bien vite, et qui me manquent déjà.

Bordeaux est une ville où j’aurais aimé vivre en d’autres circonstances, vivre et travailler. Le destin étant parfois farceur, j’ai reçu un mail hier de la part d’une agence rencontrée en Août et dans laquelle j’aurais adoré travailler, qui donnait suite à ce premier entretien… « La vie est parfois imprévisible« , m’a-t-on gentiment répondu lorsque j’ai décliné. Et c’est tellement vrai…

Je n’oublierai pas Bordeaux, et j’espère y revenir. Je regrette juste ne pas en avoir un peu plus profité, mais comme on dit c’est la vie… 

(diaporama antichronologique)

   

   

   

   

   

   

   

   

   

   

   

   

   

   

    

    

   

   

   

Tagged: ,

19 Comments

  1. Très joli post…. C’est marrant ces similitudes de parcours, mais je vais aussi quitter Bordeaux pour retrouver le sud-est. Je n’ai pas réussi à trouver ma place, ni professionnellement ni socialement dans cette jolie ville…. Bon retour chez toi, et surtout, bonne route vers Montréal ! Qui sait on se croisera peut être à Marseille (comme hier aprèm, d’après ta photo sur instagram on y étais au même moment!) 😉

  2. Elles sont belles tes photos, tu m’as vraiment donné envie de visiter cette ville a chaque fois que tu as pu en parler.
    Bon tu n’es qu’a 25 kilometres de chez moi si je comprends bien 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *