Intime & Réflexions

les douze coups de minuit

Voilà, nous sommes le dernier jour de l’année. Après les listes de Noël, tout le monde s’est mis à faire des « bilans 2012 » et autres « résolutions 2013 ». Que vous dire. J’ai à peine l’impression que l’année se termine, mon rythme de chômeuse me décale tellement, et les mois qui viennent de s’écouler sont passés à une vitesse incroyable. Je réalise tout juste que ça y est, on touche au bout de cette année qui aura été si riche en évènements – pas plus, pas moins qu’une autre vous me direz, mais on a quand même échappé de peu à une fin du monde, Johnny et Vanessa se sont séparés et on a été envahis musicalement par la Corée du Sud –  admettez que ça n’arrive pas tous les ans.

Pour ma part mon entourage et celles et ceux qui me lisent depuis quelques temps le savent, 2012 a été une année pleine de bouleversements. Je pourrais dire que ça a été une année intense en émotions, et ce ne serait pas faux, mais je dois admettre que malgré l’enchaînement des évènements et tous les changements que ça a entraîné, ce n’est pas forcément « pire » qu’une autre année – 2009 où je suis arrivée à Paris, j’ai signé mon premier CDI et ai rencontré le Garçon, 2006 où j’ai passé mes concours et ai vécu une autre rupture compliquée, pour ne citer que celles ci. Que les habitudes soient plus ou moins bousculées, qu’on change plus ou moins violemment de vie, chaque année apporte son lot d’expériences, de découvertes, de bouleversements.

Alors oui, 2012 aura été un sacré bordel pour moi – et pour le Garçon – et je pourrais écrire des lignes de bilans, de choses apprises, de trucs vécus. Mais ce qui compte aujourd’hui c’est que ces changements m’ont menée à autre chose, ce projet qui me motive depuis Septembre et qui prend doucement forme, le projet d’une presque nouvelle vie de l’autre côté de l’Atlantique. 2013 arrive donc, chargé de ce challenge, avec tout ce que ça comporte comme changements, nouvelles expériences, difficultés à surmonter.

Je ne ferai donc pas de « résolutions » pour cette année qui commence. Je vais simplement me souhaiter de réussir dans mon projet, de réussir à m’acclimater à la vie là bas, de trouver rapidement un Job, de me retrouver dans cette nouvelle ville, cette nouvelle vie. Et j’espère que les mois qui viennent de passer m’auront permis de me préparer à tout ça, que ces 6 mois « sabbatiques » me seront bénéfiques.

– Pour la petite info qui me fait à la fois peur et sauter de joie, j’ai reçu l’accord de principe pour mon Visa. Si tout va bien, dans un mois, je suis partie. Et ça, c’est juste un truc que je ne réalise toujours pas. –

Je voulais aussi dire merci. Parce que j’ai – sans vraiment le chercher – trouvé via mon blog et les réseaux sociaux un soutien incroyable. J’avais toujours gardé une certaine « distance » lorsque j’étais en couple, une certaine neutralité qui me semblait nécessaire à cause de MonJob, et de ce fait évité de trop me raconter sur mon blog, de trop partager sur Twitter et Facebook, de trop m’impliquer. En quittant Paris, MonJob, et le Garçon, j’ai laissé tombé ces barrières. Je me suis un peu plus livrée par ici. Etant loin des gens que j’aime, j’ai peut être aussi eu un peu plus besoin de partager sur Facebook, Twitter et Instagram. Et je me suis rendu compte que vous étiez réceptifs. Des liens se sont créés. Des gens dont je ne savais pas qu’ils lisaient mon blog se sont manifestés. Et tous vos mots, vos commentaires, vos « j’aime » et tout le reste, les réactions lorsque vous avez appris ma séparation, le soutien et les conseils lorsque j’ai raconté mon projet de partir, et lorsque j’avais (ou non) du nouveau… tout ça n’a pas de prix. Je n’ai pas une communauté énorme, mais voilà, vous êtes là, et c’est juste fou que ce soit possible (en 2012 et malgré mon domaine pro je suis toujours fascinée par les merveilles d’Internet, oui oui oui).

Je n’oublie bien sûr pas mes amis, ceux qui étaient déjà là avant, les « ex-collègues » devenus plus que ça, et les belles rencontres que j’ai faites au cours de l’année, je ne sais comment vous dire merci d’avoir été là, de m’avoir entourée, écoutée, conseillée, accueillie lors des passages à Paris – et Montréal, et ailleurs aussi. J’ai été touchée tellement de fois par vos mots, votre présence, vos attentions, que je ne sais pas quoi dire, mais l’intention y est. Et à mes parents, qui me supportent en mode adolescente attardée depuis déjà un mois et « sponsorisent » indirectement mon départ malgré tout ce que ça leur coûte (c’est dur pour eux de me voir partir si loin…).

Je ne vais pas dire « sans vous tout ceci n’aurait pas été possible » en mode actrice qui reçoit un Oscar (quoique), mais c’est vrai que ça a joué, vraiment, de me sentir épaulée, soutenue, entourée. Alors j’espère que 2013 et la distance ne signeront pas la fin des belles amitiés, que vous continuerez à me lire malgré la distance et le décalage horaire, et qu’on partagera encore un tas de choses, par blog, Twitter, Facebook, Instagram, Gtalk, iMessages, Skype, interposés, et tout ce qui peut faire oublier les kilomètres qui nous sépareront.

Je vous aime les gens, que 2013 soit douce et belle pour chacun d’entre vous…

(photos prises à Montréal un samedi après midi juste après la pluie…)
Tagged: , ,

27 Comments

    1. Merci ! et c’était encore plus beau en vrai… je les avais pas encore publiées alors j’en profite 🙂
      pour la petite histoire on était en voiture quand on a vu l’arc en ciel et la lumière, mon ami m’a arrêtée au milieu d’un carrefour en m’obligeant à aller faire des photos tellement c’était beau (et là est apparu un 2e arc en ciel…)

  1. Prem’s ( et surtout *SMACK* )
    Tout va bien se passer tu verras 🙂 tu sais que tu as une capacité à t’adapter rapidement, que ca soit en France ou ailleurs tu vas t’en sortir, je ne doute pas une seconde de toi !

  2. Tu vas me manquer très beaucoup et tu m’as fait pleurer (me vengerais !). T’inquiète on va venir scouater chez toi bientôt avec Nico (on commence à économiser !)
    De gros bisous et bon courage pour le départ (trop contente pour toi qu’ils aient ENFIN répondu !!!)

  3. Bon, je file réserver les billets pour ma petite famille. Tu nous accueilles ? <3
    Non, sans rire, je suis vraiment très heureuse de t'avoir rencontré sur Bordeaux (et à ce sujet, tu repasses en janvier c'est ça ?). On se dit à tout bientôt alors ^^

    1. Je vous attends !! (c’est ma/mes futurs colocs qui vont être contents de trouver une loute dans leur appart ;))
      Je te maile pour Bordeaux oui

    1. Merci 🙂 C’est juste avoir le bon appareil, et le bon regard… enfin j’ai pas trop l’impression de faire plus. Lightroom peut être ?
      See you in Canada !

  4. Félicitations pour le visa 🙂
    J’espère que tout se passera bien de l’autre côté de l’atlantique. (Mais un mois, tu pars trop tôt ! On ne pourra pas se croiser à Aix >< ). Je pense (j'en suis sure) que je suivrais toujours ton blog (surtout si tu continues à mettre des photos magiques de Montréal !), même si je poste un peu moins de commentaires ces derniers temps (mais j'aime toujours autant lire ce que tu écris). Et je te souhaite une bonne année 2013 🙂

  5. Voilà plusieurs mois que je te lis, je t’ai trouvé très touchante et je me suis souvent retrouvée dans ce que tu disais d’autant plus qu’il y a peu tu habitais dans la même ville que moi (Bordeaux). Sans même te connaître je t’ai lu comme on aurait pu lire les paroles d’une amie alors je te souhaite plein de bonne choses pour le Canada!

  6. Se sera une chouette année, pleine de rebondissements aussi je suppose, mais peut-être un peu plus douce émotionnellement 🙂
    A très vite et bonne année!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *