Montréal, Québec · Voyages

Montréal J-5 : la question des bagages

Le #pointMontréal du jour, c’est que ma valise (enfin, MES valises) ne suffiront pas à contenir tout ce que j’avais prévu d’emporter. Ou plutôt si on est logique (mais dans ce genre de situation affreuse j’ai du mal à faire preuve de logique), j’ai trop de fringues/chaussures/produits de beauté pour que ça rentre dans mon (excédent) bagage, et mes pauvres valises n’y sont pour rien.

A J-5 du départ, j’ai donc commencé à essayer de faire rentrer mes affaires dans mes valises. Des valises, oui, j’ai prévu un supplément bagage, j’ai donc droit à 2 bagages de 23kg, auxquels j’ai prévu d’ajouter une valise cabine et un sac à dos pour mettre mon ordi/mon bordel de voyage (bouquins, papiers, …). En apparence, deux valises de presque 100L chacune plus une valise cabine, ça aurait dû être suffisant pour le dressing de n’importe quelle personne normale. Sauf que moi, non. Après avoir empaqueté avec amour mes chers escarpins et dit adieu à une quinzaine de paires que je ne reverrais pas avant le printemps, trié mes tops et t-shirts, robes et jupes, pantalons et shorts, chaussettes et collants, j’étais arrivée à une quantité (très raisonnable) de 10 paires de chaussures, 3 manteaux, 5 jeans, et une certaine quantité de pulls (en maille tricoté, ma lubie de cet hiver) (je n’ai acheté pratiquement QUE des pulls ces derniers mois) (l’effet Montréal…), t-shirts, tops, jupes/robes (on m’a dit sur Instagram qu’il fallait prendre des jupes) (et j’AIME les jupes), bonnets, écharpes et autres pyjamas et sous-vêtements (mon sac de chaussettes/collants est énorme…). Et les fringues de sport, bien sûr, après 6 mois de rien-foutre-sur-mon-canapé-ou-presque mon cul a sérieusement besoin de se remettre à bouger. Sans oublier les vêtements de ski, polaires et sous-pulls respirants essentiels à un séjour prolongé au pays des Caribous, car je compte bien rattraper l’absence de neige pour moi cet hiver.

 voilà là le souci c’est qu’il manque encore plein de trucs dans la valise – dont les 4 paires de chaussures à droite

A ces vêtements s’ajoutent les produits de beauté – JE SAIS qu’on trouve du shampoing à Montréal, mais vu que j’ai des flacons pleins, j’emporte, quant à mes soins quotidiens, j’ai vraiment pas envie de me ruiner en crèmes/produits Avène et Caudalie là bas… et hop, un flacon neuf de plus; des médocs, parce que OUI le Canada est un pays civilisé, mais le prix des médicaments semble être assez incroyable, j’ai donc préféré utiliser une ordonnance de mon médecin pour ne pas payer mes boites de Doliprane – et prévoir certains produits d’avance comme ma pilule que je ne suis pas sûre de trouver là bas. Et mon make up, mes vernis, etc etc etc…

Mais voilà, après étude approfondie des volumes des valises et de ce qu’il y a à mettre dedans, j’en suis arrivée à cette terrible constatation : ça ne rentre pas. Ma vision quelque peu mauvaise des volumes avait déjà mené à un exercice de tétris très complexe lors de mon déménagement de Bordeaux à Aix, cette fois ci je n’ai pas d’autre choix que d’abandonner d’autres trucs sous peine de ne pas monter dans l’avion (j’ai regardé le bagage supplémentaire, c’est 200€. Autant dire que je peux racheter ce que je mettrais dedans).

3 paires de chaussures, 5 tops, 2 vestes, 4 pulls, 3 robes et 2 jupes en moins plus tard, ma valise est (un peu) plus légère. J’ai beau me dire que je vais sûrement ne porter que le tiers de tout ce que j’emporte, que je n’ai clairement pas besoin de 5 sacs à main ni de 4 paires de bottes, je pleure un peu. Je sais bien que là bas, avec la neige et le sel/sable qu’ils mettent sur les trottoirs mes bottes en cuir vont être bousillées en 2 jours, qu’on sort en boite en jean/baskets, que mes collants sont trop fins pour survivre au froid Québécois, que je n’ai pas besoin de 6 bonnets et 8 écharpes, j’ai beau m’être préparée à ce moment depuis des mois, c’est plus fort que moi, je n’arrive pas à décider de virer tel ou tel truc de mon sac…

Et si je partais un long WE au ski (j’aurais forcément besoin de deux polaires) ? Et si je devais sortir dans un endroit chic (je pourrais porter cette jolie robe cocktail) ? Et si j’avais une soirée à thème (ces bretelles seraient idéales pour un costume) ? Et si je rencontrais l’homme de ma vie (ce serait l’occasion de porter cet ensemble super sexy) ? Et si… a chaque truc enlevé, tous mes sens s’agitent pour refuser le retrait de tel ou tel truc, trouvant un prétexte potentiel pour porter la fringue ou les chaussures en question – que je n’ai pourtant pas porté depuis des mois, si c’est pas plus.

passion pulls / tops / cardigans – et encore ya pas tout

Oui, c’est dur. Vous pouvez vous moquer.

Ce soir, je pleure un peu, je me dis que décidément je suis une vraie fille dans le sens cliché du terme, et que ce serait pas mal si j’aimais un peu moins les fringues et les chaussures. Et que je suis une sale facheune victime. Voilà.

Du coup pour me remonter le moral, j’ai fait des cookies. Des cookies cramés, mais des cookies quand même.

Ce post est dédicacé aux exilées @ZeGreenGeekette @Roux_Stine @Mathilde @Jasmin @MelleBene et @ tous celles/ceux qui ont vécu ça avant moi… VOUS AVEZ FAIT COMMENT ???!

Tagged: , , , , ,

28 Comments

    1. Oui, enfin je reviens en Mai (normalement) pour récupérer les affaires d’été, mais bon 🙂
      Je fais l’air que c’est la fin du monde mais en réalité ça fait pas de mal de faire du tri !

  1. Ma pauvre, je comprend tellement cette épreuve! J’ai peur de ne pas avoir de solution tout prête à te donner mais à défaut un petit conseil, si c’est une question de place et pas de poids, roule toutes tes affaires en boule plutôt que de les poser à plat dans la valise!

    Oui je sais, ça fait peut on se dit que tout va être frippé en arrivant mais pas tant que ça en fait, et surtout ça permet d’optimiser le remplissage à mort, pas de place perdue! (c’est Marinette Graine de sportive qui m’avait parlé de la méthode à Biarritz ^^)

    Pour les médicaments, enlèves les de leurs boîtes en carton, ça prendre moins de place. Cependant, pour être sûre de pas avoir de problème au cas ou à la douane, découpe le devant de la boîte en carton et attache le devant tes plaquettes avec un élastique, et pense à avoir les ordonnances avec toi.

    Pour tes chaussures, remplis les avec tes chaussettes et culottes, ça gagne de la place! Quand aux pulls, perso je te dirais de pas trop en emmener, j’en avais pris 3 mais j’en ai finalement porté aucun ici. En effet, tu auras un énorme manteau pour dehors qui te tiendras chaud, et dedans dès que tu rentreras dans le métro ou un bâtiment tu suffoqueras de chaud, donc tu seras en t-shirt…

    Tes parents t’accompagnent à l’aéroport? Si oui un conseil, si jamais il te reste de la place dans tes sacs mais que tu penses être juste en poids, prévois un sac ou tu mets les affaires que tu aimerais emmener mais qui ne sont pas indispensables. Si au comptoir au moment de peser les bagages tu as du leste, rajoute le! Sinon tes parents le remmèneront chez eux…

    Je pense avoir fait le tour, alors bon courage! 😉

    1. ahh encore merci pour ces conseils et ton soutien ! (d’ailleurs je t’ai pas dit merci aussi pour le mail ;))

      Rouler les fringues –> je connaissais l’astuce (dans un sac à dos de rando), j’y ai pas pensé ! bien vu 🙂 et niveau froissage quelle que soit la façon dont c’est plié, c’est TOUJOURS froissé après un séjour dans une valise, donc…

      Médicaments –> c’est pas ce qui prend le plus de place en fait j’en ai pas tant que ça non plus, j’ai déjà enlevé les boites les plus inutiles, je penserai à prendre l’ordonnance par contre j’aurais pas eu le réflexe

      CHaussures/chaussettes –> bonne idée aussi ! j’ai pensé à « caler » des trucs entre les chaussures aussi vu que ça prend de la place pour rien…

      Pulls –> je porte des pulls de Septembre à Juin en France, ça me semble un peu compliqué de pas en prendre… et pour le moment j’ai pas de super gros manteau qui tient super chaud, donc je prévois !

      Enfin pour l’aéroport je penserai à ça, merci, je vais mettre les trucs les plus inutiles au dessus si besoin de vider un peu. En fait les trucs « lourds » que j’ai c’est surtout les shampoings/crèmes, et les chaussures. Le reste c’est que des fringues donc ça pèse ce que ça pèse… je me prévois un colis de « trucs lourds/pas utiles dans l’immédiat » que je vais m’envoyer (genre la levure Alsa et le verre doseur ;))

    1. On paye pas 100% de la plupart des médicaments si c’est sur prescription. Même le Doliprane (qui est déjà pas cher). C’est assez fou oui…
      Par contre la contraception hors certaines pilules c’est pas remboursé. Mais l’IVG si. Cherchez la logique 😉 (sans vouloir lancer de débat hein, juste les incohérences du système social français sont parfois… surprenantes)

  2. Non, mais c’est TRES BIEN tout ça, pense bien à tout expliquer, comme ça moi j’aurais qu’à utiliser ton expérience quand mon tour viendra! 🙂
    Bon courage en tous cas..

    1. Ahah j’ai pensé à toi, et ta galère pour faire ta valise pour le Chili 🙂 Bon déjà si tu viens qu’un an c’est plus simple je pense, c’est vrai que moi je pense tout de suite que je vais m’installer là bas pour de bon, et c’est plus compliqué de choisir du coup 🙂

      1. Aaaaah mais attends, je prévois pas de rentrer en France! Mais l’avantage pour ma valise du Chili c’est que c’était quand même globalement l’été : moins de trucs encombrants, des tongs et des débardeurs, c’est pas ça qui plombe la valise.. (moi j’ai surtout peur pour tout ce qui est mon matériel de dessin en fait, je vais devoir reflechir à ce que je prends et ce que je rachète là bas..)
        Enfin bref, tout ça pour dire : YOUHOU TU PARS DEMAIN! 🙂

  3. Je suis aussi passée par là mais pour moi ca été plus simple car je sais qu’il n’y aura pas de soirée cocktail… Je suis partie sur une semaine type de ski/froid/neige/boulot parce que les fringues ca se lave 😉
    Mais j’avoue que mes soeurs ne comprennent pas que ca ne me dérange pas de porter les mêmes fringue pendant 6mois (laver) elles sont plus comme toi : qu’est ce que je ne prends pas?

    Personnellement, je pense que tu peux te passer de tes vernis, découvrira de nouvelles teintes là-bas… tu peux t’en passer.

    Pour minimiser le poids tu peux aussi envoyer tes cosmétiques, creme… par la poste ca coute moins cher si pour toi tout ceci est important. Se sont des conseilles car je sais que tout le monde n’arrive pas à mettre toutes ces affaires dans une sac à dos.
    bon courage

    1. Ah par contre je suis tout à fait capable de faire un sac mode « rando » et de ne porter qu’un jean baskets pendant 15 jours de vacances 😉 Mais c’est vrai que je vais retrouver un mode de vie plus urbain, et je me connais si j’apporte pas mes fringues je vais en acheter 2 tonnes là bas !
      Je prévois de m’envoyer un colis avec qq cosmétiques en plus oui !

      Bon courage pour ton départ 🙂

  4. Ha la la bon courage!!!
    Ca me rappelle des souvenirs pour mon depart vers cette même destination… surtout les médicaments
    Qd je suis partie là-bas je n’étais pas du tout mais alors pas du tout préparée pour les -3o. J’ai tout acheté là bas… Manteaux, bottes c’était du « acheté à Montréal ».
    POur ce qui est produits de beauté… Oui il y en a mais j’ai remplie valise était remplie de déos… lait pour le corps et crème pour le visage (genre Avène…)… car ça « coûte un bras »… (et en plus on rajoute la taxe…) 🙁
    Et jusqu’à présent mes copines frenchies me demandent de leur en envoyer.

    Je repasserai « te voir » pour voir comment tu t’en sors… 🙂

    ps: pense au fret aérien au cas où tes 46 kilos ne soient pas suffisants… c’est comme ca que j’ai fait pour aller m’installer là bas et pour revenir ici! 🙂

    Bon courage 🙂

    1. Je compte acheter manteau et bottes sur place, en fait mes fringues « françaises » seront surtout pour l’intersaison je pense 🙂
      Merci pour tes conseils !

  5. Je viens de voir ta dédicace !

    Ah, la valise du départ… en fait on a triché on a pris 5 valises au lieu des 4 autorisées à 2… en « fusionnant » un gros sac à dos et une valise en les enroulant de papier plastique à l’aéroport. Mais mis à part ce petit truc, j’ai dû me débarasser de tellement d’affaires, même le dernier jour, j’ai cru que tout allait passer, et j’ai donné, donné, donné à des copines, les crèmes dont je me disais que j’allais les racheter (mais en fait tu ne peux pas acheter français ici c’est trop cher – tu as raison de garder tes crèmes Avene, ici le moindre produit est à 30 dollars… bon après, c’est là encore le moment de changer de marque !), des paires de chaussures, des manteaux, ce petit truc fétiche mais encombrant…
    Bref, je me suis grandement allégée, et j’ai voyagé en mode bibendum avec mes plus gros pulls sur le dos.
    La bonne excuse en arrivant, c’est d’acheter petit à petit plein de nouvelles choses ! Enfin, j’ai pris mon temps, car ça devient vite superflu les fringues quand tu penses à t’installer et SURVIVRE d’abord (bon là j’exagère un peu, mais tu vois l’idée…)
    Une copine m’a donné ce sage conseil quand je faisais mes valises : ce dont tu te sépares maintenant avec regret, on le retrouvant dans plusieurs années tu n’en n’auras plus rien à faire… Ca m’a aidé à faire le « vide ».
    Je devrais recommencer, je ne prendrai qu’un seul vêtement par type, pour avoir la base. Et puis rien de sport ou de chaud, tout est mieux ici.
    Bon courage et bon départ !

    1. De ce côté j’ai de la « chance » je laisse une grosse partie de mes affaires chez mes parents, donc pas besoin de donner. J’ai déjà fait un gros tri ceci dit 🙂
      C’est vrai que je vais vite oublier mes fringues chéries, mais je me connais, la paire de bottes que j’aurais laissée en France trouvera vite une remplaçante, et je veux pas dépenser 2000$ en fringues en arrivant !
      En tous cas j’ai refait un tri sur certains trucs, merci !

  6. Bon ça n’a rien à voir mais j’ai un peu déménagé ces derniers temps et finalement je crois que le mieux à faire c’est d’inverser l’ordre des choses. Donc, ne pas enlever ce qui te servira le moins, mais commencer par ne mettre que ce que tu es certaine de mettre un ou plusieurs fois par semaine.

    Tu fais une valise et demi avec tout ça, les essentiels, ceux que tu portes tout le temps et qui vont te servir là-bas, et c’est tout (et là je parle de vêtements ET de chaussures).
    Après tu te laisses une demi valise pour les produits de beauté, les médocs et le sèche-cheveux (ça prend vachement de place un sèche-cheveux, c’est chiant).

    Tu n’as plus qu’à finir une valise avec tes sous-vêtements tes pyjamas deux-trois collant hors catégorie en terme de « joli » et quelques jolies choses : une chouette paire d’escarpins par exemple.
    Le reste ça va rester là, et ce sera encore plus chouette en revenant de les retrouver.

    Sinon moi j’en profite pour trier massivement et donner. Ca fait du bien au moral et c’est du coup plus facile d’emporter moins de choses accessoires.
    Et puis les collants classiques ça se rachète bien à Montréal je pense, non ? ^^

    1. J’ai bien pris tes conseils sur les trucs que je mets le plus souvent, et viré ce que je mets (trop) rarement. pour les chaussures c’est plus compliqué, je les mets toutes… ou presque :/ tant pis j’emporte mes 3 paires de bottes 😉 Pas de sèche cheveux (et puis là bas c’est du 110V ça marcherait pas), je suis sauvée ! 😉
      J’ai déjà fait un gros tri, donné des trucs etc, c’est vrai que ça fait du bien de faire le vide, mais pour certaines choses c’est plus dur de s’en séparer.

  7. Je commence aussi à avoir peur de faire ma valise, je pars dans quelques mois !
    Je commence déjà à essayer de vendre plein de choses.
    Astuce pour gagner de la place : les housses aspirantes ! Tu y met, manteau, pull…
    Et oui, transforme toi en bibendum dans l’avion ^^

    Bon courage !!!

  8. Je te comprends tout à fait. J’ai mis 10 jours à décider ce que j’allais vraiment emporter avec moi pour mon échange à Rotterdam. Ma solution a été de demander de l’aide à une amie qui m’a clairement montré ce dont j’aurai vraiment besoin. Ainsi, j’ai laissé mes bottes de pluie à la maison, même si elles m’auraient beaucoup plus servies ici. L’avantage quand tu restreints tes bagages, c’est que ça te donne une bonne excuse pour faire du shopping sur place. Car même si tu te dis que non tu vas pas trop dépenser, tu vas le faire. On est des « vraies » filles donc tu achèteras forcément quelques trucs là bas.

    1. Je suis partie en échange en Allemagne en 2008, c’était plus facile à ce moment: je partais seulement 4 mois, en hiver, et j’avais moins de fringues. je me souviens m’être encombrée de trucs complètement inutiles genre des draps, des livres et des tas de trucs de déco… Au retour ça a été très compliqué de rentrer: 100€ de supplément bagage !

  9. En tous cas merci à toutes pour vos conseils !! Je pensais pas que ça soulèverait autant de retours, c’est super. J’ai réévalué mes besoins, viré pas mal de choses, et ça a l’air de rentrer ! Verdict lundi matin lorsqu’il faudra fermer définitivement les valises…

  10. Ahah, on s’est fait une raison, tant bien que mal ! Et dit toi que plus tu en laisses, plus ça te permettra d’en acheter sur place 😉 – et d’avoir le même problème au retour, mais ça, c’est une autre histoire… Bon courage pour le départ 🙂

  11. Un article qui me rappelle bien des souvenirs. Il y a huit mois j’étais dans la même situation que toi. C’était légèrement plus simple puisque j’arrivais en été et que je n’avais pris aucune affaire d’hiver, décidant de tout acheter sur place. Le problème était plus intense au retour.

    Un conseil : Plie tes vêtements au maximum, ça fait gagner de la place. Et puis il y a des sacs plastiques avec un système qui te permet d’aspirer l’air qui te font gagner un peu de place aussi.

    Bon voyage !
    L’expérience Montréal, c’est quelques chose 🙂

  12. Aaaah, les valises, mes plus GROS CAUCHEMARS ! J’y passe des heures et des heures même pour une valise d’une semaine, je fais des « pauses » énormes (j’en ai besoin) entre chaque étape (étape sous vêtements, étape cosmétique, etc) … J’suis infernale. Je te comprends à 100% bien que je ne sois jamais partie aussi loin, quand j’en suis allée pour 3 mois bosser en Italie c’était déjà atroce !

    En tout cas il me tarde de suivre tes aventures là-bas. Puis je t’envie énormément, c’est une destination qui m’attire beaucoup ! Tu dois être surexcitée HIIIIHIHIHIHI!!!! allez bonne chance pour tes ultimes sacrifices de valises 🙂

  13. Je vois que tu as deja eu pas mal de conseils mais si je peux rajouter (meme si concretement tu dois deja etre en route pour l’aeroport :P) enleve les chaussures! Je sais c’est dur, surtout quand tu es fan comme moi et que tu essayes de les mettre en fonction de la couleur des fringues/accessoires etc … mais c’est ce qui pese le plus lourd et ici ca se rachete … Enfin crois moi depuis 10 mois que je suis au Canada tout ce que j’ai pu emporter de France y’a des affaires que je n’ai jamais mis! Bon courage et surtout Welcome to Canada!

  14. Je commence déjà à penser à cette valise et ça me fait flipper !!! Je vais déjà faire un 1er tri car je pars d’Aix pour retourner chez ma mère à Marseille (économies obligent !!). Tu as vendu le reste de tes affaires ? Tu les as stocké chez tes parents ? C’est ma grande question en ce moment…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *