11 Comments

  1. Je crois que la langue, c’est le truc qui me fait flipper, en fait. Voilà!
    (et du coup je vois que tu as eu une réponse pour savoir comment s’appelaient les trucs avec les choix multiples!)

  2. J’ai trouvé ton article très intéressant, évidemment au milieu de toutes ces langues, et surtout j’imagine des expressions familières utilisées, pas facile de s’y retrouver !
    Il y a déjà eu des gros quiproquos ?

    • Merci !
      Non pas de quiproquos, le français « français » et québécois se ressemblent quqand même, mais il y a des expressions qui n’ont vraiment pas le même sens ! Du coup j’essaye de discuter au maximum avec mes collègues francophones avant de publier quoi que ce soit pour la marque pour laquelle je travaille.

  3. Je me fais la même reflexion sur le français que je trouve parfois trop complexe et prise de tête… alors qu’avec tous mes collègues anglais, j’ai beaucoup moins de galère 🙂

    • La langue joue, et la culture aussi. C’est sûr que c’est très lié mais par ex je trouve les Québécois mois compliqués que nous pour exprimer une idée – ils ont intégré la culture de l’anglais je crois !

    • Ah comme je disais à Camille ça dépend vraiment de où tu bosses! Dans ma branche c’était quasi impossible de trouver un bon boulot sans parler anglais, mais c’est pas le cas partout 🙂

  4. Tu es tellement forte de vivre ça au quotidien. Moi j’ai la chance de parler (avec une copine greque) en anglais et ded lire bcp mais on se rends compte que chaque expressions est différentes … bref je ne sais pas comment tu fais avec tous ces nouveaux mots français. tu es presque comme un enfant qui doit réapprendre sa langue
    Bon courage

  5. Je crois que c’est pour ça que j’aime bien l’anglais. Je trouve la langue plus simple et plus décomplexée, et dans la pratique aussi, les étrangers qui parlent (mal) le français le parlent quand même, même si ils font des fautes.
    Alors que chez nous, si on fait une faute, on passe pour des gros débilos. Je crois que c’est aussi pour ça qu’il y a des français qui n’osent pas parler en langue étrangère.
    Moi je parle un anglais touristique et mon allemand atteint des niveaux d’un enfant de 4 ans. Mais je le parle quand même, le principal c’est qu’on me comprenne (et puis les allemands sont contents quand quelqu’un tente de parler leur langue qui est quand même bien chiante).
    Du coup, je me demande si le français n’a pas un rapport tellement fort à sa langue que ça fausse son rapport aux langues étrangères…
    Voilà, c’était l’interrogation de 15h45 ^^

  6. Kors

    Salut Béné!! tout d’abord je salut ton initiative car j’ai beaucoup appris de ton article chargé de bonne humeur tout en gardant une grosse dose de réalité car de nombreuses personnes ayant expérimentées tes dires le confirment.
    Pour ma part, je suis un Graphiste 2D/3D avec une expérience professionnelle de 6 en agence de com mon anglais est plutôt moyen mais, j’ai déjà la solution à ce problème ( Etude approfondie) je me suis donné du temps. je vis au cameroun et mes questions sont les suivantes:
    – je voudrais trouvé un emploi à montreal le PVT est la seule solution?
    – Si oui quel procédure dois-je suivre pour avoir un PVT sachant que je réside au cameroun?
    – ya-t’il un autre type de visa envisageable pour immigré au canada afin de chercher un emploi en tant que travailleur qualifié? des infos sur la procédure à suivre?

    merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *