Montréal, Québec · Voyages

le vent fera craquer les branches

L’automne est finalement arrivé sur Montréal. On a d’abord cru qu’il était en avance, pressant sa pluie et ses dix degrés sur nos visages dès le mois de Septembre. Et puis les Couleurs ont fait leur entrée, et ce redoux qu’on espère n’être pas un vrai Été des Indiens, parce que si c’est le cas, ça signifie que c’est terminé, après ça, qu’on ne retrouvera plus de 20° au soleil d’Octobre ou de Novembre. Alors on s’accroche au fait que non, il a pas gelé, que c’est juste un beau début d’Automne, qu’on va revivre ça.

Depuis une dizaine de jours, les arbres commencent vraiment à perdre leurs feuilles. C’est pareil, à cette période, l’automne ne tient qu’à un fil. Un coup de vent, une grosse averse, et on pourra shooter dans les feuilles mortes – les arbres se trouveront nus, l’hiver frappera à la porte. Tant qu’il y a des couleurs, on peut y croire, ces rouges et ces jaunes flamboyants illuminent Montréal et les cantons autour. En attendant on hésite chaque matin sur la tenue à adopter de 10°C au réveil, à 20 / 25°C dans l’après midi, et puis depuis quelques jours ça redescend à nouveau et on a juste pas envie d’y croire, pas envie de ressortir le gros manteau en laine, les bottes, pas envie de se dire « ça y est ». Alors on empile les couches devant son miroir en croisant les doigts pour qu’il pleuve pas.

Il y a deux semaines, on est partis en week-end en chalet dans les Laurentides. Le chalet, à Montréal, c’est un peu l’équivalent de la maison de campagne pour les parisiens. Un peu comme quand on part à Deauville ou en Bretagne, sauf que là c’est toute l’année. L’été, au chalet, on se fait bouffer par les moustiques et on se baigne dans les lacs. L’hiver, au chalet, on fait du ski / de la raquette / du ski de fond, et le soir on mange gras et on profite de la cheminée. Et l’automne, on fête les anniversaires des copains dans un immense chalet vintage-quétaine avec piscine intérieure… 

Entre des pâtes bolognaise préparées dans des casseroles taille cantine et des fournées de burgers pour 16 personnes, entre deux soirées arrosées où on se retrouve à danser en maillot de bain autour de la piscine ou improviser un Time’s Up Pictionnary, on a pu profiter d’une des dernières belles journées de cet Eté des Indiens. Le temps d’une ballade avec la copine Maryne sur une petite route qui serpentait entre champs, tourbières et forêts…

22 Comments

  1. C’est superbe ces couleurs 😀
    J’attends Février et je prends 2 AR pour Montréal car on veut venir découvrir cette ville et voir si l’on s’imaginerai y vivre tous les 4…
    Du coup, je pense que je te demanderai des conseils sur des trucs sympa à faire autour de Montréal, comme les Laurentides par ex 🙂

    Profite bien de l’automne!

    1. Quand tu as tes dates n’hésite surtout pas à m’envoyer un petit mail pour prendre des infos et bons plans 🙂 je sais que tu as d’autres contacts ici mais je serai ravie de te faire partager « mon » Montréal !
      (et oui, je suis sûre que ça va vous plaire… ;))

  2. Et hop, il suffit d’un article comme celui-ci et ces belles photos pour me plonger un an en arrière. Grosse GROSSE nostalgie. Mon dieu. Juste un petit mot ridicule, mais que je pense sincèrement : profite 🙂

  3. Entre toi, Camille, Celie et Coralie (que des C tiens quasiement :p) je vais finir par les prendre les clic et mes clac et venir a Montreal, pour les vacances, ou pour un petit morceau de vie. En attendant je vis par procuration avec tes/vos sublimes photos 🙂 Merci !

  4. Tes photos sont sublimes ! Nous avons débarqué à Montréal le 25 septembre et nous profitons de ces beaux paysages d’automne … Ton blog est très agréable à lire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *