8 Comments

  1. Oh <3 J'ai hate de lire ces mots qui ne suivent pas la ligne editoriale, ces mots venus de nulle part mais je suis sure, qu'ils seront beaux,beaux parce que ca l'est toujours un peu par ici 😉

  2. Moi je m’en tape de la ligne éditoriale, ce que j’aime c’est lire tes mots ! Donc qu’ils viennent de nulle part ou pas, c’est tout pareil, et comme moi, tes lecteurs resteront 🙂

  3. Moi je suis d’accord avec les filles d’abord. La ligne éditoriale de ton blog, c’est toi !
    Peu importe le sujet abordé, je lirai toujours tes mots avec plaisir (et avec un petit pincement au cœur parce que Montréal quoi !)

  4. Salut,

    J’ai découvert ton blog il y à quelques semaines par je ne sais plus quel biais (bon référencement donc :)), je viens de temps en temps par ici et j’aime beaucoup.
    Je suis aussi arrivée à Montréal il y a environ 3 mois et c’est agréable de lire tes impressions. C’est simple et très juste, percutant même.
    C’est marrant, je tiens aussi un blog sur Montréal et j’ai l’impression comme toi d’avoir deux styles complètement différents, une véritable schizophrénie de la plume. Quand j’écris pour moi, c’est mélancolique et carrément narcissique : je n’aime pas du tout le résultat en réalité, c’est comme tu dis plus un besoin qu’un accomplissement alors que quand je m’attelle à mon blog, j’opte pour un style plus humoristique agissant comme une sorte de thérapie. Ce n’est pas vraiment moi, mais ça me fait du bien parce que j’aime l’énergie et l’image positive que ça renvoie.

    Enfin, bref, je ne sais pas pourquoi je te raconte tout ça, mais j’aime beaucoup ton blog et je me suis reconnue quelque part dans ton article.
    Et puis, si l’anonymat controversé du web ne servirait pas à raconter des bêtises pseudos intimes à de parfaits inconnus, à quoi servirait-il 🙂

Répondre à Caz Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *