11 Comments

  1. Je te lis presque toujours mais ne te laisse des commentaires que très peu souvent. Pourtant, là, je voulais te dire merci. Merci pour ce texte touchant, qui me rappelle à quel point ça fait du bien de rentrer en France (et pourtant, je ne vis pas très loin), mais aussi à quel point c’est fatiguant de revoir tout le monde, et à quel point je déteste les « au revoir », parce que je ne sais jamais quoi dire et que ce moment est toujours bizarre et maladroit.
    Enfin bref, merci pour ce joli texte. J’aime beaucoup ta plume donc continue à écrire, surtout !

    (pas sûre d’avoir envoyé mon commentaire la 1ère fois, ça a bugué, donc je le renvois, au cas où)

  2. J’utilise pas les agrégateurs de flux, je tombe sur tes articles via Twitter et ça me donne toujours le sourire de voir que tu as écrit. J’aime ta plume et j’aime te lire.

  3. Courage les au revoirs c’est difficile car cela nous rappelle qu’il y a une fin à tout … cela donne aussi du goût bref profites des gens et des quelques grains de sables qui restent entre tes doigts de pieds 🙂

  4. Repasser en France me donne l’impression de faire un saut dans le temps… je ne m’y sens jamais complètement au présent. Courir après le temps, essayer de voir les gens et comme toi, je n’aime pas les au revoir…

  5. Tout ça me secoue, moi la grande indécise qui ne sait pas si elle va rester ici, au Québec, ou repartir là-bas, vers la France. Ou même encore ailleurs…

    Puis l’océan me manque, tellement.

    Bref, merci pour tes mots, comme toujours.

  6. J’aime lire tes articles, tout y est tellement vrai. Le retour, le vide, les amis qui sont restés, le départ. Puis l’océan, la mer, la plage, ça me manque aussi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *