18 Comments

  1. Ces premières fois, ces premiers souvenirs, ces premiers doutes qui ont déjà le goût de la nostalgie mais encore trop pour qu’on oublie de les savourer là maintenant.
    <3

  2. Ton texte est sublime…
    Ces premières fois, je les écris. Pour me rappeler. Même si la saveur de ces 1ères fois n’est jamais aussi bien exprimée par les mots.

  3. Justine

    Ton texte m’a presque mis les larmes aux yeux. C’est fou comme les histoires d’amour que chacun vit sont différentes, et que pourtant lorsqu’un autre parle de sa propre expérience, on s’en retrouve tout autant touché. Merci pour cet article, il me rappelle, au bon moment, que quoi qu’il arrive, peu importe que ça finisse un jour, les rencontres sont toujours belles tant qu’on les vit au jour le jour.

  4. Je me souviens de chacun avec une précision incroyable. Et surtout du dernier en date… Lorsque j’ai du mal à m’endormir, je me rejoue le court-métrage de ce moment, au ralenti, en slow-motion… Et je m’endors en souriant.

  5. Ton texte m’a toute tourneboulé. Je vois tout à fait ce que tu veux dire. Parfois je me perds dans mes pensées, je remonte mes souvenirs, je rembobine, je fronce les sourcils, j’ai du mal à me rappeler les choses dans l’ordre. Et la vague des émotions arrivent, elle dépose tous mes sentiments mêlés, je les décortique, je les analyse…J’aime bien me poser et repenser. A ma vie. Et aux hommes 🙂

  6. Je ne me souviens de tout, je n’oublie rien. Les sensations, les sourires, les lieux, les regards. Les premières fois se volatilisent si vite, avalées par la vie, ne nous laissant qu’un goût sucré, parfois amer, dans la bouche. Le goût des souvenirs, en attendant la prochaine première.

    Très beau texte Lane, comme toujours.

  7. Marianne

    Parfois je m’évade à nouveaux vers ces premières fois, un son, une odeur, une ambiance.
    Je crois que c’est pour ça que j’aime les rencontres, pour la magie qu’on ne devine pas encore, les détails, l’alchimie qui suit, des fois on partage quelques jours, des fois c’est bien plus, et même si on souffre souvent, rien ne remplacera ces petits moments qui nous paraissent insignifiants sur le coup.

    Encore une fois tes mots sont très touchants, et ils m’ont permis de replonger dans mes premières fois passées, en attendant les prochaines. 🙂

  8. Parfaitement écrit… Comme je vis à Montreal je m’y reconnais d’autant plus. Parfois on ne devine pas l’impact d’une rencontre mais souvent si, instinctivement. Et on grave dans notre mémoire des détails qui, autrement, auraient pu être insignifiants…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *