3 Comments

  1. Merci d’avoir posé les mots sur une douleur que je n’ai jamais su formuler voire même admettre. Je n’en ai pas beaucoup, de ces mots, à écrire en commentaire, mais ton texte me donne de quoi réfléchir, beaucoup, à ces amitiés brisées sans avoir su considérer ces ruptures à leur juste mesure. Merci pour me faire enfin commencer à leur accorder l’importance que je leur dois.

  2. Elle

    C est bien plus compliqué d’oublier un ami qu’un amour. Un amour on s’y fait. Il nous aime pas. Il en aime une autre. Il est passé à autre chose alors autant faire de même. Mais un ami…c’est plus dur de se résigner car il est toujours possible de garder espoir. On arrête pas d aimer d’un ami part ce qu’on a un nouvel ami. Ca laisse un vide bien plus dur à combler. Pourtant c’est vrai. Le temps guéri tout. Un jour on réalise qu’on y pense plus le temps d’un jour, puis les jours se transforment en semaines et en mois. Et puis finalement on ne souffre plus par ce, un peut comme être célibataire laisse plus de possibilité de rencontrer un amour, perdre des amis laisse plus d’opportunités pour en rencontrer de nouveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *