Archives · Au quotidien · Culture

MonFrère, ce MrFluo

Comme d’hab j’ai trente idées d’articles en route et très peu qui aboutissent. Il faut dire que j’ai une existence complètement busy en ce moment, et peu d’inspiration pour écrire des trucs pas trop stupides et un tant soit peu intéressants (et drôles par la même occasion mais alors là je vous laisse seuls juges !). A ma liste d’articles sur le Salon de l’Agriculture, mon observation sociologique du genre masculin sur adopteunmec et mes aventures manucureuses à Séphora (où je suis d’ailleurs retournée ce dimanche, unique sortie de la journée) (oui j’ai fait ma loque, mais voir le cul des vaches ça fatigue !), s’ajoute une ébauche d’un truc sur la Nouvelle Star et Confessions Intimes. Comme j’ai une flemme pas possible (et pas le temps) d’écrire toutes ces choses, je vous propose de voter pour le (les)article(s) que vous avez envie de lire.

Donc.

1) Le Salon de l’Agriculture
2) Mes aventures sur adopte
3) Séphora, ou comment poser son vernis sans en foutre partout
4) Nouvelle Star vs Confessions Intimes : le clash 2009

Voilà, je vous laisse me convaincre de perdre du temps sur un de ces passionnants sujets, car aujourd’hui (là et maintenant) j’ai envie de vous parler musique. Electro, même. Bon, ok, si vraiment ça vous emmerde les boum boum je vous rassure, je suis pas non plus très au fait de la différence entre minimale, progressive, et autres termes barbares qui classent les styles d’électro. Mais il y a quelqu’un qui pourrait vous en dire un peu plus, c’est MonFrère.

Et d’ailleurs c’est de lui que je vais parler (non ceci n’est pas un article sponsorisé). Car MonFrère, en plus d’être étudiant en éco, a une seconde vie pas secrète sous le nom de MrFluo. Aller, pour le plaisir, une petite bio bymyself

Né en l’an de grâce (mais moins grâcieux que 1986 quand même) 1988, MonFrère a grandi dans un village du Sud de la France. Très vite attiré par les boums boums, il tente de se mettre à la batterie, et casse les oreilles de SaSister de l’autre côté du mur où elle tente de glander faire ses devoirs. En je sais plus quelle année 2000 et quelques (je suis nulle comme biographe je sais), MonFrère se prend d’intérêt pour la musique électronique, s’achète des platines et commence à mixer. Sous les pseudos de Dj Lyl, FluoBoy, et aujourd’hui MrFluo, il crée son style et commence à mixer dans les clubs de la région…

…pour finir cette année vainqueur du CrashTest DJ du Studio 88, yeahh !!

J’arrêterai là pour le mode « critique musicale ». Je suis pas une pro en electro. Mais à ce qu’on dit, il est bon MonFrère. Enfin, s’il a gagné c’est bien pour quelque chose. Le mieux c’est d’aller voir son Myspace et d’écouter. Pour les filles vous pouvez aussi y aller, parce que MonFrère est BoGoss. Même que c’est pas moi qui le dit, mais tous les gens (mecs…) à qui je fais passer le lien (pub). Doit y avoir un truc, quand même. Pour qu’on me le sorte à chaque fois « il est BoGoss TonFrère ». Genre. Bon.

En résumé : MonFrère, aka MrFluo, un DJ en devenir, un BoGoss. Et en plus il est gentil et tout mais là je ferai pas trop de pub sinon ChérieDeMonFrère va m’en vouloir (oui il est maqué ! vous croyez quand même pas qu’un Frère commene ça ça se prête en plus) (non mais oh) (je ne faisais que de la pub pour ses talents) (mais avouez quand même qu’un DJ qui a la classe ça pète plus qu’un Tequila Tex ou un Joachim Garraud (qui fait quand même des bons trucs mais bon … sa tête.…). Donc si tu es un producteur super connu ou un organisateur de soirées hypes, call me (oui je fais agent artistique aussi).

Ok, j’avoue j’ai pas fait cet article juste pour faire la pub de MonFrère aka MrFluo. Enfin si mais au passage vu qu’on a les mêmes gènes vous pouvez imaginer comme je suis TopCanon aussi. Et comme j’suis une fille qui a du goût parce que la super montre Paul Frank rouge, c’est mon cadeau. Hihi 🙂

Sur ce j’ai envie d’aller faire pompélop sur une piste de danse moi tiens…

Intime & Réflexions

(one hundred million suns)

(Ce post est une réflexion inspirée par mes « rencontres » sur adopteunmec, et par des observations générales… Mon point de vue peut ne pas être partagé, mais bref. Je l’exprime quand même !! Et je reviendrais plus tard avec un post plus joyeux sur le Salon de l’Agriculture et le dernier film de Costa Gavras:  Eden à l’Ouest :))

Il y a dans ma génération une sorte de blase. L’absence d’idée du bonheur. La conscience des illusions.

Le couple est un concept qui nous dépasse, l’amour une chose qu’on souhaite éviter. A Paris, comme ailleurs, mais dans toute la démesure dont cette ville est capable, il y a ces gens qui couchent ensemble, vont au resto ensemble, passent de bons moments ensemble, mais ne sortent pas ensemble. Factuellement, pourtant, c’est une relation. Mais le couple, ce mot étrange et étranger, fait peur. On a oublié quel sens il avait, sinon celui de “faire des enfants et partager une vie”. Quid des histoires qui ne mènent nulle part ?

On les évite. On se fait croire que la relation n’en est pas une, pour éviter les souffrances qui s’ensuivent, d’avoir espéré, attendu, aimé, imaginé un futur possible. La vie qui s’effondre à ces moments là. Le coeur qui se brise. Le ventre mou.

Alors la non-relation. Pour se déjouer des clichés et empêcher les sentiments. Pas de fidélité puisqu’on est pas en couple. Pas de sentiments puisqu’on vit au jour le jour. Chacun sa vie, pas de comptes à rendre. On met le sexe avant tout. On se convainc qu’on ne partage que les bons moments, et qu’aller plus loin risque de tout gâcher.

Et au final ?

Peut être qu’on est toujours aussi seul. Mais on a pas l’impression. On partage avec d’autres yeux ce qu’on ferait seul, mais ça donne un peu plus de goût. On sait qui appeller lors des soirs de solitude. Mais on ne franchit pas les limites. On ne se manque pas. On ne se dit pas je t’aime, ou tu comptes pour moi. On ne parle pas de futur. Il existe, mais dedans on n’est pas deux.

Tout ça n’a pas de sens. Et il y a cette putain de question qui reste en suspens

pourquoi

Archives · Au quotidien · Sponso

le petit guide de comment devenir une bloggeuse de la hype

Vous n’êtes pas sans savoir que le but premier de ce blog est bien évidemment de devenir une VIP (prononcer vi aï pe), pour être invitée aux évènements VIP bloggeurs. Parce qu’à Paris tout le monde est un peu un VIP, on croise Edouard Baer et Beigbeder dans la rue, on paye des Martinis 12€ au Georges (prononcer Djôôdje), on sort au VIP Room en Afterwork… Et puis, être bloggeur, c’est hype (prononcer haï pe). Si on est un bloggeur ‘influent’ on est invité à l’avant première de la première de la Nouvelle Star 2009, on teste des produits avant tout le monde et on fait des courses en talons dans les rues de Paris. La classe quoi. Alors est ce qu’on peut devenir célèbre grâce à son blog (je cite la campagne Levis Unbutonned là) ? Demandez à Mickaël Vendetta 😉 (mais lui on l’invite pas aux events bloggeurs, bizarre…).

Première règle pour apprendre à devenir Hype et VIP : infiltrer le monde des vrais gens Hypes et VIP. Je m’entraine, donc. J’ai commencé par me rendre à une soirée bloggeurs il y a quelques semaines. Puis j’ai payé 12€ un Martini au Georges et suis allée bruncher au Bar Lotti. Je me suis mise à écouter Junesex parce que parait que c’est In. Enfin, je me suis inscrite sur adopteunmec.com.

Vous me direz, c’est quoi le rapport ??!! Aaah, mais tout simplement que le monde est petit ! Et un tas de bloggeurs Hype et VIP sont sur adopteunmec. Et voilà que pas plus tard qu’hier soir l’un d’eux me lance un charme (la petite baguette magique qui dit ‘t’es bonne‘ en language chatié). Et qui ne reconnais je pas ?! (ça se dit ne reconnais je ?) Un bloggeur Hype et VIP ! Forcément en bonne groupie je lui balance directement que oué je vois trop qui t’es héhé t’es démasqueuhhh. Mais bon. En vrai je connais pas toute sa Life non plus. Et puis son blog, il est joli, mais il se passe pas grand chose en ce moment. Comme quoi être Hype et VIP c’est pas si compliqué.

(oh toi bloggeur anonyme d’adopteunmec.com, si tu lis ce post, prends le au second degré, plize)

Bien évidemment par souci de respect de la PrivateLife des gens je ne dévoilerai pas le nom/pseudo de cette personne. Hin. Bon. Faut pas pousser non plus. Puis il est pas tout seul, en plus. On trouve aussi des bloggeurs Hype et VIP geeks (développeur web), des bloggeuses (Marion, là je peux citer et linker, elle assume), et j’ai même retrouvé un vieux ‘contact’ de l’époque (heureusement terminée) où j’avais un compte sur quoimagueule (un genre de vieux site de rencontres/réseau plus communément appellé QMG par les initiés).

Pour terminer ce post en beauté, et ajouter une touche girlie à mon blog, un retour aux souvenirs de notre enfance. Mesdemoiselles, Mesdames, Messieurs, vous êtes tous concernés, si Barbie, Ken et Action Man ont déjà atterri dans vos mains innocentes (ou moins innocentes pour ceux qui reproduisaient les positions du Kama Sutra avec leurs poupées), ce site est pour vous. Si vous êtes un peu trop innocents, euhm mieux vaut ne pas y aller.

Une petite sélection dédicacée pour le trailer…

A mes Cacahuètes et Fée Lait : A Poil dans la Boue !!

A Mister LaClasse…

Pour la minute culturelle il s’agit d’une artiste Brittannique qui met en situation des Barbies…le reste est assez explicite.

Enjoy ! FetishDollies.co.uk

Archives · Au quotidien

hibou, auto entrepreneur et fourre tout

Encore un article fourre tout…

Je remercie Fée Lait pour son Hibou, envoyé par mail. Je le publie ici, car c’est tout de même une oeuvre exceptionnelle. Admirez par vous même avec vos yeux à vous.

Je lance aussi un appel d’offre. Je n’ai toujours pas vu Slumdog Millionaire. Et je vous merde si ça pose souci (mais gentillement hin). Pour une fois dans ma vie de personne qui a décidé de pas suivre les modes (et de jamais acheter de Converses) (oui c’est ma façon de marquer ma non appartenance à la masse) (quoi, ça pose problème ?) je vais suivre la tendance et je veux aller le voir. Donc. Je cherche une personne pour m’accompagner voir ce film. Je suis pas chiante, je demande juste à ce que cette personne accompagnante ne renifle pas, ne se mouche pas, ne toussote pas, ne ronfle pas, ne mange pas de pop corn/chips/autres, et éteigne son portable, de façon à éviter tout bruit perturbant pendant la scéance. Et niveau odeur, aussi, qu’il/elle ait une hygiène correcte et les pieds qui sentent bon. Si quelqu’un se reconnait dans cette description, et n’a pas encore vu Slumdog Millionaire (non ce n’est pas une tare), qu’il se dénonce. J’étudie toute candidature.De mon côté je suis une spectatrice modèle, j’enlève même mes chaussures pour pas pourrir les sièges (parce que je mets mes pieds sur les sièges, comme à la maison quoi). Mais je pue pas des pieds. Pour preuve récente, Mister LaClasse et mes Cacahuètes ne sont pas morts. Ni MonFrère. Ni qui que ce soit qui ait été à côté de moi au cinéma. Bon. J’attends vos lettres de motivation.

Sinon. En bonne geek, je me suis inscrite sur Feedburner, et on peut donc maintenant suivre mon blog par flux RSS. c’est en bas à droite, à côté du petit panda qui fait des galipettes. Bon ça n’empêche pas de venir voir mon blog en vrai, hin, bon. Et j’ai aussi rajouté une favicon panda (trop fière quoi).

(c’est fou ce que mes posts sont chiants ces derniers temps. sorry)

A venir: j’ai testé pour vous le statut d’auto entrepreneur. Un petit tuto (avec captures d’écran et tout, wouhou) et des infos pour les étudiants qui comme moi se sentent un peu perdus dans ce nouveau statut.

Et sinon le pourquoi du comment je prends ce statut… vous le découvrirez bien assez tôt (avec un truc en rapport avec les assurances et les voitures – quoi, j’ai pas mon permis, et alors ?)

(p’tain quand même la classe je fais du teasing pour un article sponso, wouhou)

Archives · Au quotidien

aie aie aie 2 (le retour de la suite que tu l’avais pas vue venir celle là)

Fustigez moi. Dites moi à quel point je suis une mauvaise bloggeuse. Envoyez moi des petits cailloux (là mon ami le correcteur d’orthographe de Firefox me rappelle par un léger soulignement rouge -comme la maîtresse-  la règle du choux bijoux cailloux poux et je me dis que je suis en train de devenir une quiche assistée de l’orthographe, et ça rajoute une raison de me lapider par mail) à thestagedoor.blog@gmail.com. J’accepte toutes insultes et représailles. J’assume, je n’ai pas bloggué depuis une semaine…

(wa)

(mais si ça va je vous promets, je suis pas encore aussi addict qu’à mon ami FB)

Bref. Ceci est une nouvelle semaine pleine de bonnes résolutions, dont je ferais la liste après un petit résumé de ma semaine précédente… Qui fût en effet plutôt agitée. Avec déjà le squat officiel des Cacahuètes durant le week end. On passera l’épisode où on a dormi à trois dans un lit (deux places quand même) (oui trois filles, ça fait rêver isn’t it?), l’épisode où on s’est virtuellement rendus à Loulou Beach, et pour les aventures à Séphora, je remets ça à plus tard (trop de suspense…) après ma prochaine manucure.

Après ça… J’ai hébergé une maniaque du ménage, cuisiné des pâtes carbo, été voir The Wrestler avec Mickey coké en position perpendiculaire avec une pouffe dans des chiottes (scène apparemment efficace pour couper la libido, au cas où vous auriez un date de prévu), mangé dans un resto supposé non romantique qui m’a rendue malade, été malade, ait failli aller voir (enfin) l’expo de David Lachapelle (mais dormi à la place), ait payé un Martini blanc 12€ (pour l’adresse : le Georges, en haut de Beaubourg), et mangé un Brunch au Bar Lotti (que je recommande !).

Mais encore ? Slumdog Millionaire a reçu l’oscar du Meilleur film (et autres), Kate Winslet n’a pas été oscarisée pour les Noces Rebelles mais pour (je cite) l’adaptation d’un livre qui est super moi ça m’a marqué à l’époque c’est l’histoire d’un jeune qui se fait dépuceler par une jeune femme plus agée que lui (non je ne balancerais pas ma source, il se reconnaitra) et que j’aurais pour ma part décrit différemment (mais lisez le il est bien, pour de vrai), l’Australie a été victime d’incendies (mais ils ont sauvé des koalas), et l’autre dans sa cellule n’a pas eu le bras coupé (l’arnaque).

Enfin, la saison 3 de Skins a bel et bien redémarrée, avec de nouveaux personnages, mais un peu trop de flop à mon goût… Dur de faire mieux après les deux premières saisons, manque de BG (à part Freddie) mais on se demande à quoi il sert avec sa bonne conscience à la c**), manque de drogues, manque d’alcool, manque de sexe, manque d’histoires complètement dingues, bref, ça s’essouffle. Mais je regarderai quand même. Parce que bon, c’est drôle. Et rafraichissant. Et qu’Effy est quand même super jolie. Et que décidemment, j’adoooooore l’accent So British.

Je disais donc, semaine pleine de bonnes résolutions qui s’annonce: voir Slumdog Millionnaire, dormir, refaire ma manucure, finir Damages, voir le Bal des Actrices, domir, dormir, dormir.

Sur ce, je vais concocter un post un peu plus intéressant (sur le Syndrome du Presque-Puceau par  exemple, ou sur la fin des Aventures à Séphora), et tenter de faire de nouvelles trouvailles sur adopteunmec.com histoire d’enrichir mon étude psycho-sociologique du genre masculin.

Archives · Au quotidien

aie aie aie

Oui ok j’ai pas écrit depuis trois jours et pas terminé cette histoire de Séphora. J’ai un tas de trucs à raconter en plus. Dans le désordre et sur l’inspiration du moment,

terminer de raconter mes aventures au Sephora des Champs Elysées (celui où le vernis est plus cher)

un post sur comment je suis allée voir The Wrestler au lieu de Slumdog Millionaire (et sur les muscles de Mickey, aussi)

une nouvelle étude psycho-sociologique mâtinée d’un soupçon de théorie foireuse sur le Syndrome du Presque-Puceau (copyright moi même)

du programme de mon week end et de la lecture récente du nouveau GQ

Mais il se trouve qu’il est tard et que je dois dormir, malgré mon réveil tardif… Donc :

Bonne Nuit