Archives

des oiseaux en colère

Côté jeux vidéos, le Garçon est un peu mon héros. Oui, quand on est en couple on se met à faire des trucs bizarres pour passer le temps à deux, et à trouver des raisons toujours plus étranges d’admirer sa moitié. En l’occurrence, une de ces raisons est que le Garçon est super fort aux jeux vidéos. Bon, pas tous, mais les Mario (Super, Bros, Galaxy, Galaxy 2, revival et autres) n’ont pas de secrets pour lui. Je peux passer des heures (ok j’exagère un peu) à le regarder jouer. C’est fluide, il ne passe pas trois jours sur un monde, et Yoshi est mignon. Vu ma nullité, ça me fascine (on ne se moque pas).

Mimétisme oblige (encore un truc étrange en couple, on se met à s’approprier certains des centres d’intérêts de l’autre. je me suis pas encore mise au foot cela dit), j’ai commencé à m’intéresser de plus près à certains jeux. Alors Mario, on oublie, sauf s’il est sur un kart avec des boites colorées à dégommer. Avec parcimonie donc, car je suis nulle en console. Et en un tas d’autres styles de jeux. Moi c’était plutôt les Sims, ou Age of Empire. Un truc sur lequel tu prends bien ton temps, où il n’y a pas de méchant à buter ou de temps à exploser.

J’ai donc naturellement été attirée par les « Escape Room » et autre Point & Clic tant adorés par le Garçon. Inutile de dire qu’il est juste dix fois plus fort que moi, qui suis incapable de rester coincée plus de 5 minutes sur une énigme sans chercher la soluce dans Google. Mais bon, et c’est ma petite fierté, avec le temps et l’expérience, j’arrive à être (presque) aussi bonne que lui.

Archives

génération 2.0

Nan, je ne vais pas vous parler de réseaux sociaux (quoique…), vous n’avez pas atterri sur un blog high-tech web 2.0 pseudo geek. Non, en cette matinée difficile (de part mon manque de sommeil et le temps de m*rde sur Paris) je voudrais souligner une tendance qui se répand petit à petit dans mon entourage, celle d’utiliser des mots d’Internet (et des mots high tech) dans la vraie vie… et la place croissante des nouveaux outils Web dans nos existences.

Je suis sûre que vous voyez de quoi je parle. Et ça touche toutes les couches.

Exemple, mes amis d’école de commerce, pas geeks pour un sou, mais Internautes et surtout présents sur Facebook. Et bien, ces amis là ont très vite intégré dans leur vocabulaire des expressions telles que je t’ai addé comme friend, devine qui m’a asked comme friend ? ou encore je t’ai posté un truc sur ton wall (désolée, c’est à l’époque -bénie- où Facebook n’était disponible qu’en anglais – et de toute façon Facebook en français c’est un crime absolu: j’ai écris sur ton mur, c’est ridicule quand même non ?).

Bon, vous me direz, jusque là on parle de Facebook, et tout est normal. On francise des angliscismes, et on angliscise des expressions françaises. Mais ça va plus loin: tu me textotes ? ou encore SMS moi ! (du verbe Essemésser, premier groupe).

(…)

Archives · Au quotidien

my 1st post

Mon premier post sera un post de geek. Un pur, un vrai, un profond, avec des termes incompréhensibles et tout et tout. Bon aller ok je vais traduire, puisque ce blog est supposé s’adresser aux gens qui lisaient ma SecretLife, mais aussi à mes vrais amis, aux gens qui existent dans ma RealLife de provinciale exilée à Paris. Et même aux gens de MonJob, pourquoi pas. Et puis (évidemment) à toute la blogosphère de France et de Navarre (et du Québec, et ui j’ai des amis à Montréal, et même à LA et à SF), et puis tant qu’on y est vu que je me la pète bilingue j’aurais peut être des lecteurs American (avec l’accent).

Enfin. Bref.

Tout ça pour dire, this is Lane’s RealLife, et je vais parler de trucs de geek. En direct live de MonJob. Mon souci du moment : je veux rajouter un p***** de widget Twitter sur mon blog. Mais cette p***** d’interface WordPress, c’est génial super méga top si on a son propre hébergement, mais sinon que dalle tu peux rien modifier et tu te retrouves avec une sale tête de blog tout gris tout moche pas perso ET SANS WIDGET TWITTER.

Euh bon je ferais un petit lexique des termes de geek un peu plus tard…

Pour explication, et pour ceux/celles qui ne le sauraient pas encore, MonJob est en plein dans les blogs. Dans, genre dedans, genre je passe ma journée (sissi) sur les blogs. Quel rêve isn’t it ? Sauf pour mon dos dirait ma chère maman qui se préoccupe vachement de ma santé.

Sur ce et sur ces problèmes de geek, je bouge. Et tant pis pour les traductions de widget, twitter, hébergement, et autres.