Intime & Réflexions

de loin

Il y a des jours où j’ai un peu envie de m’éloigner de la « ligne éditoriale » de ce blog – si ligne éditoriale il y a. J’ai toujours des mots qui se promènent dans ma tête, des mots orphelins que je n’ai nulle part où poser pour qu’ils retrouvent les phrases auxquels ils appartiennent. Parfois, je pense à prendre mon clavier et écrire, ici, là bas, ailleurs. Ca ferait comme des histoires hors contexte, un peu, juste laisser les mots prendre le contrôle, sans savoir où je vais ni vraiment s’il y a un sens à ces phrases que je dépose.

C’est pas vraiment le lieu de ce blog. Ici, je raconte ma vie – ma réponse quand on me demande « et tu parles de quoi sur ton blog ? ». Ma vie. Un point de vue complètement subjectif sur un tas de choses, des photos vue de mon objectif, iPhone ou G12, des impressions, des relents de mon quotidien.

le nouvel amour de ma vie, et objet de la moitié de mon compte Instagram

Il est loin le blog où je racontais mes histoires de rencontres sur Adopte un Mec, ou ces posts pour raconter les soirées parisiennes. J’aimerais raconter plus de voyages, plus de chroniques, plus de choses drôles, mais le temps et les mots ne suivent pas toujours – ça demande un effort, là où les mots mélancoliques sortent si naturellement. Et puis il y a ces soirs où je me retrouve, tardivement, au bureau passé les heures de pointe – la nuit dehors est tombée, l’open space est vide, entre deux bouclages et rattrapage de flux je laisse venir les mots sur le clavier. Ca sort sans réfléchir, sans savoir où on va, c’est juste des mots tapés à trois doigts sur un clavier immigré (j’ai toujours pas adopté le qwerty) – parfois mon index gauche vient appuyer sur la touche Majuscule – point. C’est juste des phrases sans queue ni tête qui se glissent à demi-mots. Un enchaînement d’idées. C’est.

Intime & Réflexions

exercice d’écriture

(attention: post chiant à tendance autoréflextive nombriliste)

Qu’est ce qui pousse à ouvrir un blog ? Parfois, c’est parce qu’on a quelque chose à dire, à partager. Une passion, des actualités, des looks, des conseils make up, des analyses sportives, des critiques ciné. Qu’importe. Tous ces blogs s’autoalimentent, de par l’actualité, parce qu’il y a toujours (ou presque) des choses à dire.

Je ne vous apprendrai rien en disant que dans mon cas, ce n’est rien de tout ça. Disons le clairement, ce blog est un foutoir à tendance expulsionnelle contrôlé (de ‘expulsoir‘ et de ‘émotionnel‘, contrôlé car tout reste SFW quand même), complètement inspiré par des real facts de ma vraie vie (mais pas que). Du vide qu’on remplit avec des mots, histoire de. Je n’ai pas vocation à faire rire, ni à vous apprendre quelque chose, et encore moins à faire réfléchir. Et si par le plus grand des hasards cela arriv(e)ait, ce ne serait qu’une conséquence fortuite et involontaire.

Alors pourquoi j’écris ?