Culture

mes séries du moment: filles sans le sou et curés en devenir

Chômage oblige, j’ai beaucoup de temps libre. Et en vue de mon prochain départ au Canada, je m’entraîne au jetlag, avec un rythme de nuit qui ressemble plus à du 4 heures – midi qu’à autre chose. Mes activités nocturnes sont donc assez basiques: glandage sur internet, remplissage de mon tumblr, lecture, et regardage de films et séries.

Jusqu’ici, j’étais assez fidèle à quelques séries, des classiques comme How I Met Your Mother, The Big Bang Theory, Gossip Girl, Desperate Housewives, sans oublier Californication et Game of Thrones, et des trucs un peu moins connus comme Suits (poke @Camille qui comprendra) et Skins (je me suis refais le 1er et 2e cast récemment, je suis fan). Je me suis aussi essayée à Breaking Bad, que j’ai lâché en milieu de saison 4, un peu dégoûtée par l’ambiance malsaine et la tournure que prenait la série.

Les femmes au foyer désespérées ont pris leur retraite, et j’avoue que je n’ai même pas regardé la dernière saison de GG tellement ça devenait nul, me contenant du spoil du season final digne des pires fin de séries de l’histoire des season finale décevants (poke Lost…) qui m’a définitivement fâchée avec les aventures de l’Upper East Side. Il fallait donc trouver de quoi remplir les longues soirées d’hiver avec du rire, du sexe et du suspense. J’ai pas mal de choses dans ma liste « à voir », comme Homeland et The New Normal que je n’ai pas encore commencées, mais il y a deux séries découvertes récemment dont j’aimerais parler ici car elles méritent vraiment d’être plus connues…

2 Broke Girls

C’est Wolly qui m’a parlé de cette série. En quelques épisodes, j’avais accroché, et je me suis fait la saison 1 en peu de temps. Il s’agit d’une sitcom au format assez classique – épisodes de 20 min, 24 épisodes par saison -, que je trouve assez décalée et impertinente. On s’attache vite aux personnages et certains épisodes sont vraiment drôles.

C’est donc l’histoire de deux filles. La brune (Max) vit à Brooklyn, a été plus ou moins élevée par la DDASS et est une spécialiste de la débrouille et des petits boulots. La blonde (Caroline), est la fille d’un ex-millionnaire de l’Upper East Side qui vient de tomber pour fraude. Elle se retrouve donc ruinée et sans domicile, et débarque à Brooklyn dans le diner où travaille Max pour être serveuse. Très vite, les deux filles vont devenir colocataires et amies, avec pour projet de monter leur propre entreprise de vente de cupcakes « faits maison ».

On suit donc leur « aventures » quotidiennes en tant que serveuses, colocataires et créatrices d’entreprise. Les personnages secondaires sont aussi très haut en couleur, du cuisinier lubrique à la voisine polonaise d’1m80 en passant par le « boss » du diner, un Coréen minuscule qui tente de s’intégrer à la société américaine.

Bref, c’est drôle, c’est léger, ça ne se prend pas au sérieux, et en 1 saison et demie je suis loin d’être lassée !

Ainsi Soient-Ils

Lorsque les chaines françaises se mettent à la « création originale » de séries, c’est pour le meilleur et pour le pire… et surtout le pire. Heureusement qu’il y a Canal +, et désormais Arte pour remonter un peu le niveau… Ainsi Soient-Ils est une création de la chaîne franco-allemande, et une belle réussite malgré quelques maladresses (mais bon, on est sur une production française alors soyons tendres avec le jeu des acteurs…). La série avait fait parler d’elle il y a quelques mois avec une communication/teasing très originale: un futur curé qui tient un tumblr (attention spoil inside), voilà qui surprend. Ne l’ayant pas regardée lorsqu’elle est passée sur Arte (j’étais à Montréal à ce moment), j’avais oublié cette série jusqu’à il y a une semaine, où je l’ai récupérée. Pour me faire les 8 épisodes de 50 minutes en deux nuits… ça se passe de commentaires.

On suit donc cinq jeunes hommes qui entrent au Séminaire des Capucins, à Paris, dans l’objectif de devenir prêtre. Au fur et à mesure des épisodes, on découvre l’histoire et les raisons qui ont poussé chacun à faire ce choix, on suit leurs questionnements, leurs doutes, les remises en question de leur choix à mesure qu’ils avancent dans leur formation. En parallèle, la série s’attarde sur une intrigues autour des manigances et conflits de pouvoirs de l’Eglise. De la Confédération des Evèques de France aux couloirs du Vatican, on plonge à chaque épisode un peu plus loin dans les secrets de l’Eglise catholique…

Si le sujet de base de la série peut déranger, on oublie finalement très vite le contexte particulier. Entre réflexions sur la Foi, le positionnement de l’Eglise catholique, et ses dysfonctionnements, la série ne prend pas vraiment de « parti », et j’ai trouvé intéressante cette neutralité. Des questions sont bien évidemment soulevées (homosexualité des prêtres, engagement des jeunes dans cette vie, place de l’Eglise dans la société actuelle, …), tout en respectant la religion en elle même.

Je me suis très vite laissée prendre dans l’intrigue (pas mal ficelée) et me suis attachée aux personnages. Et avec l’actualité un peu chargée du moment, je dois avouer que ça fait presque u bien de voir le catholicisme montré sous un autre angle que les extrémistes et « anti ». La fin de cette première saison (trop courte…) m’a vraiment donné envie de voir la suite. Un grand bravo à Arte pour avoir osé aborder un tel sujet, et l’avoir fait avec brio. La série a d’ailleurs reçu un prix de la meilleure série française La question que je me pose, c’est de savoir quel accueil a donné l’Eglise catholique à cette série… ce qui est sûr c’est que ça soulève le débat (cf les commentaires sur le site d’Arte) !

Et vous, quelles sont vos découvertes niveau séries ?

13 Comments

  1. En série que je conseille :
    – Community, clairement la série la plus créative du moment, et dont on attend la (très probablement) dernière série sous peu. Certains épisodes sont moins bon (il faut laisser la série s’installer), mais certains sont clairement très au-dessus de tout ce qu’on peut voir.
    – New Girl (avec Zooey Deschanel), le début est très mauvais, mais maintenant c’est une série sympa.
    – Once Upon a time, si tu as du temps à tuer, c’est pas mal, avec des personnages féminins bien plus forts que les masculins et des costumes kitschs à souhait.
    – J’aime bien 30 rock, mais la série va se finir sous peu, là on est clairement dans l’humour américain à la SNL, mais beaucoup, beaucoup d’amour pour Tina Fey.
    – J’ai regardé The good wife également, pas aimé la première saison, mais les deux suivantes sont très bien. J’ai laissé tombé au début de l’année.
    – Ah et aussi, pour remplacer Gossip Girl (même schéma de drama, ça se passe chez les riches, avec des pauvres qui tentent de s’intégrer, des complots financiers et amoureux, avec des engueulades sur ton froid et voix off simili-profonde, minus les adolescents): très bon divertissement pas prise de tête.

    J’ai aussi regardé Downton Abbey, Mad Men…purée ça fait beaucoup.

    1. Merci pour cette liste 🙂
      Community j’en ai entendu parler, jamais commencé, je vais regarder ça… Doxton Abbey j’en ai beaucoup vu parler sur Twitter, je suis pas encore complètement convaincue mais pourquoi pas.
      Et pour Mad Men j’ai essayé ça m’a un peu ennuyé en fait.

      Et donc la série qui remplace Gossip Girl c’est… ?

  2. J’adore 2 broke girls ! j’ai découvert durant la période partiels, j’ai englouti tous les épisodes 🙂 tu me donnes envie avec la série de prêtres haha ! J’aurais jamais cru dire ça un jour.

    De mon côté je te conseille Parks and Recreation, un spin-off de la série the Office. C’est très particulier, la saison 1 (très moyenne) dure 6 épisodes et la 2 (absolument géniale) 24, de 20 minutes. C’est simplement la vie de fonctionnaires aux USA, une satire de l’Amérique, des personnages tordants et un humour décapant. Mais il faut le courage d’atteindre la saison 2. Je te conseillerai également Community comme l’a fait une personne au dessus. Mais en VOSTFR, parce qu’en français cela perd de son charme. Sinon, si tu ne connais pas, American Horror Story. Sombre, glauque, génialissime :).

    Enfin bref, voilà!

    1. Merci du conseil !
      Pour American Horror Story c’est absolument pas mon style, je déteste le gore/l’horreur (petite nature). Mais sinon OUI VOST forever ! je supporte plus les doublages depuis que je vois toutes les séries et films en VO…

      1. Ah oui en effet AHS à éviter alors … Oui c’est clair pour les doublages, quelle horreur, le pire du pire restant ceux de Big Bang Theory ! Sheldon … c’est un pur massacre.

  3. Ooooh, mais j’avais raté ce billet! 🙂
    En ce moment, après Suits, bien sûr, que je re-re-re-regarde (oui) je regarde The Paradise, qui suit la même voie au niveau de mon addiction que Suits et Gilmore Girls, que j’ai découvert il y a peu!
    Ca, Modern Family, qui est la série la plus drôle du monde, New Girl, 2broke Girls et the Newsroom!

Répondre à Blandine Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *