Syndromes

le syndrome du bloggeur influent

Toi, bloggeur du dimanche qui poste pour le plaisir d’écrire, et qui regarde d’un oeil lointain (et provincial) toute cette agitation de la blogosphérie parisienne, ce titre ne t’évoque sûrement rien. Sauf si pour toi un bloggeur influent est bien un bloggeur influent, c’est à dire qu’il peut se vanter d’un trafic digne des plus gros sites pornos, de l’augmentation des ventes d’un vernis à 23€ le millilitre ou encore d’un putsch politico-socialo-révolutionnaire contre les tarifs prohibitifs d’Apple

(ah non, c’est encore jamais arrivé ? et bien c’est que l’influence d’un bloggeur reste très subjective… ou qu’il a trop d’AppleFan pour voir les choses telles qu’elles sont !)

Donc non, si tant est qu’il y ait une réelle influence du bloggeur, je ne vais pas parler de ces bloggeurs influents. Non, je vais te parler de ce bloggeur qui est invité à toutes les soirées, toutes les opés, qui reçoit un tas de produits et dont l’appartement/la chambre est emplie de goodies et de clés USB contenant des communiqués de presse, et la boite mail déborde d’invitations VIP. Celui là qu’on retrouve à toutes les avant premières alors qu’il ne parle pas de ciné sur son blog, ou qu’on invite à Los Angeles où il restera dans sa chambre, parce qu’il ne veut pas dépenser trop de sous (et puis LA, franchement, c’est un peu has been, suffit de regarder Baywatch* et c’est déjà vu), qui ne répond jamais à ses comm’ et qui a 1000 followers sur Twitter.

Au quotidien

camelia-jordana sors de ce corps !

Il y a des choses qui deviennent à la mode, et on se dit « jamais je ne porterai ça« . Parce que quand c’est le début de la mode, on trouve ça ridicule, question d’habitude (enfin surtout quand on vit en province et qu’on est au courant des tendances 116 ans plus tard). Et puis qu’après, tout le monde le porte, et c’est tout aussi ridicule.

Par exemple, il y a un truc que je me suis jurée ne jamais acheter/porter : les Converses. Oué, ok, j’ai jamais vu une mode se répandre aussi rapidement, toucher autant de monde (filles, mecs, roots, fashion, jeunes, vieux…), et durer aussi longtemps. Je me souviens encore, cette étudiante américaine dans ma classe en Première, avec ses Converses roses, que tout le monde trouvaient ridicules. Et six mois plus tard, 98% de la population de mon lycée avait des Converses aux pieds (oui j’exagère, je suis née dans le Sud, on a oublié ?). Six ans plus tard, je n’ai jamais acheté de Converses, en ai porté une fois « pour essayer » dans un magasin (à Berlin, histoire que personne ne soit témoin). Je tiens. J’en suis fière. J’ai acheté des sneakers Nike Blazer WNS Mid à la place. Je les ai défoncées (dans la boue) en week end d’inté. Et puis c’est devenu à la mode aussi, mais je les aime d’amour, alors je les porte. Quand même.

(ça c’est un peu mes baskets avant. maintenant elles sont toutes déchirées, grisâtres, et j’ai honte de les montrer ici. un jour, peut être…)

Enfin.

Il y a une tendance qui m’a fait juste halluciner quand elle a commencé. Le revival eighties, avec accessoires adaptés. Parmi ces accessoires, il y a les Wayfarer. Vous savez, ces lunettes à monture noire bien large, le truc hyper parisien en terrasse, en mode lunettes de soleil, mèche et clope au bec. Ou encore la version lycéenne, grosse frange, t shirt loose/chemise, bottes et sac informe. Camélia Jordana quoi.

(Pour mes lecteurs étrangers et/ou sans télé: Camélia Jordana est une candidate de la Nouvelle Star 2009. Pour le reste, voir la photo)

Il parait que les Wayfarer c’est plus du tout in (forcément c’est sorti l’été dernier, quatre péquins les portaient, maintenant que tout le monde a adopté le truc, c’est pluis du tout hype). Et sur Camélia Jordana c’est hyper moche. Mais voilà,je devais refaire faire mes lunettes (travailler 10 heures/jour sur un ordi, ça agresse), et après avoir essayé un tas de paires sans grand coup de foudre, j’ai finalement craqué.

wayfarer

(ou comment perdre 5 ans grâce à une monture noire)

Voilà. J’assume mon côté cheap. Je porte des lunettes de lycéenne déjà dépassées.

Chroniques

de l’exhibitionnisme assumé du bloggeur hype et VIP

(ou: Faut-il montrer ses seins/son cul/sa chatte/autre pour être lu)

Pardon pardon pardon, je n’ai pas bloggué depuis dimanche soir… Ah non, je vais pas m’excuser, je suis SURE que vous étiez super contents de rien avoir à lire (ça repose), et puis de toute façon ma première fan était en mode squat dans mon lit, tandis que la deuxième n’avait plus d’ordi (pardon les filles, première ou deuxième je ne fais pas de favoritisme c’est inversible*). De plus, j’ai décidé de faire le deuil de mes deux lectrices Californiennes qui sont rentrées en France… si quelqu’un veut se dévouer pour rajouter un petit « 1 » dans mon Google Analytics sur les Stazunis ?

Enfin toussa pour dire. Depuis ces quelques mois de blogging et de fréquentation plus ou moins assidue de bloggeurs hypes et moins hypes, j’ai ou observer certaines tendances qui émergent dans la blogophère. Il est assez logique en effet que pour être bloggeur il faut posséder un certain égo (pour supputer que des gens vont être intéressés par ce qu’on raconte) et être un peu (beaucoup) exhib (pour oser se dévoiler sur un espace public).

Il existe donc une forte propension du bloggeur à se montrer, et certains l’ont bien compris. Ainsi, la mode a été (est toujours?) de se soumettre à l‘interview nu chez Pingoo (attention âmes sensibles s’abstenir), ou bien pour certain(e)s de lancer un défi sur Twitter: à partir de XXX followers, je montre mes seins (réelle tentative de célébrité, ou simple maladresse ?), enfin, d’autres utilisent leurs atouts pour récolter des dons pour une oeuvre caritative.

Je n’irai pas jusqu’à faire une analyse psycho-sociologique des raisons X ou Y qui poussent ces âmes à dévoiler leurs corps (et inversement). Mais quid du résultat de ces tentatives (des)espérées d’attirer l’oeil pervers des lecteurs ? Quid de ces bloggeurs qui restent habillés ? Quid de ces rumeurs plus ou moins avérées d’exhibition de chairs dans des moments intimes (de la coucherie inter-bloggeurs, quoi) ?

J’avoue, j’hésite à prendre ce thème comme sujet de mémoire de fin d’études. Dommage, j’ai déjà choisi un truc de bloggeurs, certes, mais sans poils et sans bonnets B. Pourtant, peut être que mon tuteur, ce cher Marcel (sissi, c’est son vrai prénom – ne riez pas, il est plutôt BoGoss !) aurait apprécié l’attention faite au côté expérientiel de la chose. Mais bon, je doute que mon école dans le top 10 accepte (malgré la propension des étudiants en école de commerce à s’exhiber, eux aussi) (d’ailleurs il faudra qu’un de ces jours j’écrive un post sur les paralèlles flagrants entre blogo et écoles).

Ayant écarté la nécessité de prouver un quelconque résultat (càd que non, je ne me mettrai pas à poil pour justifier ou non d’un éventuel retour sur investissement), je me pose cependant une question existentielle: faut-il montrer ses seins pour être un(e) bloggeur(se) Hype et VIP ? En tant que bloggeuse Cheap assumée, cela veut-il dire que ma photo (floue) où je ne montre rien mais quand même (dixit un mec qui trouve que je sens bon mais qui a des goûts littéraires criticables) est limite ?

Ma capacité de réflexion étant fortement limitée par mes origines blondes (de naissance), je m’arrêterai là sur la recherche de réponse. Je vous laisse donc, chers lecteurs/trices/autres (rayez la mention inutiles) débattre sur ce sujet épineux (juste après une photo pour se mettre dans l’ambiance)

npo3btmp1

*Comme les matrices (pardon)
Archives · Au quotidien · Sponso

le petit guide de comment devenir une bloggeuse de la hype

Vous n’êtes pas sans savoir que le but premier de ce blog est bien évidemment de devenir une VIP (prononcer vi aï pe), pour être invitée aux évènements VIP bloggeurs. Parce qu’à Paris tout le monde est un peu un VIP, on croise Edouard Baer et Beigbeder dans la rue, on paye des Martinis 12€ au Georges (prononcer Djôôdje), on sort au VIP Room en Afterwork… Et puis, être bloggeur, c’est hype (prononcer haï pe). Si on est un bloggeur ‘influent’ on est invité à l’avant première de la première de la Nouvelle Star 2009, on teste des produits avant tout le monde et on fait des courses en talons dans les rues de Paris. La classe quoi. Alors est ce qu’on peut devenir célèbre grâce à son blog (je cite la campagne Levis Unbutonned là) ? Demandez à Mickaël Vendetta 😉 (mais lui on l’invite pas aux events bloggeurs, bizarre…).

Première règle pour apprendre à devenir Hype et VIP : infiltrer le monde des vrais gens Hypes et VIP. Je m’entraine, donc. J’ai commencé par me rendre à une soirée bloggeurs il y a quelques semaines. Puis j’ai payé 12€ un Martini au Georges et suis allée bruncher au Bar Lotti. Je me suis mise à écouter Junesex parce que parait que c’est In. Enfin, je me suis inscrite sur adopteunmec.com.

Vous me direz, c’est quoi le rapport ??!! Aaah, mais tout simplement que le monde est petit ! Et un tas de bloggeurs Hype et VIP sont sur adopteunmec. Et voilà que pas plus tard qu’hier soir l’un d’eux me lance un charme (la petite baguette magique qui dit ‘t’es bonne‘ en language chatié). Et qui ne reconnais je pas ?! (ça se dit ne reconnais je ?) Un bloggeur Hype et VIP ! Forcément en bonne groupie je lui balance directement que oué je vois trop qui t’es héhé t’es démasqueuhhh. Mais bon. En vrai je connais pas toute sa Life non plus. Et puis son blog, il est joli, mais il se passe pas grand chose en ce moment. Comme quoi être Hype et VIP c’est pas si compliqué.

(oh toi bloggeur anonyme d’adopteunmec.com, si tu lis ce post, prends le au second degré, plize)

Bien évidemment par souci de respect de la PrivateLife des gens je ne dévoilerai pas le nom/pseudo de cette personne. Hin. Bon. Faut pas pousser non plus. Puis il est pas tout seul, en plus. On trouve aussi des bloggeurs Hype et VIP geeks (développeur web), des bloggeuses (Marion, là je peux citer et linker, elle assume), et j’ai même retrouvé un vieux ‘contact’ de l’époque (heureusement terminée) où j’avais un compte sur quoimagueule (un genre de vieux site de rencontres/réseau plus communément appellé QMG par les initiés).

Pour terminer ce post en beauté, et ajouter une touche girlie à mon blog, un retour aux souvenirs de notre enfance. Mesdemoiselles, Mesdames, Messieurs, vous êtes tous concernés, si Barbie, Ken et Action Man ont déjà atterri dans vos mains innocentes (ou moins innocentes pour ceux qui reproduisaient les positions du Kama Sutra avec leurs poupées), ce site est pour vous. Si vous êtes un peu trop innocents, euhm mieux vaut ne pas y aller.

Une petite sélection dédicacée pour le trailer…

A mes Cacahuètes et Fée Lait : A Poil dans la Boue !!

A Mister LaClasse…

Pour la minute culturelle il s’agit d’une artiste Brittannique qui met en situation des Barbies…le reste est assez explicite.

Enjoy ! FetishDollies.co.uk