Archives

génération 2.0

Nan, je ne vais pas vous parler de réseaux sociaux (quoique…), vous n’avez pas atterri sur un blog high-tech web 2.0 pseudo geek. Non, en cette matinée difficile (de part mon manque de sommeil et le temps de m*rde sur Paris) je voudrais souligner une tendance qui se répand petit à petit dans mon entourage, celle d’utiliser des mots d’Internet (et des mots high tech) dans la vraie vie… et la place croissante des nouveaux outils Web dans nos existences.

Je suis sûre que vous voyez de quoi je parle. Et ça touche toutes les couches.

Exemple, mes amis d’école de commerce, pas geeks pour un sou, mais Internautes et surtout présents sur Facebook. Et bien, ces amis là ont très vite intégré dans leur vocabulaire des expressions telles que je t’ai addé comme friend, devine qui m’a asked comme friend ? ou encore je t’ai posté un truc sur ton wall (désolée, c’est à l’époque -bénie- où Facebook n’était disponible qu’en anglais – et de toute façon Facebook en français c’est un crime absolu: j’ai écris sur ton mur, c’est ridicule quand même non ?).

Bon, vous me direz, jusque là on parle de Facebook, et tout est normal. On francise des angliscismes, et on angliscise des expressions françaises. Mais ça va plus loin: tu me textotes ? ou encore SMS moi ! (du verbe Essemésser, premier groupe).

(…)

La technologie est partout. Infiltrée jusque dans les moindres recoins de nos vies, qui tournent désormais autour de ces réseaux. On se retrouve après quelques mois d’absence, et c’est à coup de potins glanés ça et là ah oui machin est in a relationship ! Et truc est no longer with bidule ! On s’émerveille de cette invention folle sans laquelle nous avions vécu jusque là, ignares et innocents de toutes ces choses qu’on peut apprendre sur les autres et leur vie privée, si soudainement passionnés des affaires de gens croisés dans un couloir, une soirée, une salle de cours.

Et puis, il y a eu Twitter. Et là, révelation. Un micro blogging non stop, ou le jeu est un peu de raconter sa vie (oui, il y a aussi des tweets utiles, bon, mais quand même). Et c’est une nouvelle dimension qui s’annonce, interractive, instantanée… Oui, sur Twitter, on annonce ce qu’on mange, on dit bonjour, bonne nuit, j’ai faim, je vais au ciné, boire un verre, j’achète des meubles, etc etc.

Avec  Twitter s’installent de nouveaux réflexes. Une connerie sortie entre potes ? Ca se twitte ! On se DM (du verbe Déemmer, premier groupe aussi), on se followe, on se défollowe, on poste les photos de vacances pour dégouter les copains, et grâce à toute cette activité, il est aisé de retrouver en fin de journée non connectée (si on n’a pas, comme moi, d’Iphone ou de Blackberry capable de connexion à Internet) le tracé de tous les gens qu’on followe.

2009, nous sommes (génération Y, études sup’, geeks et consorts) connectés au Web participatif. Et même au delà: le Web et ses technologies s’infiltrent doucement dans nos habitudes de vie, nos moeurs, notre language. Bientôt, on pourra suivre en direct la vie au jour le jour, heure par heure, minute par minute de nos friends, nos followers, et même des amis IRL (In Real Life).

Déjà aujourd’hui, quand on me demande, et lui, tu l’as rencontré comment ? il fait quoi dans la vie ? je réponds il est bloggeur. Catégorisation étrange, mais pourtant, qui d’autre peut comprendre nos histoires de SEO, d’opés, et de Trolls ? Mes amis IRL appellent secte ce milieu bullesque, et en un sens, ils ont raison.

J’avais envie de terminer ce post en disant à quand les rencontres virtuelles dans ce petit monde aux gazouillis grouillant – Twitter -, ou par blogs interposés ?

Mais trop tard, c’est déjà arrivé.

(Edit, ok je me suis emballée, je parlais bien sûr des nés des 80’s et moins, cad génération… Y si j’en crois mes comm ? )

Tagged: , , , , , , ,

22 Comments

  1. Gen Z carrément ?! 😉

    C’est marrant la question « t’as un facebook ? » a remplacé le « c’est quoi ton msn ? » d’il y a quelques années… L’évolution technologique dans la bouche des ados.

  2. Gen Z carrément ?! 😉

    C’est marrant la question « t’as un facebook ? » a remplacé le « c’est quoi ton msn ? » d’il y a quelques années… L’évolution technologique dans la bouche des ados.

  3. Je pense à me désinscrire de Fb… mais après reflexion, je me rend compte que la moitié de ma vie (depuis que je suis inscrite) est sur Fb.
    ça sert à rien d’avoir un agenda ou un « journal intim », on a Fb maintenant…

    Quitte cette secte et reviens vers nous (vers le soleil), où les garçons te disent que tu as de belles cuisses et te demandent si t’as pas un Zéro Six…

    (G talk to me? haha)

  4. Je pense à me désinscrire de Fb… mais après reflexion, je me rend compte que la moitié de ma vie (depuis que je suis inscrite) est sur Fb.
    ça sert à rien d’avoir un agenda ou un « journal intim », on a Fb maintenant…

    Quitte cette secte et reviens vers nous (vers le soleil), où les garçons te disent que tu as de belles cuisses et te demandent si t’as pas un Zéro Six…

    (G talk to me? haha)

  5. J’ai l’impression d’avoir deux vies, beaucoup de mes amis connaissent mon blog mais ne sont pas du tout banché nouvelles technologie. Les rss est Twitter ne sont pas intégré à leur vocabulaire et quand je leur en parle, soit je m’exprime mal, soit ils n’ont pas envie de comprendre mais ils me regardent avec des yeux ronds.
    Certes il y en a pas mal sur Facebook mais peu joue vraiment avec (ça va venir). Mais on vit une époque marrante mais j’aime bien déconnecter.

  6. J’ai l’impression d’avoir deux vies, beaucoup de mes amis connaissent mon blog mais ne sont pas du tout banché nouvelles technologie. Les rss est Twitter ne sont pas intégré à leur vocabulaire et quand je leur en parle, soit je m’exprime mal, soit ils n’ont pas envie de comprendre mais ils me regardent avec des yeux ronds.
    Certes il y en a pas mal sur Facebook mais peu joue vraiment avec (ça va venir). Mais on vit une époque marrante mais j’aime bien déconnecter.

  7. Tout à fait vrai !

    Je considère mes « amis IRL » différemment de mes amis et connaissances du web.

    Les sujets de discutions ne sont pas les mêmes et le langage non plus !

    C’est assez drôle de voir que la génération Z arrive à gérer deux vies, deux images et deux réputation parfois différentes dans une seule même vie !

    Cependant, j’utilise FB en Français et je n’ai pas l’impression d’être rejeté par la société 🙂

  8. Hey la Gen Z c’est les gens nés avec Internet (milieu des années 90), alors soit c’est plein de petits jeunots par ici, soit on est tous de la Y…

  9. @François: oui le « t’as un Facebook », juste trop drôle… mais ça a qqc de rassurant !
    J’ai fait la modif, gen Y, c’est bon 😉 ?

    @Fée lait: Sans FB tu n’existes plus. Je serai là… samedi… 🙂

    @Denis et @Guillermo83: je crois qu’on a tous plus ou moins cette impression, double vie. Je l’ai d’autant plus qu’à Paris j’ai peu d’amis « IRL », et je fréquente majoritairement des bloggeurs.
    Pour ce qui est de FB, c’est pour un peu tout le monde, du moins le milieu d’études dans lequel j’ai évolué. Les grandes écoles ayant été les 1eres à adopter ce réseau.
    Pour Twitter par contre c’est pas encore gagné ! C’est vraiment un outil de « geeks » au sens : passer sa journée devant un ordi/son tel connecté à Internet

    Enfin, c’est rassurant de voir qu’on est beaucoup à se sentir « partagés » entre deux mondes et à jongler avec ça…

  10. Monde de narcissique…. On s’expose pour être vu. Çanous donne un sentiment d’existence au sein de cette mondialisation. Jean-louis sert m’en donc une dernière. Ce bloc de commentaire n’est pas iPhone friendly zarma c’est quoi ce bin’s. Quart d’heure individuelle de célébrité, bla bla bla….

  11. Monde de narcissique…. On s’expose pour être vu. Çanous donne un sentiment d’existence au sein de cette mondialisation. Jean-louis sert m’en donc une dernière. Ce bloc de commentaire n’est pas iPhone friendly zarma c’est quoi ce bin’s. Quart d’heure individuelle de célébrité, bla bla bla….

  12. Ah, j’adore « nexter ». J’imagine très bien « Pfff, je l’ai grave nexté, mais il a pas arreté de me follower…ce nââââze »
    (Et le matin je suis pas bien logguée avant d’avoir bu mon café. )

    Finalement, on est peut être un peu la génération NEXT
    Msn?… NEXT… Facebook?… NEXT…. Twitter…NEXT…What Else?

  13. Ah, j’adore « nexter ». J’imagine très bien « Pfff, je l’ai grave nexté, mais il a pas arreté de me follower…ce nââââze »
    (Et le matin je suis pas bien logguée avant d’avoir bu mon café. )

    Finalement, on est peut être un peu la génération NEXT
    Msn?… NEXT… Facebook?… NEXT…. Twitter…NEXT…What Else?

  14. Le plus fou, c’est quand je vois les mêmes potes que toi (version Ecole de Com’, pas geek pour un sou etc…) passer à l’iPhone et devenir accro en checkant FB sans arrêt, ou les autres qui update leur statut facebook comme certains Twittent… Quand je pense que j’essayais de leur expliquer il y a près de 2 ans (en passant pour un ovni) ce qu’ils font maintenant naturellement…
    L’avantage, c’est que ça nous fait plus de sujet en commun maintenant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *