Culture

Melody Nelson a les cheveux rouges…

Il y a parfois des artistes qu’on redécouvre, au détour d’un mail et d’un remix de DJ Zebra. Gainsbourg, sa voix posée sur la musique de Jean-Claude Vannier. L’Histoire de Melody Nelson, parce que c’est à mon goût son plus bel album, Melody parce que c’est ce morceau qui introduit l’histoire, et que la poésie y est superbe

Pour la minute culturelle:

Histoire de Melody Nelson est sorti en 1971. L’histoire, semi-autobiographique, raconte la collision entre Serge Gainsbourg entre deux âges heurtant involontairement de sa Rolls Royce Silver Ghost 1910 26 chevaux la nymphette adolescente Melody Nelson (Melody). La séduction et une romance s’ensuivent (L’hôtel particulier), puis, dans un parti subjectif et émotionnel, l’auteur dévoile les sentiments et les doutes du narrateur (notamment dans Ah Melody et Valse de Melody) jusqu’à la perte de la jeune fille, dont l’avion de retour s’écrase (Cargo Culte, référence au culte du cargo). Rendant hommage à la littérature et aux ouvrages de Vladimir Nabokov, Gainsbourg construit cet album autour d’un récit, et d’une femme, sa muse, Jane Birkin, qui prête succinctement son image et sa voix au personnage éponyme, ne donnant que son « nom », et n’émettant que quelques sons équivoques dans En Melody.

(merci Wikipédia)

Enjoy…

Tagged: , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *