Archives

burger king, starbucks, abercrombie et les autres…

Petit lecteur connecté au web 2 point zéro, si tu n’as pas suivi cette sombre histoire de fake compte twitter Burger King, tu dois de ce pas revoir ta connectitude. Pour les autres, voici un résumé rapide de « l’affaire »:

Hier, un bloggeur « influent », Thomas Clément, reçoit des goodies Burger King. En paralèlle, un compte Twitter @BurgerKingFr propose à tous ses followers de le retwitter (ie renvoyer, faire tourner) pour gagner des goodies.

La mayonnaise monte, très rapidement on voit fleurir des tweets et retweets de gens prédisant le retour de Burger King en France*. Rapidement aussi, des tweets indignés crient au fake.

Reveal quelques heures plus tard: le compte @BurgerKingFr est effectivement un fake. Clashe au passage Thomas Clément, et se lance dans des tweets moralisateurs.

Bon. On en saura sûrement plus dans quelques heures, est ce une opé de buzz pour l’Eurostar, comme le supposent certains ? Ou juste un petit marrant qui a voulu s’amuser et clasher un bloggeur ? (voire s’auto clasher…) (c’est conceptuel)

Je ne rentrerai pas dans ce débat, la réponse n’est franchement pas vitale. Ce qui me marque surtout dans cette histoire, c’est la vitesse à laquelle la « nouvelle » du retour de BurgerKing en France s’est propagée. Et la joie des gens de l’apprendre. Car Burger King fait partie de ces marques qui, bien qu’absentes en France, ont une aura énorme. On peut aussi citer Starbucks (qui depuis a fait son arrivé en France – du moins plus seulement à Paris), et Abercrombie & Fitch.

je te tiens tu me tiens…

La marketeuse en moi s’interroge: comment ces marques ont-elles réussi à s’imposer comme hyper connues sans jamais communiquer sur notre territoire ? Sans y être physiquement présentes ?

Dans le cas d’Abercrombie, on compte seulement quelques boutiques dans des grandes villes américaines, et à Londres. C’est donc loin d’être une marque hyper présente dans les séries US, ou chez nos voisins européens (comme par exemple Starbucks).

Il semblerait qu’il se créé naturellement un « marketing par l’absence ». Un genre de déification d’une marque, d’auto création d’une communauté de fans qui se retrouvent entre eux car « ils ont partagé l’expérience de la marque« , et qui vont jusqu’à militer « pour le retour de Burger King en France« .

Comme si toutes les personnes étant allées à New York se créaient en communauté, ou qu’on militait pour l’installation d’une Tour Eiffel à Marseille !

quoique…

Peut on décemment être fier d’avoir gouté le Double Whooper lors d’une voyage à Barcelone (et se sentir proche de ceux qui l’ont aussi fait), ou partager l’expérience particulière de la visite d’un magasin Abercrombie & Fitch ? Ca me dépasse, au même titre que ces files d’attente lors de l’ouverture d’Uniqlo et de l’Apple Store à Paris en Novembre dernier.

Et pourtant. Je suis aussi allée chez Abercrombie (pas au point de faire la queue pour entrer cela dit). Et j’ai mangé chez Burger King en Suède (pas que j’aime spécialement… ). Comme quoi, même si on ne se sent pas ‘membre’ de la communauté et qu’on ne milite pas, on est sensible à cette influence.

Qu’est ce qui explique la naissance de ces communautés de fans ? Avez vous d’autres exemples de marques hyper connues en France sans y avoir posé ne serait ce qu’un magasin ?

et pour en finir sur cette histoire de Whooper, un petit lol spam africain de Vincent Glad

*entre nous, la non présence de Burger King en France a une raison, et cette raison s’appelle Mac Donalds, son principal concurrent. Les deux chaines ont passé un pacte de non agression: Burger King « abandonne » le marché français à Mac Do, et Mac Do ne déclare pas la guerre à Burger King. Donc sauf rupture du pacte et déclaration de Guerre Froide, Burger King restera hors de nos frontières. CQFD
Tagged: , , ,

14 Comments

  1. Ouééééééééé! Vive A&F, I’m lovin’ it 🙂
    Je suis fan de VS (Victoria’s Secret) et Hollister. OUI J’AIME LES USA ET LA CALIFORNIE!!!!!

    Je sais ce post est inutile et (presque) sans lien avec le sujet ci-dessus. Mais je tenais à m’exprimer sur le blog de ma coloc (je sais qu’elle ne m’en voudra pas).

  2. AAAAAAAAaaaaaaaAh c’est donc McDo qui est à l’origine de l’absence de BK en France ! Je croyais, via la rumeur populaire, que les autorités françaises avaient décidé de réduire le nombre de grandes anciennes de fast food sur notre territoire (le pire, c’est que je l’ai cru ^^)

  3. @Joseph meih ahuh :p

    @(lau)(ri)(ane) toi ça compte pas, t’y as vécu (presque) !! :p
    (d’ailleurs en parlant de commenter, je suis scandalisée de voir que tu n’es pas « fan » de ma page FB !! rhoo)

    @Titlap bon info à confirmer, mais non rien à voir avec l’Etat français (par contre si ya pas de MacDo en Corse, il y a une raison… Corse)

    @Mymy 🙂

    @L-Tz heureusement que je suis là !! ils ont essayé de faire revenir Burger king en France dans ton dos, c’est pour ça 😉

  4. BK j’ai découvert aux States quand j’étais gamine et avait gardé un souvenir ému de mon whooper. Donc dés que je peux manger BK au lieu de McDo, je le fais (sauf au Canada où là je préfère un A&W)

    Pour A&F, j’ai connu via mon frère qui en avait acheté aux States et ses chouettes hauts qu’il refusait de me prêter.

    Il n’y a que Starbucks que je n’ai découvert qu’en montant à la capitale en 2000quelquechose. Je connaissais via les films mais comme dans mon esprit il ne faisait que du café et que j’aime pas ça, j’avais jamais trop fait gaffe à l’enseigne.

    Pas sur d’avoir répondu à ta question en fait. Je vais faire comme si.

  5. @Joseph Dunkin Donuts j’ai découvert à l’étranger, et les 2 autres je sais à peine ce que c’est ! (tu triches t’as trop voyagé ;))

    @Lilibel mais si ! c’est sympa de voir les différences justement… A&F j’ai découvert en école de commerce, avec tous les néo bourgeois. ça existait pas dans mon Sud natal (les kékés préfèrent Lacoste)

    @Fée Lait c’est ça ! (ce soir, par exemple)

    @Muze ouiii pour Topshop ! et Asos ! mais bon ça touche une population ‘réduite’
    (et alors pour Topshop je suis PAS DU TOUT d’accord. j’adore ! même si c’est plus cher que ce que je pensais)

  6. Tu sais, à la base je viens d’un département qui comptabilise 2 McDo (Alpes de Haute Provence, Represente!)
    J’ai découvert les files d’attentes devant le Lacoste de la rue Paradis (qui c’est un fait, ressemblent à celle que j’ai vu devant le A&F londonien, les kékés en moins, les fashionista taille 0 en plus) bien plus tard.
    Et c’est après que j’ai appris à faire la queue pour un demi-litre de thé à 4€.

  7. Je crois que la raison du retrait de BK du marché français est encore plus terre à terre : ils ont tenté, ils y ont laissé un tas d’argent et ils sont repartis. S’imposer dans le marché français leur coûterait une fortune en implantations… (mais on rêve toujours néanmoins… 😉 )

    En parlant de marketing par l’absence, le cas American Apparel est intéressant ; son arrivée sur tous de nombreux marchés a détruit le phénomène de mode/hype qui était lié à la marque autrefois réservée aux US.

  8. @lilibel et ça va, tu as survécu ? 😉
    (je rigole hin, très franchement jc’était plutôt bien, de ne pas se noyer sous les MacDO !)

    @François oui possible aussi. pas facile de se confronter au géant Ronald 😉
    pour AA j’ai pas connu « avant » qu’ils n’arrivent en France. et encore vu que ça restait limité à qq villes on gardait ce côté « rare »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *