Culture

where is ryan ?

Ryan est partout.

Dans le cinéma.Dans les magazines. A la télé.

Dans le Facebook de tes copines. Et celui de tes collègues, aussi.

Dans des Tumblr. Sur des blogs.

Et puis avec George, et Kirsten, et Steve, et Carey.

Non je ne te parle pas de Ryan is in the kitchen, mais de ça:

(oui, il y a comme un air de déjà vu vous trouvez pas ?)

Analyse de la situation:

Ryan Gosling, donc, le phénomène dont vous avez forcément entendu parler (sauf si vous vous trouvez depuis 1 mois dans un igloo tibétain à manger des racines et élever des moutons) grâce au film Drive, sorti il ya quelques semaines, qui fait un énorme carton.

Tout le monde est donc allé voir Drive, et ressort de là avec généralement le même coup de coeur: Ryan Gosling.

j’arrive à me glisser juste avant que les portes ne se referment ohoh

Côté filles, on retrouve un savant mélange de muscles (quoi, vous ne l’avez pas vu torse nu dans Crazy Stupid Love ?!), de blondeur (ça faisait longtemps qu’on n’avait plus craqué sur un blond – depuis Brad et Léo…), de mystère et SURTOUT de cette sorte d’aura so virile du mec taciturne qui tire 4 répliques de trois mots au maximum dans un film de 2 heures (oooh cette scène de baiser dans l’ascenseur!). Et puis dans Drive il a ce rôle protecteur, un peu amant ami, un peu père d’adoption, un peu violent quand on nous veut du mal: ce fantasme de toute petite fille en nous.

Côté mecs, c’est un film où il y a beaucoup de voitures (ah bon ? Drive ? sériously ?). Un film avec des magouilles, des méchants, des voitures, des armes (un peu), encore des voitures, une rousse en mini jupe, et un mec qui conduit. Mais attention, le mec en question ne fait pas QUE conduire (même s’il le fait bien), non, il tabasse des méchants, il se tape sauve la gentille voisine et son petit garçon (pendant que le mari gangster se fait buter), et tout ça avec un sang froid spectaculaire (Sang Froid est d’ailleurs le titre Québecois de Drive).

En bref:

Le mec dont les femmes rêvent, et à qui les mecs rêvent de ressembler.

On voit donc fleurir des status des Facebook, des posts, des dessins exprimant l’émotion, que dis-je, le traumatisme provoqué par Ryan Gosling.

Diglee

Mais !

Posons nous cinq minutes et faisons un peu le point. Je veux dire, Ryan Gosling, c’est un peu un mix de ça:

un mec barraqué

un blond

un taciturne

un tueur au sang froid

un pilote

un mec avec un blouson scorpion

Sans ajouter que c’est quand même un mec qui laisse trainer 1 millions de dollars sur un parking, et qui change pas de fringues pendant 3 jours.

Et puis surtout, Ryan Gosling, c’est aussi ça:

Alors, toujours into Ryan Gosling ?

Tagged: , , , , ,

10 Comments

  1. Moi j’me la pète car j’le connais bien avant. Hahaha. He ouais ! Il joue dans « N’oublie jamais » qui est une pure tuerie ce film. Aline confirmera, et même qu’on va le mater maintenant, juste à cause de toi, car on kiffe cet acteur !

  2. OUI ! Toujours! Et tu ne pourras rien pour empêcher ça !! (meme en glissant des photos de Julien Doré!!!)

    Ryan I love u ! Mary me ! Fait moi des bébé baraqués, blonds, taciturnes, tueurs aux sang froid (heuu…) pilotes avec des blousons scorpion !!

    Meet me dans l’ascensseur je t’attendrais nue !

  3. Pas vu et ça ne me donne pas très envie… Et je dois manger des trucs par la racine parce que Ryan Rosling, ça neme disait rien… J’ai un peu honte!

  4. J’ai déjà vu Drive (bon divertissement dans le genre). Je meurs d’envie de voir Blue Valentine. Et peut-être que je regarderai Crazy Stupid Love à l’occasion (si l’envie m’en donne). Et non, je n’irai pas voir Les Marches du Pouvoir (même si y a Evan Rachel Wood).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *