Montréal, Québec · Voyages

Montréal #5 – vers les Iles

Une des choses que je ne savais pas en partant à Montréal, c’est que c’est une île. Oui, il y a un tas d’autres choses que je ne savais pas genre que la frontière des StaZunis est seulement à 50km de Montréal – c’est à dire que je me suis trop renseignée sur la géographie avant non plus mais bon, c’est réparé ! Montréal est donc situé sur une (grande) île entourée des « bras » du fleuve Saint Laurent. Autour de la ville, il y a un tas de petites îles sur lesquelles on peut aller se promener et/ou habiter.

Lors de mon tour au centre ville, vous avez peut être pu voir une île face au Vieux Port, pleine d’arbres au milieu desquels on devinait une sorte de sphère. Il s’agit en fait de l’Ile Sainte Hélène, et sa voisine l’Ile Notre Dame, qui ont accueilli en 1967 une partie des pavillons de l’exposition universelle à Montréal dont certains ont été conservés. Aujourd’hui on trouve sur ces îles le Parc Jean Drapeau (un des dizaines de parcs de la ville), la Ronde qui est un parc d’attraction, le Casino et le circuit Gilles Villeneuve.

Ce jeudi 18 octobre (t’as vu c’est précis), j’ai décidé sur les conseils de mon hôte du moment d’aller faire une petite promenade à vélo sur ces îles, en traversant le Saint-Laurent par le pont Jacques Cartier, et en revenant par le centre ville. Un « petit » circuit d’une 20 aine de kilomètres d’après Nicolas, sous un ciel bleu magnifique… Je suis donc partie sur le vélo de TheBrune, un « poil » petit pour moi (ça a son importance pour la suite), mais tant pis, tant que ça roule j’étais contente.

Première étape, le pont Jacques Cartier. Ce pont traverse le fleuve Saint-Laurent entre Montréal et Longueuil, et permet à des milliers de gens de faire le commuting entre la banlieue et le centre-ville. A l’heure où je l’ai pris, le trafic était fluide mais j’imagine sans peine les embouteillages qu’il peut y avoir aux heures d’affluence. Vu de loin, ce pont est impressionnant, mais c’est encore plus le cas lorsqu’on est dessus. Je ne sais pas si c’est habituel mais il y avait ce jour là un vent très violent, et j’ai préféré mettre pied à terre et pousser mon vélo tellement je me sentais déstabilisée (je précise que la piste cyclable est complètement séparée des voitures donc pas de risque). La vue y est vraiment superbe – sur les buildings de downtown et le parc Mont Royal d’un côté, et les îles de l’autre, avec sous nos pieds le Saint Laurent, immense, et les ponts Concorde et Victoria à l’horizon… J’aurais voulu faire plus de photos mais je dois avouer que le vent et la hauteur me donnaient un peu le vertige, et j’ai vite regagné l’autre rive histoire de retrouver un rythme cardiaque un peu plus « normal ».

oui j’étais là dessus… :/

J’ai ensuite fait le tour de l’Ile Sainte Hélène pour rejoindre la Biosphère – cette fameuse sphère qui émerge au dessus des arbres est en fait un ancien pavillon de l’expo universelle (pavillon des Etats-Unis),  et abrite aujourd’hui le musée de l’écologie. Il s’agit de milliers de triangles qui constituent une maille « ouverte ». C’est assez impressionnant…

Après la Biosphère, me voilà repartie vers la deuxième île, sur laquelle on trouve le circuit de F1 Gilles Villeneuve. Nicolas m’avait prévenu, on peut prendre la piste du circuit en vélo (!) mais une fois sur place c’est quelque chose de vraiment impressionnant de se dire que des mecs conduisent là dessus à 300km/h… Avec mon vélo trop petit et mes jambes en grenouille j’avais l’air un peu décalée par rapport aux cyclistes en tenue et vélos de route, mais tant pis. Après être passée à côté du Casino (ancien pavillon de la France) je suis allée au bout de l’île, jusqu’au pied du pont Victoria. Là j’avais prévu de continuer le long des berges jusqu’à l’estacade du pont Champlain (qui est en fait une structure parallèle à l’autoroute et construite pour réguler les glaces et qui a été aménagée en piste cyclable) et avoir une vue sur une zone où le Saint Laurent s’élargit vraiment, mais j’étais complètement crevée par le vélo pas à ma taille (et rien mangé depuis le matin), j’ai donc rebroussé chemin et pris le pont de la Concorde pour retrouver le centre ville. De là, une très belle vue sur Montréal et le pont Jacques Cartier…

si un botaniste passe dans le coin je suis curieuse de savoir ce qu’est cette plante…

Une fois de l’autre côté, après avoir longé la « Cité du Havre » et être passé devant l’Habitat 67 (un ensemble de logements aussi construit pour l’expo universelle) la piste cyclable traversait une zone de hangars et docks, je n’ai pas pris de photos car j’étais complètement affamée/crevée mais c’était vraiment superbe – la lumière était encore très belle, et donnait de très belles choses sur les bâtiments. Après cette zone, je suis passée près du Canal Lachine et des écluses Saint Gabriel, où est en train de se construire tout un quartier d’anciens hangars transformés en lofts et « condos » (des appartements luxueux avec services style salle de sport et terrasse sur le toit), le tout avec vue sur la ville. Le genre d’appartement que j’aimerais acheter un jour…

Mon parcours s’est (presque) terminé dans un quartier près du marché Atwater où je suis allée visiter une chambre dans une coloc. Au moment où je suis entrée chez un dépanneur pour acheter un truc à manger, on m’a parlé en anglais… j’étais passée du côté obscur de Montréal – très étrange.

Après cette visite, j’ai traversé le centre ville pour rentrer, il faisait nuit mais encore bon (ça avait été une journée superbe, presque 20°C au soleil)… j’ai donc fait presque 3 heures de promenade autour de Montréal. Et c’était bien…

9 Comments

  1. Tes photos sont magnifiques ! Tu me fais penser que je ne suis jamais allée de ce côté d’Atwater… Je suis une française snob du Plateau… je reste sur le Plateau. 😉
    J’adore tes photos de l’île Ste-Hélène.

  2. Des photos toujours magnifiques 😉 C’est la meilleure saison en tout cas, l’hiver c’est bien différent. Il faut absolument que j’aille là-bas, en plus mon meilleur pote y vit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *