Intime & Réflexions

si peu de choses

C’est un article un peu vide, désolée. Décembre est arrivé sur Montréal, apportant la neige, le froid, un peu. Et puis ça a fondu, mais on a eu quelques journées blanches, ce genre de moments de grâce où tu peux marcher la bouche ouverte pour attraper les (gros) flocons qui tourbillonnent du ciel, et les matins gelés au ressenti -20°C et au ciel bleu poudré de fumées blanches.

C’est pas vraiment beau, Montréal en hiver, et puis c’est beau malgré tout. C’est un ciel blanc et lourd, c’est les rues détrempées, la neige sale amassée sur les trottoirs entre deux flaques d’eau grise. C’est ces matins clairs où un tapis blanc recouvre la laideur de la ville – le béton des trottoirs, les pelouses grillées, les détritus.

J’aime l’hiver. Malgré ces journées trop courtes, j’aime ce froid vif qui fait les jours rouges et assèche mes lèvres. J’aime enfiler mes bottes et mon gros manteau pour sortir. J’aime marcher sur la neige fraîche, sentir le craquement sous mes pieds, et voir mon manteau se couvrir de flocons. Le ciel bleu et le froid sec me rappelle mes hivers en Provence – avec une vingtaine de degrés en moins.  J’aime Noël qui s’en vient, la frénésie des Fêtes, les vacances, bientôt.

Je rentre à Noël, c’est étrange, j’ai pas le mal du pays (ai-je déjà dit que je me sens ici chez moi ?), mais j’ai hâte. Hâte de retrouver Paris, ses immeubles, la foule, l’odeur du métro. Hâte de retrouver mes amis, rattraper les nouvelles – il y a certaines personnes à qui je n’ai pas vraiment parlé depuis des mois, mais ça me semble hier. Serrer très fort les gens qui comptent, leur dire combien je les aime. Voir tout ce qui a changé, pour eux, en espérant que c’est en bien. Hâte de retrouver mon Sud, le ciel, la mer, les pins, sortir du TGV et regarder la Sainte-Victoire. Le parfum de l’air, et de Marseille, le marché de Noël sur le Cours Mirabeau, les macarons. Hâte de fêter Noël avec ma famille – j’ai vu mes parents il y a quelques mois seulement, mais pour MonFrère, ma belle-soeur, mon grand-père, ça fait depuis Juillet.

Comme tous les Noëls, j’ai la nostalgie de ces repas entre nous, les soirées devant la cheminée, le sapin, les cadeaux. Et la lumière de Décembre en Provence…

Je vous laisse avec un peu de la douceur d’Agnès Obel (qui explique un peu l’ambiance de ce post).

Bonne nuit…

Oh, un PS edit: ma jolie roomie a enfin mis en ligne son nouveau blog! Et comme tout ce qu’elle fait, c’est beau comme tout (et presque aussi bon qu’un petit pain au lait de sa boulangerie). Hop, par là –> http://www.fashion-gazette.fr/2013/12/05/1000/

Tagged: , , ,

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *