Au quotidien

phoque my… non pas cette fois

Rebonjour petit lecteur, petite lectrice, et ce cher Robert (le petit).

Ce matin, après avoir posté mon fabuleux non au quotidien quotidien, je me rendis à l’autre bout de Paris (deux changements et quelques pas en BANLIEUE hostile) pour un rendez vous pris il y a deux mois et demi, qui…. avait été annulé. Mais on m’avait pas dit. C’est conceptuel, vois tu. Prendre une demie journée de RTT et perdre deux heures (et une grasse mat, hin, quitte à prendre un RTT matinal…) pour aller visiter la Courneuve.

(wé)

Puis le métro était blindé de gosses (vacances scolaires obligent), et cette semaine m’a mise à bout – oui ça arrive, alors j’avais juste envie de péter les dents à quelqu’un, comme ça, pour le plaisir de me défouler.

Après on s’étonne que les parisiens font la gueule.

Et puis il y a eu un chauffeur de métro qui a commencé à nous annoncer qu’on allait à « Asnières, mais pas Tahiti, car vous avez oublié vos maillots de bains », et autres. Un sourire. Puis au marché, le vendeur de fruits et légumes était un jeune tout sourire, qui voulait me préparer mes sachets « avec amour » et qui m’a offert des tomates cerises. La caissière du G20 m’a souhaité bonne journée. Le fromager ne m’a fait payer « que » 3€20 mon bout de parmesan reggiano.

J’ai fini par retourner bosser (un demi RTT on a dit), et puis je suis tombée sur ça

tu ne seras pas un homme, mon fils

(clique, je te laisse lire)
attention si tu es une femme enceinte, vaut juste peut être mieux pas, future parental advisory explicit content toussa

et tu sais quoi ?

Même si il y a des jours et des semaines où on a l’impression que tout s’accumule, qu’on va exploser en larmes et évacuer le trop plein devant le premier quidam du métro qui nous bousculera, ça remet les choses en place. On se pose, on regarde autour de nous. Et on se dit que merde, malgré les coups de stress, les crises de larmes, les moments de ras le cul et les envies de tout envoyer chier pour aller élever les trolls en Papouasie, comparé à ce qui peut se passer de vraiment grave, elle est vraiment pas si mal, en fait, ma vie.

Tagged: , , , ,

6 Comments

  1. je voulais laisser un commentaire sympa mais je t’avoue que ca m’a un peu prise à la gorge et aux doigts.
    A ce moment précis, j’ai beaucoup de peine.

    je reviendrai te lire
    pour l »instant c’est à cette femme que je vais aller laisser le même commentaire.

  2. @Poupimali je crois que c’est un peu normal de ne pas rester insensible à son histoire… 🙁 désolée de t’avoir cassé le moral
    n’hésite pas à repasser par ici, ça parle pas toujours de trucs aussi tragiques

  3. J’avais hésité avant de publier ce billet, j’avais peur d’être impudique, mais j’avais envie de crier au monde entier que j’aimais ce fils que je ne connaîtrai jamais. Et si ça aide les gens à relativiser, à profiter, à se dire qu’ils sont heureux, alors je ne regrette vraiment pas.

  4. @Ginie je suis ‘rassurée’ que tu l’aies pas mal pris, parce que je ne voulais pas parler de la tristesse en lisant ton histoire, de tout ce que ça peut faire remonter. pour ma part je suis loin d’être maman je pense donc ne comprendre qu’à moitié ce qu’on peut ressentir (et peut on comprendre si cela ne nous est jamais arrivé ? je ne crois pas :(), mais malgré tout, ça fait quelque chose et ça remet les idées en place.
    je te trouve très courageuse d’avoir partagé ça, rien à regretter c’est loin d’être impudique même si c’est très différent de ton style habituel. et tu écris très bien ce qui ne gâche rien.
    bonne continuation dans la vie (et je vais continuer à suivre ton blog, du coup, en y espérant de meilleures choses pour l’avenir !)

  5. Un poignant témoignage de Ginie…
    J’étais enceinte à la lecture de son post & je le suis toujours… Je sais que la grossesse est qqch de fragile (étant médecin en plus), mais comment ne pas être chamboulée par la lecture d’un tel drame, d’une telle injustice… Une de mes amies a traversé un drame similaire il y a 2 sem… Dur dur !
    Profitons de la vie & de ce que nous avons… et en Inde, on en a des galères !!!!
    Bibizz & à bientôt 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *