Voyages

la question du planning

Oh oui, je vais vous souler avec mes questions existentielles sur mes prochaines vacances ! Mais ceux qui me fréquentent quotidiennement (respect à eux) savent à quel point j’ai HÂTE de partir ! Imaginez, moi la fille du Sud, 360 jours de Soleil par an et la mer accessible à pieds (ou presque, et bon seulement les deux ans où j’ai vécu à Marseille MAIS BON), qui a quitté son Sud natal depuis maintenant deux ans et demi (sisi, la date exacte est le 21 Août 2008, départ pour Dortmund…), et qui n’a passé depuis qu’une semaine d’affilé maximum dans sa Provence chérie (et ensoleillée). A côté de quoi j’ai eu l’idée (étrange) d’aller en vacances en Suède l’été dernier en espérant y trouver… l’été (non mais cherchez l’erreur…). De quoi résulte l’impression de ne pas avoir eu d’été depuis deux ans et demi (non les quatre jours et demi de soleil à Paris durant lesquels je ne bossais pas entre le 15 juin et le 15août – après quoi il fait à nouveau un temps pourri – ne comptent pas) et un manque physique de la mer, son horizon bombé*, ses étendues salines.

Ok, tu comprends mieux ?

bon.

Après cette mise en bouche, reprenons avec mes problèmes de riche.

La Guadeloupe, donc, pour presque dix jours, départ vendredi 11 Mars après midi, retour lundi 21 Mars aux aurores (5h30, tu sais de quoi je parle…). Neuf jours sur place (merci le décalage horaire super avantageux). Neuf jours à occuper. Alors au départ quand on a décidé de partir là bas, on s’est dit « les Antilles c’est bien, mer et soleil, mais aussi un peu de montagne et de jungle« . Parce que comment te dire, le Garçon et moi même sommes loin d’être du genre lézard à glandouiller et faire des mots fléchés sur la plage. Nous, c’est plutôt vacances sportives, vacances découverte, vacances culturelles. On ne rentre pas crevés pour autant (je t’assure quand t’as marché 8 heures dans les rues de NYC tu te couches à 22h30, max), mais voilà. Donc la Guadeloupe apportait cette possibilité,  avec la possibilité de glander un peu (on va se promener le matin, on glande sur la plage l’après midi) et aussi une optioin qui semblait intéressante: celle de ne pas se ruiner en restos/musées/transports/autres trucs divers qu’on dépense en vacances dans un pays urbanisé.

Ca c’était avant d’avoir ouvert le Guide du Routard.

Le Guide du Routard est mon ami en vacances. A New York ce n’est pas une exagération de dire que pratiquement 95% des adresses étaient de vrais bons plans, et que ce guide était plutôt exhaustif. En Suède nous avons été un peu déçus, mais heureusement des brochures locales et notre envie de découvrir nous a permis de découvrir des lieux magnifiques. Pour la Guadeloupe c’est une autre affaire. Car au Guide s’ajoute… le Forum du Routard !!

Et là c’est le drame. Comment vous dire, j’ai trouvé tellement de trucs intéressants à faire, que j’ai cherché à caser des « temps libres » dans le planning. Exit les journée à glander dans le hamac de notre cabanon (oui on a loué une cabane-gîte avec hamac et colibris – c’est écrit sur le site), welcome les réveils à 6h30 du matin pour un départ d’excursion à 8h à l’autre bout de l’île. Et pour le porte monnaie, je te passe les détails (chut chut, pas de prix).

Pour la première fois depuis que je pars en vacances avec le Garçon, je me retrouve à jouer les organisatrices et réserver 10 jours à l’avance (!!!) nos futures activités (obligé pour pouvoir s’organiser et ne rien louper de l’île).

genre voir ça

Non, je ne révèlerai rien ici (programme surprise pour le Garçon). Mais oui, loin du « repos » attendu sur une île tropicale, je crois qu’on va (encore une fois) se coucher tôt, et bien crevés. Exit les grasses mat en mode « demain on se lève tôt » (technique qui n’a jamais marché sur moi, hm). Out la consultation du Guide le jour du départ (ou directement dans l’avion, technique du Garçon – je crois que comme ça c’est plus facile d’être patient). Finies les journées à décider le matin même du programme de la journée.

En vérité, je sais bien qu’il restera un peu (beaucoup) de surprise. Et qu’imaginer toutes ces découvertes, c’est grisant.

Je te pose donc la question, petit lecteur, comment tu fais toi pour organiser tes vacances ? Plutôt « dernière minute », ou tour opérator ? Club Med ou backpacking ? Hôtel de charme ou tente Quechua ?

*Merci mes stagiaires pour m’aider sur mes recherches vocabulaires…
Tagged: , , , , , , , , ,

8 Comments

  1. Perso c’est toujours un problème l’organisation de voyages avec mon homme…et encore plus quand on part loin, très loin de notre Provence natale 😉

    Lui, il est plutôt dernière minute, genre « je fais rien et si ca se passe comme ca c’est que ca devait se passer comme ca » sauf que bof bof quand il y a des imprévus…Bizarrement on n’a pas la même manière de gérer ca ^^

    Moi j’aime bien prévoir où on va passer la nuit, ce qu’on fera le lendemain et tout et tout ! Un peu trop organisée des fois mais bon ca évite quelques soucis aussi !

    Coralie (Aixoise en manque de soleil cette semaine ^^)

  2. Alors nous, on est comme vous aussi, les vacances et les voyages c’est nature & culture et si le soleil est là en plus, alors c’est le bonheur ! On se réveille tôt aussi.

    Moi personnellement, je préfère tout planifier, comme toi, si c’est pour un trip de plusieurs jours, comme c’est le cas ici. Je n’ai pas envie d’arriver là-bas et commencer à chercher quoi faire, où aller et essayer de me repérer… C’est que je ne veux perdre aucune minute, comprends-tu ? Je pense que oui 😀

    Bonnes vacances encore une fois ! Mon prochain voyage sera le sahara je pense, mais c’est dans quelques mois encore…

  3. Les Vacances ? Les Vacances ? C est quoi ca ? Ah oui, les semaines de conges qu’ont les travailleurs francais… 🙁

    Pour mes « gds weeks ends », je suis plutot du genre a planifier (meme si c est parfois a la derniere minute, dans le bus / avion), et a bouger bcp (peu de farniente et bcp de marche, visites).

    Tu as essaye les guides Lonely Planet ?
    J ai jamais ete decu (Australie, NY, Prague…).

  4. Je voyage 2.0. Evernote et les cartes heuristiques (mindmaps) sont mes alliés pour planifier mon séjour tranquillement.

    Evernote me sert à mémoriser toutes les informations relatives au voyage à partir d’une multitude de sources: sites webs, blogs, images (articles papiers, pub, affiches), notes audio (par exemple les conseils d’un pote ou ceux des voisins de table au restau), textes, etc… Pour retrouver facilement toutes ses notes glanées ici et là-bas, il faut simplement ajouter le même mot clef à chaque note correspondant au séjour.

    Xmind (gratuit) ou Mindmanager permettent de mettre en forme un document qui rassemble toutes les infos utiles au voyage et de ne rien oublier. Ici, un fond de carte à titre d’exemple: https://www.mapsforthat.com/map.php?m=249

    Une fois sur place, rassuré d’avoir tout prévu et planifié, je m’abandonne à ma nature et me laisse porter au fil des rencontres et des envies sans plus trop faire attention à ce qui était initialement prévu. 😉

  5. @Coralie le Garçon aussi est plutôt dernière minute (organiser un voyage en Guadeloupe 4 mois avant, c’était à noter d’une pierre blanche !!), mais par contre une fois qu’on y est on bouge pas mal et on essaye de ne rien louper (surtout les Burgers Kings ;))

    @la mercure disons que comme toi j’aime au moins savoir où je vais dormir, et avoir qq « objectifs » de trucs à faire pour pas réaliser à la fin du voyage que j’ai loupé qqc !

    @L-Tz trop duuurrrr !! (si ça se trouve tu sais pas mais j’ai prévu QUE des journées farniente)

    @Twister ah bah fallait pas d’expatrier !! le coût de la vie est peut être plus cher à Paris et les filles moins entreprenantes mais au moins je suis pas en reste entre CP et RTT 😉
    Lonely Planet on m’en a parlé, mais c’est pas le même tarif (+ de 20€ contre env 10€ pour un Routard). je me suis renseigné pour la Guadeloupe le copain qui a testé ces guides n’était pas aussi convaincu que toi. peut être que ça dépend des destinations

    @Sebou hello au passage, ça faisait longtemps 🙂
    pas mal les vacances MindMaping ! j’aime bien, mais au final je crois que je m’y perdrais… je préfère mes petits carnets de note et guides cornés/annotés 😉
    après je suis comme toi j’adore me laisser « porter », me perdre dans une ville inconnue, découvrir la « vraie vie » des gens du coin.

  6. Ça dépend. J’ai crapahuté 3 mois en Australie et quand je suis allée en Corse 2 mois après, j’ai passé mon temps à me dorer le cul sur un transat.

  7. Un Mélange d’organisation et d’improvisation, Pour Stockholm je savais juste où j’allais dormir, et chaque matin, je regardais le guide vert et le routard pour voir ce que je pouvais faire.

    Pour L’Ecosse ( sniff ) je savais ce que j’allais faire mais je savais pas ou j’allais dormir.

    Et pour mes prochaines vacances c’est encore mieux, je sais ce que je vais faire : Vagabonder, mais je sais pas encore où…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *