8 Comments

  1. Justine

    C’est drôle, je me fais exactement le même genre de réflexions en ce moment, alors que je retrouve une ville quittée depuis à peine deux mois.

  2. Beau récit 🙂

    J’ai cette chance de n’être parisienne qu’un ou deux jours par mois…. juste assez pour savoir aller vite en regardant encore le nez en l’air

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *