Au quotidien · Montréal, Québec

le théorème du grilled-cheese

Juin 2013, je navigue doucement au travers de mon cinquième mois Québécois. Loin de ma France, loin de mon pays, je m’adapte doucement aux coutumes locales, à base de tsé, de pis, de déjeuners pas petits le matin, lunch au déjeuner et souper le soir, de cute et de c’est le fun, de choses qui n’ont pas d’bon sens ou pas d’allure, de dollars en pièces et de tas d’autres expressions plus ou moins locales. Des calorifères à la laveuse, en passant par les bas et les bobettes, chandails, camisoles et autres denim qui ne se prononcent surtout pas de Nîmes, je jongle avec les met’sen et les ben voyons donc, les histoires de mots anglo qui passent du féminin au masculin, et où l’inverse est valable aussi, j’ai le goût d’aller à ma job, ou de rester toute la journée chez nous. Chaque jour, j’apprends la langue, les expressions, les mots qui construisent une culture.

Dans la culture, il y a aussi la nourriture. Et là dessus, si on n’est pas complètement dépaysés et si je n’aime toujours pas la Poutine, j’ai eu une vraie révélation. Non pas les burgers, même si c’est bon, mais le grilled-cheese.

Alors le grilled-cheese, qu’est ce que c’est. De la traduction littérale, c’est du fromage grillé. La réalité c’est que ça devrait s’appeler grilled bread with cheese and butter (pour la traduction: pain grillé avec du fromage et du beurre). BEAUCOUP de butter. Et tout ce qui va bien dedans. C’est que c’est pas vraiment light, la nourriture ici, faut prendre des forces pour l’hiver, puis quand c’est l’été pour survivre aux moustiques, orages et divers festivals qui jalonnent les mois les plus chauds.

Au Québec, on bouffe gras. Mais on bouffe bon.

genre du maïs soufflés avec du faux beurre fondu

Car j’ai eu une révélation. Un soir, alors que je me lançais dans la préparation d’un grilled-cheese

ouvrez la parenthèse

et c’est pas comme si c’était simple, non, ça requiert une vraie technique pour tenir les trucs à l’intérieur – parce que croyez moi, c’est pas facile de caler du cheddar, du brie, des bébés épinards et des amandes sechées entre deux tranches de pain ET de le retourner comme ça – parce que oui le grilled cheese, contrairement à notre croque monsieur, il se fait à la poêle. avec du beurre, on a dit, et l’objectif est de le griller sans le cramer – essaye ça avec du beurre, on s’en reparle.

fermez la parenthèse

 

 

Un soir, alors que je me lançais dans la préparation d’un grilled-cheese (donc), j’ai réussi la parfaite association. En l’occurrence un truc à base de brie, de feta, de tomates et d’autres choses bonnes. La cuisson elle même était parfaite – ni trop grillée ni trop cramée. J’avalais donc mon grilled cheese avec une obstination digne des plus morts de faim d’entre nous, quand il m’est apparu cette vérité ultime:

le grilled cheese, c’est la vie

Et on peut se la péter nous les Français avec nos croque monsieurs, les Nord Américains ont su s’approprier leur version de la chose d’une façon on ne peut plus parfaite.

Suite à quoi, lors d’une deuxième soirée en tête à tête avec mon grilled cheesse (celui ci devait contenir de la feta, du chèvre, des pousses de bébés épinards et d’autres trucs bons), une seconde équation s’est imposée

les grilled cheese > le reste.

Après une courte réflexion (et un partage sur Twitter qui occasionna un échange animé sur le sujet), j’ai complété ma première assertion:

les croques madame > les grilled cheese > les burgers > les croques monsieur  > le reste des trucs avec du pain.

Fait que ce soir, prise d’une envie soudaine, je me suis fait un croque monsieur.

Tagged: , , , ,

7 Comments

  1. Mon dieu j’ai la dalle. Je digère plus trop le fromage (drame de ma vie, assurément) mais je crois que quand même, je prendrai des risques pour en manger, des grilled cheese !

  2. Et pour en manger des bons à Montréal, y’a le Lapin pressé sur Laurier Est qui en a fait sa spécialité et L’Emporte-pièce sur Gilford (mais apparemment ça a fermé, donc cette info ne sert à rien).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *